Le fond du cerveau humain fond au Soleil. Ce phénomène s'appelle même la Singularité technologique!

Bangladesh bientôt submergé ? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/11/2010 à 22h52 par Terredezomes.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Bangladesh bientôt submergé ?

 
C'est l'un des pays les plus menacés par le changement climatique. À la veille de la conférence de Cancun, le prochain rassemblement de l'Onu sur le climat, nos envoyés spéciaux racontent les dangers de la montée des eaux et de la salinisation des terres.

C'est un bout du monde aux allures de champ de bataille. Pour y arriver de Dacca, la capitale du Bangladesh, il faut prendre un avion jusqu'à Khulna, à 300 kilomètres de là, puis rouler quatre heures sur une route cabossée. À Shyamnagar, la voiture n'ira pas plus loin : la route s'arrête devant la rivière Kholpetua. Sur l'autre rive, les Sundarbans, une forêt de mangroves. Des hectares d'une végétation célèbre pour ses tigres royaux du Bengale et, désormais, pour sa position aux avant- postes du changement climatique. Sur la ligne de front d'une drôle de guerre.

Le Bangladesh, un pays de deltas, dont une partie des terres se trouve en dessous du niveau de la mer, fait partie des États les plus vulnérables aux changements climatiques avec l'Inde et Madagascar, selon une étude d'un cabinet britannique d'analyse de risques publiée le 20 octobre dernier.

Le sort du pays sera l'un des principaux enjeux de la prochaine conférence de Cancun, qui se réunira au Mexique du 29 novembre au 10 décembre. Il y a urgence car les chiffres sont impressionnants. Si une personne sur 45 est déjà affectée par le changement climatique dans le monde, la statistique pointe une personne sur 7 pour le Bangladesh. Les scientifiques prédisent que, d'ici à 2100, 17 % des terres de ce pays seront submergées et 30 millions de personnes sans abri.

Le processus est déjà en cours. Vous ne trouverez pas de climato-sceptique à Shyamnagar. Cela fait déjà plusieurs années que les paysans d'ici savent que quelque chose ne tourne plus rond. « Ce n'est plus du tout comme lorsque j'étais enfant, témoigne ainsi Gonesh Shandra Biswas, 60 ans, un agriculteur du village. Il pleut quand il ne devrait pas. Il fait sec quand la pluie devrait tomber. Le calendrier agricole est bouleversé. Ces dernières années, cela s'est accéléré. » Premiers signes : la multiplication des cyclones qui s'abattent plus régulièrement sur les côtes du pays. « Auparavant, il y avait un cyclone dévastateur tous les dix ans, poursuit le paysan.

Coup sur coup nous avons eu Sidr, en 2007, qui a fait 6 000 morts, puis Ayla, l'année dernière... »

À chaque fois, les ouragans remodèlent dramatiquement le paysage, faisant quasiment disparaître des îles, comme à Gabura. Lors du passage du cyclone Ayla, les digues de cette île au milieu de la rivière Kholpetua, à quelques kilomètres de Shyamanagar, ont cédé sous la pression de l'eau.

Celle-ci a comme dissous la terre, coupée en deux par un nouveau bras d'eau. 150 familles ont trouvé refuge sur une digue. Ils s'y entassent, sans eau potable ni nourriture. La plupart ont tout perdu.

Pourtant, ce ne sont pas ces catastrophes naturelles qui inquiètent le plus les habitants mais un autre ennemi, plus sournois, conséquence de la montée du niveau de la mer. Sur une bande de 20 kilomètres en partant de la rivière, les terres sont régulièrement recouvertes d'une pellicule blanchâtre, du sel. Même les nappes phréatiques sont salées. Les ONG locales appellent cette bande la « Buffer zone » (la « zone tampon »), une expression quasi militaire qui décrit bien la réalité. Le long de cet espace, la mer a déjà remporté une victoire dangereuse sur la terre et les hommes : des hectares de terres agricoles sont presque morts, étendues de rizières devenues beiges.

Les fermiers qui, il y a quelques années, faisaient encore deux récoltes de riz par an, n'en font plus qu'une seule, et difficilement. « La production baisse chaque année, raconte Mansurul Alam, 56 ans, un paysan de Shora, un petit village à quelques kilomètres de Shyamnagar. À cause de la salinité de l'eau, les femmes doivent aller chercher de l'eau à plusieurs kilomètres, trois fois par jour. C'est une grande perte de temps. »

Pour aider les habitants à faire face, les ONG dont Caritas (le réseau du Secours catholique), très présente dans ce clanur, appliquent une méthode dont l'objectif est à la fois de permettre aux populations de survivre en s'adaptant aux nouvelles conditions climatiques et de les sensibiliser à de nouvelles pratiques environnementales. À Shora, les habitants ont ainsi replanté 25 hectares de mangrove, une barrière naturelle qui a permis de protéger le village lors du passage du cyclone Ayla, en 2009. Un peu plus loin, un canal de trois kilomètres a été creusé par Caritas pour recueillir les eaux de pluie et ainsi offrir un point d'eau douce pour les paysans des alentours.
 
        
Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Source"

Devenez lanceur d'alertes

 

 

 

 

 

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

Avant de propager des sottises, le Grand philosophe Grec Socrate conseille le test des 3 passoires ! - Le Vrai d'UFO's ;o) - EndinGues à donfff !!! (02:00)

 

 

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

 

Manipulation de l'opinion : Quelle vérité fondamentale est dissimulée par la "théorie" du complot ? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Le grand remplacement est une théorie du complot, xénophobe et raciste, instillée en France en 2010 - Le Vrai d'UFO's ;o)

 

 

La composition exacte des CHEMTRAILS enfin dévoilée. Quels vrais danGers pour la santé des citoyens? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Aux antennes E.L.F. hautes fréquences du réseau HAARP en Alaska, s'en joignent 144 autres en Russie! - Le Vrai d'UFO's ;o)

Philosophie, architecture cosmique et bâtisseurs : Les neuf piliers de l'Evidence - Le Vrai d'UFO's ;o)

 

Les 3 Amis fondateurs de l'Association (en 1999)

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

 

 

      

 

Auteur : Anne Guion

Source : www.lavie.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Terredezomes
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.