Bilan 2009 des catastrophes naturelles dans le monde vu par le 1er réassureur mondial - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/01/2010 à 15h27 par Tanka.


BILAN 2009 DES CATASTROPHES NATURELLES DANS LE MONDE VU PAR LE 1ER RÉASSUREUR MONDIAL

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Bilan 2009 des catastrophes naturelles dans le monde vu par le 1er réassureur mondial

Information recueillie par Tanka

Les coûts engendrés par les catastrophes naturelles cette année ont été bien moindres qu'en 2008, mais le nombre de ces sinistres excède la moyenne des dix dernières années, confirmant la tendance à la multiplication des événements climatiques. C'est en tout cas ce qui ressort des estimations annuelles de Munich Re, 1er réassureur mondial.

L'ensemble des coûts liés aux catastrophes naturelles en 2009 devrait être d'environ 50 milliards de dollars (35 milliards d'euros), soit seulement un quart du chiffre de l'an dernier, selon les estimations de Munich Re. Les dommages assurés, soit ceux couverts par les assureurs et les réassureurs, représentent plus de la moitié de ceux de 2008, à 22 milliards de dollars.

En termes de dommages assurés, la tempête hivernale Klaus qui a frappé le nord de l'Espagne et le sud-ouest de la France en janvier, a été la catastrophe la plus coûteuse cette année, avec des dommages assurés représentant trois milliards de dollars et un coût global de 5,1 milliards. Parmi les autres faits saillants de l'année 2009, il pointe ainsi le montant très élevé des pertes provoquées par des orages sévères ou des tornades aux Etats-Unis, avec trois sinistres dépassant chacun le milliard de dollars de dommages assurés. L'aggravation de ce genre de phénomène représente désormais un poids de 10 milliards de dollars par an, contre 4 milliards dans les années 1980.

Sur le plan humain, l'Asie reste le continent le plus affecté. Le tremblement de terre de Sumatra a ainsi coûté la vie à près de 1.200 personnes tandis que plus de 1.700 autres sont mortes dans des tempêtes dans des pays comme le Viêtnam et Taïwan cette année.

Munich Re, premier réassureur mondial en termes de chiffre d'affaires, indique dans un extrait de son rapport annuel sur les catastrophes naturelles que, même si les pertes globales ont été bien inférieures à celles de la moyenne des dix dernières (115 milliards de dollars), la tendance à la multiplication des catastrophes liées au climat se maintient. Les pertes liées à ces catastrophes devraient ainsi être de plus en plus importantes. En la matière, depuis 1980, les catastrophes liées au climat ont coûté quelque 1.600 milliards de dollars.

Au total, les aléas climatiques sévères ont causé plus de 1.600 milliards de dollars de dégâts depuis les années 1980. Leur nombre a déjà triplé depuis 1950.

L'absence de « mégacatastrophes » et une saison « très bénigne » des ouragans dans l'Atlantique Nord ne doivent pas occulter le nombre plus élevé que la moyenne d'événements naturels destructeurs (850, contre environ 770 par an sur les dix dernières années), souligne Munich Ré.

Il y a quelques semaines, Swiss Ré, second réassureur mondial, publiait lui aussi un bilan annuel allant dans le sens des conclusion de Munich Ré.

Source : catnat.net

Pour en savoir plus sur la situation planétaire