Antigravité, énergie noire : le ILC, le successeur du LHC, est prêt à construire - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/10/2013 à 01h07 par mich.


ANTIGRAVITÉ, ÉNERGIE NOIRE : LE ILC, LE SUCCESSEUR DU LHC, EST PRÊT À CONSTRUIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Antigravité, énergie noire : le ILC, le successeur du LHC, est prêt à construire

Une vue d'artiste du tunnel de l'ILC
On ne sait pas encore s'il sera construit ni où, mais il est probable que ce soit au Japon
© Rey Hori-KEK


 

Titre initial :
Le ILC, le successeur du LHC, est prêt à construire

 

Les plans de construction de l'International Linear Collider (ILC) sont prêts. Avec ses 31 km de long, cet accélérateur est prévu pour faire entrer en collision des électrons et des positrons. Le but : devenir une usine à bosons de Higgs afin de mesurer précisément leurs propriétés, en espérant qu'elles révèlent une nouvelle physique.

Les collisions de protons, ou de protons et d'antiprotons, sont particulièrement adaptées à la découverte de nouvelles particules. Lorsque que l'on a voulu vérifier les prédictions principales du modèle électrofaible, c'est-à-dire l'existence des bosons W et Z, c'est avec des collisions de protons et d'antiprotons que l'on a découvert ces particules il y a 30 ans.

 

 

Mais quand on a tenté de mesurer avec précision leurs propriétés, comme leurs masses et les paramètres décrivant les diverses réactions entre quarks et leptons faisant intervenir ces bosons, il a fallu changer de stratégie.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Laurent Sacco, déniché par Cèdre, publié par futura-sciences.com et relayé par SOS-planete

 

Une vidéo sous-titrée en français expliquant pourquoi l'ILC est nécessaire pour faire de la physique de précision avec le boson de Higgs.
Les sous-titres sont à activer ! © Symmetry Magazine, YouTube

 

Pour en savoir plus sur l'International Linear Collider (traduction robot)

 

(...)

Deux accélérateurs souterrains linéaires Selon le quotidien russe Rossiïskaïa gazeta, le nouveau collisionneur sera composé de deux accélérateurs souterrains linéaires (contrairement au LHC qui est circulaire) d'une longueur totale de 30 kilomètres.

Cet accélérateur fera entrer en collision les électrons et les positrons d'une énergie totale allant jusqu'à 1 téraélectronvolt. Avec un tel potentiel, l'engin est déjà sujet à quelques convoitises, notamment quant à son installation.

Plusieurs pays souhaitent ainsi voir cet accélérateur de particules se construire sur leur territoire et l'Allemagne, la Russie, les États-Unis, le Japon et le CERN en Suisse sont en lice. Reste que le pays choisi devra s'acquitter de la coquette somme de 2 milliards de dollars (25% de la somme totale).

(...)

Source

 

Note de TS :

Cet accélérateur géant de particules -construit dans l'URGENCE on ne sait où, et opérationnel dès 2015 !- n'a qu'une seule destination : découvrir les secrets de l'Antigravité, afin d'envisager le tourisme des milliardaires vers les exoplanètes, grâce à de simples pleins en puisant dans l'énergie noire qui constitue 75% de l'énergie globale de notre Univers !

 

Une mission habitée vers Mars bientôt possible, mais aussi à destination... des exoplanètes ?

Entre quelles mains est en train d'atterrir le matos ?

Tout le monde en parle : quantique ? Vous avez dit quantique ? Quel cantique !!!

 

 

 

Bientôt les vacances sacrées, la plage, le test géant des nanoparticules d'oxyde de zinc sur nous, cobayes !!!

"Il n'y a pas à chercher à convaincre une poubelle pleine. Il faut la vider"

Notre page officielle Facebook - Nos actualités sur votre mobile via Twitter

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

  Vendredi, 7038 visiteurs !!!

 





Auteur : Laurent Sacco

Source : www.futura-sciences.com