Astrophysique : « Je crois que la vie doit exister ailleurs » - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/10/2011 à 23h14 par Jacques.


ASTROPHYSIQUE : « JE CROIS QUE LA VIE DOIT EXISTER AILLEURS »

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

 

Mesurer l'infini et voir au-delà du visible : une gageure ? Non, un travail de recherche exaltant, que l'astrophysicien Thierry Montmerle nous dévoile.

Thierry Montmerle, chercheur à l'Institut d'astrophysique de Paris, était samedi dernier l'invité de la communauté de communes Guéret-Saint-Vaury pour une conférence, suivie d'une observation de la voûte céleste. Il revient pour La Montagne sur l'actualité de la recherche sur les mystères de l'univers.

Que pensez-vous de la mesure récente effectuée par le Cern qui indique que des neutrinos ont dépassé la vitesse de la lumière ?

Il faut être très prudent. Les neutrinos sont des particules connues depuis longtemps, prévues par les théoriciens avant même d'être observées. La mesure de leur vitesse, entre le Cern en Suisse et les installations en Italie, indique une vitesse 6 km\h plus rapide que la vitesse de la lumière. Je ne doute pas de la sincérité de la mesure, mais de son exactitude. Calculer précisément le temps entre deux points est très complexe, il faut prendre en compte nombre de paramètres, dont l'axe de la Terre à ce moment-là. Je pense que c'est à ce niveau-là qu'une faille existe dans le calcul.

Le E = mc2 d'Einstein n'a donc rien à craindre, et sa relativité générale ?

 

 

Il avait raison aussi sur ce sujet. Des collègues de l'Institut d'astrophysique de Paris vont ainsi travailler sur les « lentilles gravitationnelles » : une étoile, ou une galaxie, dévie les ondes lumineuses lorsqu'elle est placée devant une autre.

Un phénomène qu'Einstein avait prévu et observé visuellement lors d'une éclipse. Si on parvient à comprendre ce mécanisme de déformation de se que l'on voit, à le mesurer et le mettre en équations, on peut alors calculer précisément la position réelle de l'étoile ou de la galaxie dont la vision est déformée. Appliqué à grande échelle, on pourrait alors dessiner une carte exacte de tout l'univers !

Que rêveriez-vous de voir découvert de votre vivant dans l'univers ?

Sans hésitation, d'avoir la réponse à la question : la vie existe-t-elle sur une autre planète ? Car, oui, je pense que la vie doit exister ailleurs. Je ne parle pas de « petits hommes verts », bien sûr, mais je crois trois choses :

1. Il est impossible, à l'échelle de l'univers, que la vie n'ait éclos que sur Terre ;

2. Il y a tellement de conditions favorables sur Terre que les voir réunies à nouveau doit cependant être très rare ;

3. Donc, si une « autre Terre » existe, une Terre qui ressemblerait à la nôtre il y a des millions d'années, elle sera alors très éloignée. J'espère que nous ne nous subirons pas le « syndrome de l'île de Pâques » : savoir que nous ne sommes pas seuls, mais sans pouvoir atteindre le reste du monde.

 

Un article de Julien BIGAY, publié par La Montagne

 

Afficher la source

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Julien BIGAY