Après le squeeze terres rares, le squeeze tungstène. La Chine remet ça ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/07/2011 à 21h33 par Kannie.


APRÈS LE SQUEEZE TERRES RARES, LE SQUEEZE TUNGSTÈNE. LA CHINE REMET ÇA !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Après le squeeze terres rares, le squeeze tungstène. La Chine remet ça !

 

La Chine tient (encore) un marché entre ses mains. Avec 90% de la production de tungstène dans le monde, le terme “tungstène chinois” est devenu un pléonasme.

Or Pékin semble aimer jouer avec nos nerfs. Comme avec les terres rares, la Chine commence à réduire ses exportations.

Bien sûr, vous vous dites qu'il n'y a aucun point commun entre les terres rares et le tungstène. Les terres rares sont “uniques” et “stratégiques dans les hautes technologies”. Alors que le tungstène est un métal issu de la deuxième révolution industrielle...

Et bien détrompez-vous ! Le tungstène a changé. Et ses utilisations avec lui. Il est devenu indispensable pour un grand nombre d'industries, et parmi les plus stratégiques.

Nous avons donc là un beau scénario en perspective : une Chine malveillante, une demande croissante et des intérêts industriels pris en étau au milieu de tout ça... Tout ce que l'on aime !

Les quelques gisements hors de Chine commencent à redevenir intéressants. Encore faut-il qu'ils soient rentables. Partons ensemble à la poursuite du tungstène “not made in China“.

Qu'est-ce que le tungstène ?

Ce métal fait partie de ceux dont on connaît bien le nom (n'y avait-il pas des mines de tungstène dans les Pyrénées il n'y a encore pas si longtemps ?) mais dont on ignore tout des utilisations.

En fait, le tungstène est intimement lié à deux industries :

> L'industrie automobile. 70% de la consommation de tungstène dans les pays développés est absorbée par les équipements automobiles, dont les pots d'échappement.

> L'industrie minière et pétrolière. Les forets utilisent beaucoup de tungstène. Avec l'appétit sans limite pour les minerais et le pétrole, ce secteur est en train de monter en flèche.

Il s'agit ici des utilisations historiques. Ces marchés sont constamment sous pression, majoritairement du fait de la demande croissante des émergents.

Mais ses utilisations ont évolué ces dernières années. Si comme moi le mot tungstène vous apparaît un peu désuet, hérité de la deuxième révolution industrielle, vous allez être surpris.

Le hgh tech a besoin de tungstène : les téléphones mobiles et les écrans LCD sont des dévoreurs de tungstène. Ses propriétés sont réellement uniques.

Ainsi le tungstène est à mi-chemin entre l'industrie classique et les nouvelles technologies. C'est pour ça que la perspective d'un renchérissement du prix de ce métal pourrait être inquiétante.

Pourtant, la hausse des prix du tungstène n'a pas encore provoqué d'affolement général. Malgré cette forte hausse, l'inquiétude est ailleurs. Car désormais, on ne craint pas la pénurie, mais l'interruption des exportations chinoises.

La Chine réduit ses exportations

Lors de la conférence de l'ITIA (International Tungsten Conference), qui s'est tenue en début d'année, Pierre Monet, président du groupe minier Malaga Inc. a résumé l'ambiance générale : “les participants ont été très clairs, ils ne sont pas inquiets du niveau des prix, mais davantage sur la provenance du tungstène“.

La Chine vient de réduire ses quotas à l'exportation. Et il n'y a pour l'instant aucune façon de lutter contre. La seule façon de contourner la contrainte, c'est de s'associer à un groupe chinois pour aller forer en Chine. Pas à la portée de n'importe quel groupe...

Un an de hausse

Malgré les paroles rassurantes des acteurs du secteur, le niveau des prix va finir par devenir préoccupant. Le marché est de plus en plus tendu, et la moindre réduction de l'offre aura un effet immédiat sur les prix.

Actuellement, le Tungsten APT (cours en $/Kg) a déjà pris 85% entre octobre 2010 et juin 2011.

Les alternatives sont rares, donc précieuses

A vrai dire, il n'existe qu'une poignée de producteurs de tungstène dans le monde. Et seulement deux d'entre eux sont cotés.

* Malaga Inc. : le coût de production du groupe pour une tonne de tungstène est de 127 $ la tonne. Reportez-vous aux prix du marché, je vous laisse imaginer les confortables profits que le groupe réalise actuellement. Cerise sur le gâteau, le groupe a un projet dans le pays minier le plus prometteur du moment : le Pérou.

* North American Tungsten : avec un coût de production un peu plus cher, le groupe profitera pourtant bien de son gisement situé au Canada.

En dehors de ces groupes, les pelles et les pioches se sont activées dans d'autres parties du globe.
 

Un article de Florent Detroy, publié par Agora

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

 





Auteur : Florent Detroy

Source : edito-matieres-premieres.fr

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Terres rares