Avatar... seulement une fiction ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/03/2010 à 17h27 par Tanka.


AVATAR... SEULEMENT UNE FICTION ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Avatar... seulement une fiction ?

La question a de quoi dérouter, car bien que les effets spéciaux soient bluffants, le film Avatar est une pure création de l'esprit. Malgré tout, l'enquête que je mène auprès des Sàmis depuis 2 ans en vue du documentaire que nous préparons, me permet de vous dire que l'histoire d'Avatar s'est passée sur Terre hier, se passe encore aujourd'hui, et se passera toujours demain s'il on ne change pas le fondement même de notre système de vie.

.../...

James Cameron confie qu'il s'est inspiré de Danse avec les loups ou encore Pocahontas pour Avatar : “c'est un hommage aux nations premières de USA, Amérindiens, Inuit ou Maya, dont leurs peuples, tribus ou ethnies se sont fait massacrés pour l'exploitation et la colonisation de leur territoire.”

.../...

Posons-nous la question, nous, dépendants du monde dans lequel nous vivons : ne pouvons-nous pas « lâcher » notre volonté de contrôle sur la vie afin de pouvoir suivre le courant de la rivière avec confiance ? N'a-t-on pas une vision erronée de la vie à force de la regarder avec un idéal présenté à la TV ? Peut-on réellement évoluer avec maturité en voulant constamment faire correspondre notre idéal intérieur avec une réalité bien différente ?

En un mot : ne sommes-nous pas en train de devenir des enfants gâtés à tout vouloir tout le temps, tout de suite, avant tout le monde et pour la gloire unique de notre égo ? Pouvons-nous admettre qu'un autre mode de vie est possible, celui d'une vie remplie de rien et vide de tout ?

Le fait est : nous nous éloignons de notre source vitale que l'on appelle le « coeur conscient ».

.../...

C'est la force symbolique d'Avatar : nous montrer que nous avons tous accès au meilleur de nous, tous les jours, par le biais de nos expériences. Cela peut aussi être un danger : nourrir une société « de fuite » qui va tenter de retrouver son coeur conscient dans des activités qui vont le perdre, jeux vidéos en tout genre, émissions télé et films, activités à sensation mais aussi rapport dans les rapports sociaux en projetant nos rêves et désirs sur les autres et ce qu'ils devraient être pour nous, ce qu'ils ne nous apportent pas, etc...

Ne vivons pas par procuration, comme des avatars, mais vivons ce que nous avons à vivre, ce « mystère à vivre » souvent cité par Pierre Rabhi.

L'EXOTISME DES PEUPLES INDIGÈNES

Aujourd'hui, des peuples vivent toujours comme dans Avatar, le décor « cinéma » imaginaire du film en moins. C'est la force et la faiblesse du film : il nous fait comprendre le monde de peuple premier mais nous simplifie à outrance pour brosser une peinture idéalisée de leur monde. Il ne faut pas se leurrer : nous sommes dans Molière, Avatar est construit sur l'étude des philosophies des nations sources d'Amériques. Même mon père en sortant de la salle m'a dit : « J'ai tout le temps pensé aux Sàmis et toute leur façon de penser l'environnement ». Ce n'est donc pas irréaliste de critiquer ce film sur ce point : n'est-ce pas un peu trop une vision blanc (humain-colon sans conscience et destructeur) et noire (humain-indigène conscient et respectueux) ?

.../...

Avatar vient à la source de ce sujet : nous sommes dans un processus d'acculturation très forte dont le premier symptôme s'est manifesté, le déni de nos origines, la Terre mère, source de vie.

Réveillons-nous, nous devons nous reconnecter avec la Terre.

CE N'EST PAS UN FILM !!! NOUS DEVONS VIVRE DE LA TERRE !

Avatar nous rappelle avec violence que l'homme peut continuer encore longtemps sa quête de pouvoir pour l'argent.

Seattle ne nous avait-il pas averti, il y a plus d'un siècle alors que son peuple mourrait sous les balles, l'alcool et la famine : « lorsque le dernier arbre sera coupé, la dernière rivière pollué et le dernier poisson pêché, alors l'homme blanc se rendra compte que l'argent ne se mange pas ».

Source : ecoloinfo.com


Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire