Analyse ADN des ailerons de requins - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/05/2011 à 10h15 par Isa Hanser.


ANALYSE ADN DES AILERONS DE REQUINS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Analyse ADN des ailerons de requins

 
Titre original :
Analyse ADN des ailerons de requins vendus pour identifier les populations menacées

 

Publiées dans les revues spécialisées Endangered Species Research et Marine and Freshwater Research, deux études internationales établissent la façon de tracer génétiquement les ailerons de requins vendus sur les marchés, afin de localiser les populations les plus exploitées, à protéger en priorité.

Travaillant sur deux espèces, le requin sombre (Carcharhinus obscurus) et le requin cuivre (Carcharhinus brachyurus), une équipe de scientifiques des États-Unis, d'Australie, d'Amérique du Sud, d'Asie, de Nouvelle-Zélande et d'Afrique australe vient de publier de nouvelles études, qui montrent que les différences génétiques entre les populations de ces requins sont assez grandes pour retracer l'origine réelle des ailerons en vente sur les marchés asiatiques. Cela permet alors un meilleur suivi et une gestion régionale de ces prédateurs menacés.

"En analysant une partie du génome héritée de la seule mère, nous avons pu détecter des différences entre les requins vivant le long de différents continents : leur 'code postal' ADN, disons. Cette recherche montre que les femelles adultes mettent bas, fidèlement, le long de la région continentale où elles sont nées. Trop pêchée, une population s'effondre, et il est extrêmement peu probable qu'elle se reconstitue par l'arrivée de requins venus d'une autre région", explique Demian Chapman, chef de l'équipe de recherche et directeur adjoint de l'Institut des sciences pour la conservation des océans de l'Université de Stony Brook (état de New York).

"Nous savons très peu sur le commerce des ailerons de requins, mais en utilisant l'ADN, nous pouvons identifier les populations sources qui contribuent le plus au commerce, et leur donner la priorité. Nous avons donc vraiment besoin d'établir des programmes d'échantillonnage des ailerons sur leur chemin vers l'Asie, ou dans les marchés, pour réguler le commerce mondial", précise le Dr Chapman.

"Parce qu'ils sont des prédateurs au sommet de la chaîne alimentaire marine, il est essentiel pour la santé des océans que nous prenions des mesures, telles que la surveillance et la régulation du commerce des ailerons, pour protéger ces grands requins", conclut le Dr Ellen K. Pikitch, directeur exécutif de l'Institut des sciences pour la conservation des océans.

 

Un article publié par Maxisciences

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : maxisciences

Source : www.maxisciences.com