Arctique : sous la glace, des ressources à partager - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/05/2011 à 14h30 par Fred.


ARCTIQUE : SOUS LA GLACE, DES RESSOURCES À PARTAGER

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Arctique : sous la glace, des ressources à partager

 
Les représentants de sept pays (Canada, Danemark, Etats-Unis, Finlande, Islande, Norvège et Russie) doivent se réunir cette semaine à Nuuk, capitale du Groenland, pour tenter d'accorder leurs violons sur les bouleversements qui s'opèrent actuellement dans l'océan Arctique.

Due évidemment au dérèglement climatique, l'inquiétante érosion de la calotte glaciaire donne en effet accès à des quantités importantes de ressources naturelles qui suscitent notamment les convoitises de certains géants de l'or noir, dont BP. En plus d'ouvrir de nouveaux axes maritimes qui intéressent grandement les Etats précités mais aussi la Chine...

Au premier plan de cette conférence à laquelle se joindront également des représentants des populations locales, la volonté louable des pays qui y ont des territoires adjacents de trouver un terrain d'entente dans l'optique d'un partage des ressources naturelles disponibles une fois la glace disparue. Au second, une forme de renoncement devant la désagrégation du permafrost (NDLR : le sol gelé en permanence).

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton fera le déplacement, sachant que les Etats-Unis ont récemment évalué les ressources en pétrole et gaz naturel disponibles sous la banquise. Selon les experts américains, plus d'un quart des ressources naturelles mondiales encore inexploitées s'y trouvent. L'Oncle Sam devra bien sûr faire face à une concurrence féroce sur ce « dossier » dont on ne connaît encore que la préface.

On sait cependant déjà que de nouvelles populations de poissons s'offriront à l'appétit des pêcheurs. De nouveaux stocks appartenant à un écosystème marin déjà fragilisé et qui risquent fort d'être pris d'assaut dans les années à venir étant donné la forte demande mondiale actuelle mais qu'il conviendra aussi, et surtout, de protéger. Une véritable gageure dans la mesure où les bateaux pourront arriver plus vite à destination.

Pleinement conscients des risques à venir, les écologistes appellent à la création d'une autorité qui régulerait toutes les mutations dans l'Arctique. Elle serait bienvenue dans l'optique de préserver une région qui subi de plein fouet les affres de la hausse du thermomètre mondial depuis plusieurs décennies.
 

Lien corrompu : cliquer ici

Un article de Margaux Jobin, publié par zegreenweb.com

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Margaux Jobin

Source : www.zegreenweb.com