Astrophotographie : la célèbre nébuleuse d'Orion - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/02/2011 à 01h23 par Mich.


ASTROPHOTOGRAPHIE : LA CÉLÈBRE NÉBULEUSE D'ORION

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Astrophotographie : la célèbre nébuleuse d'Orion

 
Ce weekend, nous vous proposons de découvrir une nouvelle image réalisée par un astronome amateur. Cette fois-ci nous avons choisi l'incontournable nébuleuse M 42, vedette du ciel hivernal.

Tous les astronomes vous le diront : qui n'a pas vu la nébuleuse d'Orion n'a rien vu ! Si vous levez les yeux à cette époque de l'année une fois la nuit tombée, vous remarquerez la forme caractéristique en sablier de la constellation d'Orion. Trois étoiles alignées au centre marquent la ceinture du chasseur de la mythologie grecque, sous laquelle pend son épée formée par quelques étoiles et une petite tache blanchâtre, la fameuse nébuleuse.

Il est étonnant qu'on attribue la découverte de cette nébuleuse à Christian Huygens au milieu du XVIIe siècle alors qu'elle se devine à l'oeil nu sous un bon ciel. En réalité, elle a sans doute été observée beaucoup plus tôt : 130 ans avant notre ère, Ptolémée avait déjà consigné l'existence d'une étoile de cinquième magnitude à son emplacement.

La nébuleuse fut ajoutée en 1769 par Charles Messier en 42e position dans son catalogue des objets nébuleux. Depuis, les astronomes n'ont de cesse de lui tirer le portrait, comme celui proposé en vidéo par l'ESO dernièrement.

Que ce soit Chandra, Sofia, le VLTI ou même le télescope spatial Hubble, pas un des grands instruments astronomiques de la planète qui n'ait été sollicité pour révéler la beauté de M 42, permettant régulièrement de nouvelles avancées : découverte de disques protoplanétaires, de fausses étoiles jumelles, ou réévaluation de sa distance à 1.270 années-lumière sont quelques-unes des avancées acquises ces dernières années.

De délicates draperies

On pourrait croire que photographier une grande nébuleuse brillante est une activité facile. Il est vrai qu'avec une magnitude de 4 et une surface apparente de 80 x 40 minutes d'arc, la nébuleuse d'Orion est une candidate idéale pour tout astrophotographe débutant. Cependant révéler la multitude de détails qu'abritent les plis gazeux du coeur de M 42 est un exercice délicat.

Il faut commencer par réaliser de nombreuses images avec des temps de pose différents. Les plus longs révèleront les extensions éloignées, les plus courts éviteront de saturer le coeur de la nébuleuse. Reste ensuite à fusionner l'ensemble des clichés et à trouver l'équilibre idéal pour révéler l'étendue de la nébuleuse sans perdre des détails dans la partie la plus brillante, le centre.

La soirée du 5 février dernier a permis à l'astrophotographe Maxime Simet de réaliser une série d'images de la nébuleuse depuis l'Alsace avec son télescope de 15 centimètres de diamètre et un appareil photo numérique. La combinaison et le traitement particulièrement soigné de la trentaine de clichés obtenus révèlent toute la beauté de la nébuleuse d'Orion.

À propos de Maxime Simet

Connu sur le forum d'astronomie sous le pseudo de Maxime001, ce jeune astrophotographe de talent est également membre du club d'astronomie d'Aspach, dans le Haut-Rhin. Son site Internet témoigne de sa passion pour l'astronomie.

Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, il vous suffit de suivre nos consignes.

 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 





Auteur : futura-sciences.com

Source : www.futura-sciences.com

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Orion - 
  • Astronomie