Anne Lauvergeon en territoire conquis! - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/10/2010 à 22h18 par Jacques.


ANNE LAUVERGEON EN TERRITOIRE CONQUIS!

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

VISITE DE LA PATRONNE D'AREVA: Anne Lauvergeon en territoire conquis!

La patronne du groupe nucléaire Français, la toute puissante Anne Lauvergeon était en visite marathon « de travail » dans notre pays du jeudi 30 Septembre au vendredi 1 er octobre 2010.

Cette arrivée de la présidente du directoire d'Areva intervient plus de deux semaines après le rapt par les terroristes d'AQMI de cinq citoyens français et deux africains, tous agents du géant du nucléaire français et de son sous traitant Satom, filiale du groupe Vinci.

Cette visite qui s'était voulue «discrète» a finalement drainé l'essentiel de la presse internationale et nationale dont chacun voulait entendre de la voix de Mme Lauvergeon l'avenir du groupe au Niger.

Après son premier entretien avec le patron du CSRD, Chef de l'Etat, le Général Djibo Salou, la patronne du leader mondial du nucléaire civil a dit devant les journalistes que sa visite est une réaffirmation de l'encrage du Groupe Areva au Niger.

Elle a ajouté qu'elle est venue visiter les usines d'Arlit et échanger avec les autorités locales sur les dispositions sécuritaires afin qu'il n'ait plus d'enlèvement dans cette zone précieuse pour la France qui tire son énergie électrique de l'uranate d'Arlit.

Ces propos de Mme Lauvergeon sont en contradiction avec la politique de terrain menée par le groupe qui vient d'évacuer tout le personnel français de cette zone laissant du coup le personnel nigérien à la merci de tout danger éventuel.

Une autre contrevérité relevé dans les propos de Mme Lauvergeon, c'est la question sécuritaire qu'elle dit lui tenir à coeur alors que tout le monde connait le peu de respect que cette société a pour notre armée d'où le choix d'anciens officiers de marine pour gérer l'aspect sécuritaire dans le grand nord.

Il faut rappeler que c'est un important dispositif de sécurité a été déployé à Niamey et à Arlit où Mme Lauvergeon a mis pieds. Les plus hautes autorités dont le Général Djibo Salou ont visiblement été ravies voire flattées de recevoir une patronne de la poigne d'Anne.

La visite à Arlit s'est faite à bord de deux petits avions. Ils ont atterri vendredi matin à Arlit.

Le premier avion qui s'est posé à 10 heures 30, heure locale, transportait le ministre nigérien des Mines, Souleymane Abba qui c'est l'occasion de le déplorer n'a pas daigné faire le déplacement des les premières heures pour soutenir nos compatriotes abandonnés à leur sort après l'évacuation des « blancs d'Arlit ».

Une dizaine de minutes après, c'est Anne Lauvergeon qui atterrissait. Pendant ce temps, un troisième avion survolait toute la zone d'Arlit depuis une trentaine de minutes. Cela fait certainement partie des mesures de sécurité qui entourent l'arrivée ici de la patronne d'Areva.

Anne Lauvergeon est sortie de l'avion avec des lunettes de soleil, accompagnée de quelques collaborateurs.

.../...

Anne Lauvergeon est retournée par la suite dans la zone industrielle où elle a rencontré les cadres des deux sociétés minières filiales d'Areva, la Somair et la Cominak.

Devant ses cadres d'Areva, Anne Lauvergeon a exprimé sa peine suite à la prise d'otages du 16 septembre dernier.

Elle a demandé aux employés nigériens d'Areva de ne pas se sentir abandonnés après le départ d'Arlit de leurs collègues, expatriés pour des raisons de sécurité.

Ces propos de Madame Anne Lauvergeon ont choqué plus d'un cadre nigérien et prouve à quel point nos compatriotes travaillant pour cette entreprise sont pris pour des niais.

L'un d'entre eux, nous a confié que l'évacuation des cadres expatriés immédiatement après le rapt est une injustice que le groupe nucléaire français a posée.

Il s'agit a-t-il poursuivi d'une leçon que les plus hautes autorités et la classe politique doivent s'approprier pour des futures relations avec Areva.

« Le Niger est notre seul pays, Areva est une société française qui au moindre problème, évacue ses agents expatriés, que nos politiciens se saisissent de cette réalité pour que le Niger ne brule point » a –t-il conclu.

La patronne d'Areva et son représentant au Niger, le très peu aimable Muller aurait pu répondre aux différentes sollicitations matérielles et financières du Gouvernement et même du Préfet d'Arlit pour un renforcement de la sécurité dans les sites d'exploitations et résidentielles d'Arlit, ce qui aurait pu éviter ce rapt.

Les nigériens ont été dans leur majorité choqués de voir nos plus grands représentants se transformer en vassaux de la France et surtout d'avoir manqué de dire à Mme Lauvergeon ses vérités.

Pour lire la suite, cliquez sur "source de l'actualité"

Pour en savoir plus sur la situation planétaire
.
.





Auteur : Cherif Souleymane

Source : www.tamtaminfo.com