Il fallait ce choc: l'Humanité déboussolée par ce drôle de virus créé par l'opération du St Esprit ?

Aspirine : notre pilule quotidienne ? (Emission radio) - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/12/2012 à 22h59 par mich.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Aspirine : notre pilule quotidienne ? (Emission radio)

 

La magazine Science et Vie du mois de décembre 2012 fait sa couverture avec une formule accrocheuse : “Le médicament qui protège de tout”.

Il s'agit de l'aspirine, autrement dit l‘acide acétylsalicylique, le médicament le plus utilisé au monde. Et sans doute l'un des plus vieux. Son nom, Aspirin, a été déposé par Bayer en... 1899 après sa création par le chimiste allemand, Felix Hoffmann (1868 – 1946) en 1897.

Aujourd'hui, la consommation mondiale d'aspirine est estimée à 40 000 tonnes par an.

Au cours des dernières années, de nombreuses études scientifiques publiées, par exemple, dans la très réputée revue The Lancet, ont fait état de l'effet bénéfique de la prise quotidienne d'aspirine pendant plusieurs années. Outre l'effet logique d'un médicament agissant sur la fluidité du sang en matière d'accident cardiovasculaires, l'aspirine se révélerait protectrice contre certains cancers (colon, prostate, poumon) et les maladies neurodégénératives.

La perspective d'une pilule miracle dont la prise quotidienne protégerait contre les trois principales maladies mortelles actuelles ne peut qu'être attirante. D'autant que la médecine nous a plutôt habitués, ces derniers temps, à des surprises inverses, comme avec le Mediator et tous les médicaments déremboursés pour cause d'efficacité insuffisante.

Hélas, bien entendu, les choses ne sont pas simples. En février 2012, une étude publiée dans la revue Archives of Internal Medecine par des chercheurs de l'université de Londres-Saint Georges de Londres réduit considérablement les espoirs d'effets décisifs de l'aspirine.

Réalisée sur 100 000 patients suivis pendant 6 ans, l'étude montre une réduction de 10% du nombre d'accidents cardiovasculaires non mortels. Mais la prise d'aspirine n'a pas eu d'effets sur le nombre de décès dus à ces mêmes accidents. Ni sur le nombre de victimes de cancers.

En revanche, les cas de saignements internes mettant en jeu la vie du patient auraient augmenté de 30%. Avec des ulcères mais aussi des saignements oculaires.

Bénéfices plus modestes que prévu

Pour le principal auteur de l'étude, Rao Sehasai, “l'effet bénéfique de l'aspirine dans la prévention des maladies cardiovasculaires pour des personnes ayant fait des attaques ou des AVC (accidents vasculaires cérébraux) est indiscutable” et il engage ces patients à poursuivre leur traitement.

Il s'agit là de ce que l'on appelle le traitement secondaire, c'est à dire concernant des personnes ayant déjà eu des accidents cardiovasculaires ou des AVC. Mais la question du traitement primaire, c'est à dire de la prise d'aspirine de façon quotidienne avec un objectif préventif se trouve, elle, largement mise en cause.

“Les bénéfices pour des personnes qui n'ont pas ces problèmes sont beaucoup plus modestes qu'on le croyait, et un traitement à l'aspirine peut entraîner potentiellement des dégâts majeurs consécutifs à des saignements”, indique Rao Sehasai.

Autres candidats : la metformine et les statines

L'espoir d'une pilule miracle ne concerne pas uniquement l'aspirine. Le dossier de Science et Vie analyse également la metformine et les statines. Le premier médicament est un antidiabétique commercialisé en 1953 et prescrit aujourd'hui pour plus de 120 millions de patients dans le monde. Comme l'aspirine, la metformine, parfois qualifiée de “véritable élixir de jouvence”, protégerait contre les maladies cardiovasculaires, les cancers et les maladies neurodégénératives.

Les statines, elles, sont des anticholestérols commercialisés dans les années 1980. Et elles protégeraient aussi du cancer, de l'ostéoporose, des accidents cardiovasculaires, les rhumatismes inflammatoires, la sclérose en plaque...

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Michel Alberganti, publié par blog.slate.fr et relayé par SOS-planete

 

Nous vous conseillons de vous procurer le Science et Vie de décembre 2012

 

 

Le Point :
L'aspirine, nouvel espoir contre le cancer

 

Le Figaro Santé :
Cancer : l'effet bénéfique de l'aspirine confirmé

 

Note de Wikipedia : L'écorce de saule est connue au moins depuis l'Antiquité pour ses vertus curatives. On a retrouvé la mention de décoctions de feuilles de saule sur des tablettes sumériennes de 5000 av. J.-C. et dans un papyrus égyptien des 1550 av. J.-C (papyrus Ebers). Le médecin grec Hippocrate (460–377 av. J.-C.) conseillait déjà une préparation à partir de l'écorce du saule blanc pour soulager les douleurs et les fièvres. Les Romains connaissaient aussi ses propriétés.

 

Note de TS :
Au moins comme ça les labos pharmaceutiques auront tous les prétextes vertueux du monde pour soigner les gens qui... sont en bonne santé !

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Michel Alberganti

Source : blog.slate.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter mich
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.