Arctique : la glace reculera et avancera - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/08/2011 à 00h56 par Fred.


ARCTIQUE : LA GLACE RECULERA ET AVANCERA

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Arctique : la glace reculera et avancera

 

La glace marine de l'Arctique pourrait tout aussi bien gagner en présence que continuer à fondre dans un avenir rapproché, selon de nouvelles recherches.

Jennifer Kay, de l'organisation américaine National Center for Atmospheric Research, a affirmé que le déclin à long terme de la glace marine de l'Arctique était clairement établi. La chercheuse a toutefois ajouté que la modélisation mathématique laissait penser qu'il pourrait survenir des périodes de cinq à 10 ans de stabilisation ou de croissance du niveau de la glace.

Selon elle, ce phénomène s'explique par les variations climatiques naturelles. Elle a illustré cette tendance en prenant une route en exemple. «La route va en descendant, mais il faut parfois monter pour la parcourir, et parfois, ces montées sont plus importantes que ce que l'on pensait.»

Les études réalisées avec la modélisation mathématique sont habituellement effectuées durant au moins plusieurs décennies. Mme Kay a toutefois réduit la durée de ses recherches pour établir des prédictions pour des périodes de cinq à 10 ans. «Nous avons découvert que les possibilités d'augmentation ou de diminution de la quantité de glace étaient égales sur une période de 10 ans», a-t-elle précisé.

Des données recueillies par satellite montrent que la glace marine nordique en juillet avait reculé en moyenne de 6,8 pour cent par décennie depuis 1979. Selon le National Snow and Ice Data Center, dans le Colorado, la glace marine en juillet était à son plus faible niveau pour tous les mois de juillet pris en considération dans les données obtenues par satellite.

Mme Kay a affirmé que les résultats de ses travaux ne changeaient en rien les prévisions à long terme. «Sur une période de 20 ans, d'importants déclins sont observés, a-t-elle fait valoir. Des fluctuations à court terme ne contredisent pas ce que les scientifiques prévoient pour la glace marine à long terme.»

Les découvertes de Mme Kay pourraient bien être un élément d'incertitude de plus pour ceux qui espèrent pouvoir faire expédier des marchandises sur les eaux de l'Arctique ou extraire des ressources naturelles des profondeurs de l'océan.

 

Un article de BOB WEBER, publié par journalmetro.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : BOB WEBER

Source : www.journalmetro.com