Immortalité - Dans moins de 20 ans, télécharger son esprit dans un ordinateur quantique coûtera cher

Antinucléaire «On nous laisse complètement tomber» - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/06/2011 à 10h44 par Kannie.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Antinucléaire «On nous laisse complètement tomber»

 

Le texte d'une lycéenne japonaise de la région de Fukushima a été lu sur la place publique, à Colmar par une citoyenne nippone invitée par le collectif «Stop Fessenheim».

550, c'est le nombre de jours jeûnés par des hommes et des femmes résolument engagés en faveur de l'arrêt immédiat des deux réacteurs nucléaires de la centrale de Fessenheim et de tous les autres réacteurs fonctionnant sur le sol français. L'opération de sensibilisation se poursuit donc dans les allées du champ de Mars, à Colmar où un noyau dur de militants se relaie depuis le 18 avril pour prêcher la bonne parole.

Hier après-midi, la mobilisation a pris un tour un plus spectaculaire : Megumi, une citoyenne japonaise installée en Haute-Savoie depuis 2002, a lu un texte touchant rédigé par une lycéenne japonaise, élève à Minami-Soma, une commune située à proximité de la zone de confinement de 30 kilomètres autour de la centrale de Fukushima. Ce texte débute comme cela : «J'ai perdu des amis lors du Tsunami ; mes amis ont perdu leurs parents [...] Mes amis et moi, nous nous battons maintenant avec notre peur de la radioactivité. Nous sommes découragés [...] Même si je devais en sortir, la peur de la radioactivité sera toujours à mes côtés [...]»

Un long silence

Puis une sirène retentit dans le parc et d'un seul homme, les militants antinucléaires s'allongent par terre, durant une minute. Long silence.

«C'est de notre responsabilité de changer les choses» croit savoir Megumi qui, après la catastrophe de Fukushima, ne voit plus les choses de la même façon. «J'ai apris depuis 3 mois que l'on peut faire autrement. Que faire avec tous ces déchets nucléaires ? Ce sont des bombes à retardement. Pour l'avenir de nos enfants, il faut que les choses changent».

Puis, quelques lignes d'Hiroshima, mon amour de Marguerite Duras sont lus et écouté religieusement. Le jeûne devrait se poursuivre au moins jusqu'au début du mois prochain, les militants attendant la décision de l'ASN (fin juin) concernant la poursuite ou non de l'exploitation du réacteur n° 1 de la centrale de Fessenheim.

APPEL DU 18 JUIN Le collectif des jeûneurs lance «un appel à la résistance au lobby nucléaire» ; r-v à partir de 11 h, au champ de Mars, à Colmar.
 

Un article de JDK, publié par L'Alsace

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Source : www.lalsace.fr

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Fessenheim
  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Kannie
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.