Le grand remplacement est une théorie du complot, xénophobe et raciste, instillée en France en 2010

Après le singe, le rat... - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/02/2013 à 22h26 par mich.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Après le singe, le rat...

 

A quoi ressemblait le premier mammifère ? D'où venait-il ? Quand est-il apparu ? L'ancêtre commun des mammifères placentaires est apparu après la fin des dinosaures il y a 65 millions d'années, montre une étude jeudi qui apporte l'éclairage le plus complet à ce jour sur l'évolution de cette grande famille qui compte l'homme, le singe ou la baleine.

De précédents travaux situaient l'émergence de ces mammifères avant l'extinction des dinosaures et de 70% des espèces de la planète due, selon la théorie la plus communément admise, à l'impact d'un astéroïde qui a bouleversé le climat.

Ces chercheurs se sont appuyés sur la plus grande banque de données au monde combinant les traits génétiques et morphologiques des différentes espèces pour reconstruire l'arbre généalogique des mammifères placentaires, la plus importante branche de cette famille avec plus de 5.100 espèces vivantes.

Des analyses génétiques avaient laissé penser que les mammifères étaient déjà un groupe diversifié à la fin du Crétacé. Désormais leur essor serait survenu entre 200 000 et 400 000 ans après la fin des dinosaures.

"L'analyse de cette énorme quantité de données montre bien que (...) des espèces comme des rongeurs et des primates n'étaient pas contemporains des dinosaures mais descendent d'un ancêtre commun, un petit animal mangeur d'inclans, qui est apparu peu après la fin des dinosaures", relève un des auteurs, Maureen O'Leary, professeur adjoint d'anatomie à l'université Stony Brook (New York, nord-est) et chercheuse à l'American Museum of Natural History.

"C'est environ 36 millions d'années plus tard que les estimations basées seulement sur des données génétiques", relève Marcelo Weksler, un paléontologue du Museu Nacional-UFRJ au Brésil, un des 23 co-auteurs de l'étude parue dans la revue américaine Science datée du 8 février.

Pour remonter jusqu'à l'ancêtre commun des mammifères - un animal qui devait être de la taille d'un petit rat, avoir un utérus bicorne comme nombre de mammifères, un cortex cérébral avec des circonvolutions et un placenta ressemblant à celui des humains -, ces scientifiques ont collecté et analysé les caractéristiques physiques et génétiques de 86 espèces, dont 40 sont éteintes mais connues grâce aux fossiles.

Ils ont rassemblé 4 500 traits comme la présence ou l'absence d'ailes, de dents et certains types de squelette ainsi que d'autres caractéristiques morphologiques qu'ils ont combiné avec les traits génétiques.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de lalibre.be, publié par egaliteetreconciliation.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : lalibre.be

Source : www.egaliteetreconciliation.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter mich
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.