Arctique : les intérêts divergent, le Canada s'affirme - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/02/2013 à 22h39 par Fred.


ARCTIQUE : LES INTÉRÊTS DIVERGENT, LE CANADA S'AFFIRME

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Arctique : les intérêts divergent, le Canada s'affirme

 

Alors que le réchauffement climatique s'accélère aux quatre coins de la planète, la fonte progressive de la Banquise devrait ouvrir les routes maritimes dans les années à venir.

Face à la recrudescence des intérêts au coeur de l'océan Arctique, l'Observatoire de la Politique et la Sécurité de l'Arctique (OPSA), représenté par Stéphane Roussel, professeur à l'Ecole nationale d'administration publique (ENAP), organisait, ce jeudi, un séminaire intitulé « Arctique : Regards croisés Canada – Espagne ».

«C'est une problématique importante», assure Stéphane Roussel, ce jeudi. Dans les locaux de l'Université de Québec à Montréal (UQAM), ce professeur à l'ENAP et spécialiste de l'OPSA, plante le décor des enjeux à venir. «Il s'agit de gérer le plus efficacement cette région jusque-là isolée», ajoute-t-il.

(...)

Le Canada présidera le Conseil Arctique en mai prochain

Lors de ce séminaire d'échange sur les enjeux à venir au coeur de l'océan, les différents intervenants s'accordent pour présenter le Conseil Arctique comme l'organe principal de gestion de l'espace arctique.

(...)

Une militarisation de la région

A l'inverse, le Canada se penche, plus que jamais, sur ce qui se passe aux abords de ses frontières.

Le gouvernement conservateur de Stephen Harper entend assurer la souveraineté du pays dans cette région. Depuis son arrivée au pouvoir, plusieurs exercices militaires et autres opérations sont menés par les Forces Canadiennes au coeur de l'Arctique.

Une militarisation croissante qui trouve écho dans la politique menée par la Russie. Moscou entend ainsi mettre en place un groupement de troupes en vue de protéger ses enjeux économiques et politiques dans la région. Canadiens comme Russes montrent là leur intérêt croissant quant au respect des frontières maritimes dans la région.

Un intérêt pourtant récent, comme le rappelle Pablo Pareja Alcaraz, professeur à l'Université Pompeu Fabra de Barcelone. «En 2003, beaucoup disaient que le Conseil (Artique) était mort. Plusieurs années plus tard, plusieurs États le poussent à diriger la région», assure-t-il.

De nouveaux prétendants aux abords de l'Arctique

Pour autant, «aucun consensus n'apparaît dans ce Conseil», ajoute le professeur Pareja Alcaraz. Dans cette région, les considérations écologiques rencontrent, en effet, les intérêts stratégiques, économiques et politiques des différentes puissances mondiales.

(...)

L'Union Européenne ambitieuse mais désorganisée

Autre acteur de ce nouveau marché, l'Union Européenne tend à se rapprocher du Conseil Arctique. Mais après avoir déjà fait une demande pour l'intégrer, refusée, par le Canada, l'instance dirigeante du Vieux continent paraît affaiblit par la divergence des intérêts en son propre sein.

(...)

En somme, «il n'y a pas de vrai leader dans la région», confie Pablo Pareja Alcaraz. Entre souveraineté nationale, considération écologique et intérêt économique, le fossé se creuse. Pendant ce temps, la Banquise n'en finit plus de fondre.

 

A lire aussi :

Le Canada va prendre la tête du Conseil de l'Arctique en mai

L'Arctique, tu l'aimes ou tu le quittes !

 

Un article de Gaëtan Barralon, publié par 45enord.ca et relayé par SOS-planete

 

Pour lire la totalité de l'article, cliquer ICI

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Gaëtan Barralon

Source : www.45enord.ca