Big Brother et censure : la presse étrangère critique sur la Loppsi 2 - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/02/2010 à 00h59 par Tanka.


BIG BROTHER ET CENSURE : LA PRESSE ÉTRANGÈRE CRITIQUE SUR LA LOPPSI 2

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Big Brother et censure : la presse étrangère critique sur la Loppsi 2

Politique - L'adoption de la Loppsi 2 n'est pas passée inaperçue des journalistes spécialisés allemands, anglais et américains pour qui la France est en passe d'appliquer en Europe le modèle australien de contrôle d'Internet.

En France, la énième loi de sécurité votée par la majorité de droite est loin de faire l'unanimité. La presse spécialisée de l'informatique et de l'Internet se montre dans l'ensemble très critique à l'égard de ce nouveau dispositif législatif en raison de possibles dérives en matière de censure et de surveillance.

La presse étrangère a elle aussi la dent dure à l'encontre de la Loppsi 2. Selon les américains d'Ars Technica, la France détrône l'Australie dans la censure de l'Internet. Le constat du site spécialisé n'a rien de flatteur donc puisque l'Australie s'efforce de mettre en place un vaste firewall dont les dérives et l'inefficacité sont déjà vérifiables.

L'Australie : des libéraux comparés à la France

Pour Ars Technica, l'intention annoncée de s'attaquer à la pédophilie sur Internet n'est qu'un prétexte. Le site rappelle ainsi les précédentes déclarations de Sarkozy faisant état de son désir de voir les FAI prendre une part active en matière de filtrage, et ce dans d'autres domaines que celui de la pédopornographie.

« En conséquence, la France aura désormais un des plus durs régimes de censures de toutes les vieilles démocraties de l'Europe de l'Ouest - même si l'Australie s'avère un compétiteur pour la France sur la scène mondiale » tranche le site spécialisé. Aie.

Les allemands de Spiegel ne sont guère plus tendres à l'égard de la France et voient déjà planer l'ombre de Big Brother sur l'Internet français. Spiegel connaît bien ce dossier puisque l'Allemagne a adopté une loi comparable, même si le gouvernement refuse désormais de l'appliquer, préférant demander le retrait des contenus que d'en filtrer l'accès.

Pour le journal allemand, l'adoption de Loppsi n'a rien d'une surprise et tient avant tout à des préoccupations électoralistes à l'aube des élections régionales. A défaut de résultats en économie, avec un bilan sombre en matière d'emploi et de déficit, Sarkozy n'aurait d'autre choix que miser sur la sécurité pour occulter ses échecs.

Quant aux anglais de The Register, ils établissent comme Ars Technica un parallèle entre la politique française et la très puritaine politique australienne de contrôle d'Internet. Pour le site britannique, la France est en passe de faire passer l'Australie pour des amateurs dans le domaine de la censure d'Internet par l'Etat.

par Christophe Auffray - Source : zdnet.fr


Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire