Aux States, la police et les militaires s'entrainent à arrêter les réfractaires au vaccin - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/09/2009 à 21h16 par Michel WALTER.


AUX STATES, LA POLICE ET LES MILITAIRES S'ENTRAINENT À ARRÊTER LES RÉFRACTAIRES AU VACCIN

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Aux States, la police et les militaires s'entrainent à arrêter les réfractaires au vaccin

Information recueillie par Tanka

Selon certaines rumeurs, la police et les effectifs militaires s'exercent à mettre en place des points de contrôle afin de capturer les personnes qui refusent de prendre le vaccin de grippe porcine, tandis que les services de Santé préparent le terrain pour une campagne de vaccination de masse en avertissant que des problèmes de santé sérieux et potentiellement mortels seront associés au vaccin de H1N1.

Dans cette vidéo You Tube, une femme se présentant comme étant soldat, explique comment elle a participé à un exercice de répétition en Californie, s'entrainant à mettre des barrages routiers et des points de contrôle, de telle manière que les autorités puissent vérifier qui a reçu le vaccin de grippe porcine. Ceux qui ont été vacciné seront équipés d'un bracelet RFID de façon à être localisé et suivi.

A ceux qui n'ont pas pris le vaccin, il leur sera proposé de le prendre sur place et s'ils refusent toujours, ils seront acheminés dans un camp d'internement, selon ce témoignage.