Belgique : Les Jardins suspendus de Jonfosse, ce trésor caché de Liège - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/08/2014 à 22h47 par Exo007.


BELGIQUE : LES JARDINS SUSPENDUS DE JONFOSSE, CE TRÉSOR CACHÉ DE LIÈGE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Belgique : Les Jardins suspendus de Jonfosse, ce trésor caché de Liège

Jonfosse, jardins suspendus à Liège, nichoirs à insectes

 

Les Jardins suspendus de Jonfosse, à quelques mètres de la gare ferroviaire, restent assez méconnus des Liégeois. Pourtant, cette zone verte constitue un trésor de biodiversité au beau milieu de la Cité ardente.

 

 

On y entre par une discrète porte métallique, à quelques mètres de la gare de Jonfosse, au croisement des rues Pouplin et Monulphe. Les Jardins suspendus de Jonfosse se trouvent à quelques encablures de l'hypercentre, en contrebas de l'abbaye Saint-Laurent, offrent une vue inédite sur la ville, et sont pourtant relativement méconnus du grand public.

(...)

 

 

(...)

Une ruche au commencement, cinq aujourd'hui

Rapidement, Natagora a perçu l'opportunité qui se présentait de préserver la riche biodiversité de l'endroit, qui était au départ constitué de broussailles. «On progressait à la machette sur le terrain, au début», ajoute Pierre Tomasovic.

Plantes, insectes, mare, légumes, potagers: les activités y sont désormais nombreuses. «Nous avons commencé par installer une ruche. Elles sont aujourd'hui au nombre de cinq», ce qui témoigne de la qualité de l'habitat développé sur place.

 

 

Insectes, légumes, plantes indigènes: tout y a sa place

Tout bénévole qui participe au projet des Jardins suspendus de Jonfosse se doit de respecter une forme de charte : préservation des milieux naturels, lutte contre la prolifération des espèces exotiques invasives, préférence pour les plantes indigènes, liberté à la spontanéité de la vie sauvage, refus des pesticides chimiques.

 

 

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Benjamin HERMANN, publié par lavenir.net et relayé par SOS-planete

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle, confidentielle et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT ! Pensez à adopter la version PREMIUM
pour un surf plus intuitif et surtout un accès direct à toutes les zones clefs naturellement réservées

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Benjamin HERMANN

Source : www.lavenir.net