Aye Aye : un lémurien dont l'un des doigts chauffe lorsqu'il veut se nourrir - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/02/2012 à 15h17 par Mich.


AYE AYE : UN LÉMURIEN DONT L'UN DES DOIGTS CHAUFFE LORSQU'IL VEUT SE NOURRIR

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Aye Aye : un lémurien dont l'un des doigts chauffe lorsqu'il veut se nourrir

 

Des chercheurs américains viennent de faire des découvertes intéressantes sur le troisième doigt de l'aye aye, un petit lémurien vivant exclusivement dans les forêts malgaches. Selon le rapport des chercheurs, l'animal "active" et "désactive" ce doigt en fonction des taches auxquelles il le destine.

Selon une étude publiée par Simons et Meyers en 2001, les doigts de l'aye aye sont terminés par des griffes à l'exception du pouce. Le pouce de l'aye aye, à l'instar de celui des autres primates, est opposable au reste des doigts. Le troisième doigt de l'animal est très mince et très long.

L'aye aye s'en sert pour extraire les larves dont il se nourrit. La morphologie de ce doigt est particulière car sa largeur est inférieure à celle des autres doigts. Ce doigt hypersensible est particulièrement utile à l'animal qui s'en sert pour une multitude d'usages en plus de celui cité précédemment.

L'aye aye l'utilise pour faire sa toilette, pour extraire la pulpe des noix de coco ainsi que pour porter l'eau et le nectar des fleurs à sa bouche.

Un doigt déconnecté à la demande

C'est précisément ce doigt qui a intéressé une équipe de chercheurs de l'université de Dartmouth aux Etats-Unis. Ils ont grâce à des cameras thermiques, effectué des prises de vue de l'aye aye durant la nuit. En effet, ce lémurien est un animal exclusivement nocturne.

Il dort durant tout le jour dans son nid accroché à la cime des arbres. L'analyse des couleurs des photos prises à l'aide de ces caméras permet de suivre l'évolution des couleurs sur le corps de l'animal. Les scientifiques ont ainsi constaté que le troisième doigt restait froid lorsqu'il n'était pas utilisé.

Le doigt était comme « mise en veille » (désactivé) en cas de non utilisation. Ils ont aussi constaté que ce doigt se réchauffait à très grande vitesse lorsque l'animal s'en servait pour la recherche de nourriture. Sa température pouvait s'accroître de 6°C en l'espace de quelques secondes.

Les scientifiques ont conclu que le refroidissement du doigt, lorsqu'il était inactif, pouvait s'expliquer par le ratio volume-surface très élevé de ce doigt. Ce ratio est inadapté pour retenir la chaleur dans ce doigt.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de ecologie.tv

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : ecologie.tv

Source : www.ecologie.tv

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • aye