Augmentation des trafics d'animaux et de végétaux - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/01/2011 à 21h12 par Tanka.


AUGMENTATION DES TRAFICS D'ANIMAUX ET DE VÉGÉTAUX

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Augmentation des trafics d'animaux et de végétaux

En 2010, la douane française a saisi 638 espèces protégées par la Convention de Washington, soit une augmentation de 27% par rapport à l'année précédente.

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d'extinction (Cites) de Washington interdit le commerce de 5.000 espèces animales et 28.000 espèces végétales. Réparties en trois annexes, chacune établit la gravité du risque d'extinction.

Et les douanes françaises ne chôment pas. Pas plus que les trafiquants d'animaux et de végétaux. Avec une augmentation de 27% des trafics par rapport à 2009, l'année 2010 a vu 638 espèces protégées saisies par les autorités.

Les douanes indiquent que l'intérêt pour les animaux protégés et notamment pour les reptiles en provenance d'Afrique augmentant, les saisies se font plus nombreuses. Beaucoup d'espèces circulent ainsi, notamment par voie aérienne et routière.

Qu'il s'agisse des ocelots saisis en début d'année à Roissy ou des lionceaux repérés en fin d'année 2010 dans un camion, tous ces animaux sont protégés par l'Annexe I de la Convention de Washington, c'est-à-dire la plus sévère indiquent les autorités chargés de la lutte contre la fraude.

20 Minutes rapporte également que de la viande de brousse était vendue pour être mangée. Ainsi, du porc-épic ou encore du singe ont été interceptés dans des conditions sanitaires catastrophiques. Cette viande aurait pour destination finale la Suisse.

Devenez lanceur d'alertes

Combat pacifique pour la Vie





Auteur : maxisciences.com

Source : fr.news.yahoo.com

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • trafics - 
  • animaux