Anonymous et liberté d'expression sur le web - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/10/2011 à 18h51 par Mich.


ANONYMOUS ET LIBERTÉ D'EXPRESSION SUR LE WEB

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Anonymous et liberté d'expression sur le web

 

Aux origines d'Anonymous, les forums imageboards

Les Anonymous, que l'on surnomme parfois Anon, représentent un mouvement né sur Internet entre 2006 et 2008. Au départ, le terme Anonymous désigne les utilisateurs non identifiés de certains forums (les imageboards, comme 4chan). Petit à petit, le terme est devenu synonyme de tous ceux qui utilisent Internet sans identité propre. Les Anonymous ont fini par parler d'eux-mêmes comme on parle d'une communauté, d'un collectif.

La première attaque d'Anonymous et le projet Chanology

Mais, en 2008, le terme va prendre un autre sens. En effet, un groupe d'individus met en place une action afin de dénoncer le caractère sectaire de l'Eglise de Scientologie. Ils réagissent après que plusieurs sites comme YouTube aient retiré une vidéo compromettante, à la demande de la Scientologie.

C'est le projet Chanology, qui rend les sites web de l'Eglise de Scientologie indisponibles (attaques par déni de service). Et comme leur attaque est basée sur une communauté anonyme opérant sur le net, ils reprennent naturellement le nom d'Anonymous.

Les Anonymous ne sont pas un mouvement uniforme

Très rapidement, on constate que le terme Anonymous regroupe en fait des tendances très divergentes. Alors que certains continuent à faire tomber les sites scientologues, d'autres Anonymous refusent ce type d'action. La grande question est celle de la légitimité et de la légalité.

Pour certains, une attaque DDoS correspond en fait à une manifestation sur le net, à un sit-in. Mais d'autres souhaitent rester dans le cadre de la légalité stricte. En fait, le grand atout et le grand inconvénient des Anonymous, c'est que n'importe qui peut se revendiquer du mouvement... Personne ne contrôle les Anonymous, personne ne les encadre.

Ainsi, en 2011, l'attaque dirigée contre Sony a provoqué de nombreux agacements dans la communauté des Anonymous.

Les moyens d'actions et l'idéologie des Anonymous

Du coup, les moyens d'actions utilisées par les Anonymous varient en fonction des opérations. La méthode la plus connue est l'attaque de sites web par déni de service, notamment via le logiciel LOIC. Mais les Anonymous descendent aussi dans la rue pour manifester pacifiquement.

Dans tous les cas, les Anonymous utilisent beaucoup la communication pour faire connaître leurs combats. Rappelons-le, la pierre de fondement des Anonymous, c'est quand même de défendre la liberté d'expression sur le net. Ce n'est pas un hasard si leurs actions les plus connues sont des représailles contre Mastercard pour défendre Wikileaks, ou contre les censures des gouvernements totalitaires (Syrie, par exemple).

D'où vient le masque des Anonymous ?

Le visuel des Anonymous est un homme en costume sans tête, mais les Anonymous se présentent aussi avec le masque de Guy Fawkes. Guy Fawkes était un conspirateur anglais projetant de faire exploser le Parlement britannique pour tuer le roi Jacques Ier, jugé trop intolérant.

Ce masque apparaît en 1988 dans le comic américain V for Vendetta, porté par le personnage anarchiste V. Les Anonymous l'ont repris pour la première fois lors des manifestations devant les bâtiments de la Scientologie, afin de préserver leur anonymat et de se protéger d'éventuelles représailles.

Le saviez-vous ?

Un nouveau message vidéo signé Anonymous promet une attaque contre le site du New York Stock Exchange pour le 10 octobre, en soutien au mouvement Occupy Wall Street.

 

Un article de Bloc.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Bloc.com

Source : www.bloc.com