Bientôt des avions volant à l'eucalyptus ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/07/2011 à 18h42 par Mich.


BIENTÔT DES AVIONS VOLANT À L'EUCALYPTUS ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Bientôt des avions volant à l'eucalyptus ?

 

On connaissait déjà les kérosènes alternatifs conçus à partir d'huile de friture, qui rempliront à partir de la rentrée prochaine les réservoirs d'avions KLM reliant Paris à Amsterdam (Pays-Bas), les essences mélangées à un « jus » de déchets organiques et les biocarburants à base de jatropha, plante très appréciée entre autres de la Lufthansa mais dont l'exploitation serait selon certaines associations de protection de la nature un vecteur majeur de déforestation.

Il faudra prochainement compter avec l'eucalyptus, essentiellement utilisé jusqu'ici en pharmacie, en phytothérapie et en confiserie, pour venir à son tour alimenter les gros-porteurs. En l'occurrence ceux de la compagnie Virgin Australia, filiale du conglomérat fondé par le magnat britannique Richard Branson, lequel alterne décidément le très bon et le franchement mauvais – le tourisme spatial – en matière d'initiatives écologiques.

un biocarburant à base d eucalyptus

Une usine de démonstration située à l'ouest de l'Australie devrait être inaugurée dès l'an prochain pour une production effective à l'horizon 2014. Dans la boucle, deux entreprises spécialisées : Renewable Corporation Energy en Australie et Dynamotive Energy Systems, qui a déjà investi plus de soixante-quinze millions d'euros au cours des dix dernières années pour des desseins similaires au Canada et devrait donc contribuer activement à assouvir l'ambition de l'industrie aéronautique australienne de devenir neutre en carbone d'ici 2020.

Espace vital des koalas, présentant la faculté de diminuer l'érosion et la salinité des sols, les eucalyptus seront donc de plus en plus nombreux en Australie occidentale dans les années à venir. Les partenaires se sont en effet accordés sur une augmentation des plantations plutôt que sur un déboisement potentiellement dramatique pour l'écosystème, d'où aussi des perspectives encourageantes en termes d'emploi.

Un gagnant-gagnant dont on aimerait qu'il donne des idées aux compagnies qui ont opté pour des biocarburants plus douteux.

 

Un article de Guillaume Duhamel, publié par zegreenweb.com

 

Lien invalide

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Guillaume Duhamel