Et si tout n'était qu'ÊTRE? Et le reste frêles ou vastes illusions de passaGe? Que ferions-nous là?

Biocides : les eurodéputés veulent renforcer la protection - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/06/2010 à 23h31 par Olivier.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Biocides : les eurodéputés veulent renforcer la protection

La Commission européenne a présenté en juin 2009 un projet de règlement sur les biocides (pesticides, désinfectants ménagers, insecticides, des produits de traitement du bois, des eaux et des peintures marines antisalissures, etc.) qui vise à remplacer la directive de 1998 régulant l'autorisation et la mise sur le marché de ces produits.

Le nouveau règlement, qui devrait entrer en vigueur en 2013, prévoit notamment une simplification des procédures existantes ainsi que des dispositions visant à inciter les entreprises à développer des produits plus sûrs contre les parasites nuisibles et les microbes.

Il prévoit d'éliminer les substances les plus dangereuses contenues dans les biocides et introduit notamment les substances cancérigènes et celles susceptibles d'induire des problèmes de fertilité.

Les nouvelles dispositions devraient en outre s'appliquer aux articles qui ont été traités avec des biocides, par exemple des meubles et des vêtements, lesquels ne pourront être traités qu'avec des biocides autorisés.

La proposition prévoit par ailleurs des dispositions visant à réduire les tests effectués sur des animaux.

La Commission Environnement du Parlement européen a voté le 22 juin de nouvelles dispositions de l'UE sur l'autorisation et la commercialisation des produits biocides.

Les eurodéputés ont demandé que la nouvelle législation renforce les règles relatives aux perturbateurs endocriniens (interférant avec les hormones) ou aux substances persistantes, bioaccumulables et toxiques (PBT) et aux polluants organiques persistants (POP).

Les députés ont toutefois précisé ''qu'une substance devrait pouvoir être autorisée à l'échelle nationale si, en l'absence de solutions efficaces, son interdiction devait mettre gravement en danger la santé humaine ou l'environnement''.

Les anticoagulants habituellement utilisés dans les produits de dératisation seraient autorisés en vertu de cette disposition. Les députés ont également demandé la mise en place d'une procédure centralisée d'autorisation communautaire pour tous les biocides, et non seulement pour les produits nouveaux ou à ''faible risque'', comme le propose la Commission européenne.

''Les produits contenant des substances figurant sur une liste d'exclusion ou de substitution ne devraient toutefois pas obtenir l'autorisation communautaire'', estiment-ils.

Ils ont également invité l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) à se prononcer sur les demandes d'autorisation dans un délai de trois mois au lieu des neuf mois proposés.

Les députés ont également aprouvé la réduction du nombre d'expériences pratiquées sur des animaux dans le cadre de l'essai des produits. Ils ont aussi exigé un étiquetage spécifique des articles traités avec des biocides ''susceptibles d'entrer en contact avec l'être humain''.

Les députés ont en outre demandé une évaluation séparée et l'étiquetage spécifique des produits contenant des nanoparticules.

Le prochain vote en session plénière du Parlement est prévu en septembre prochain. Le projet de règlement sera ensuite examiné par le Conseil de l'UE.

 

SOS-planete

.

Auteur : Rachida Boughriet

Source : www.actu-environnement.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Olivier
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.