Alors que s'éteignent les éléphants d'Afrique, les Chinois contrôlent les routes de l'ivoire - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/09/2017 à 19h02 par Exo007.


ALORS QUE S'ÉTEIGNENT LES ÉLÉPHANTS D'AFRIQUE, LES CHINOIS CONTRÔLENT LES ROUTES DE L'IVOIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Alors que s'éteignent les éléphants d'Afrique, les Chinois contrôlent les routes de l'ivoire

 

 

Une étude de l'ONG TRAFFIC montre que les trafiquants asiatiques gèrent intégralement la filière clandestine, des forêts du Congo aux boutiques de Shanghaï

 

 

La Chine n'est pas seulement le principal débouché du commerce illégal de l'ivoire en Afrique centrale. Ses trafiquants ont implanté leurs réseaux criminels pour contrôler tous les rouages d'une entreprise qui menace la survie d'une des espèces les plus emblématiques de la faune sauvage.

 

En l'espace d'une décennie, de 2002 à 2011, le nombre des éléphants d'Afrique centrale a chuté de plus de 60 %.

 

C'est aussi le temps qu'il a fallu pour que les filières chinoises s'installent en lieu et place des opérateurs locaux, comme le révèle une étude publiée jeudi 7 septembre par l'ONG TRAFFIC, spécialisée dans la surveillance du commerce illégal des espèces de faune et de flore

 

 

L'enquête menée dans cinq pays – Centrafrique, Cameroun, Gabon, Congo et République démocratique du Congo – s'appuie sur des données de terrain recueillies dans onze villes entre 2007 et 2009 puis entre 2014 et 2015...

 

(...)

 

...Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Une actualité de Laurence Caramel, publiée par lemonde.fr et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

Sur le même sujet :

L'éléphant d'Afrique en danger de mort

En Tanzanie, Wayne Lotter a été assassiné comme les éléphants qu'il tentait de protéger

Les trafiquants d'espèces sauvages à l'assaut des sanctuaires classés

 

 

 

 

abonnés à la newsletter
bimestrielle GRATUITE
donnant
droit à 4 mois d'abonnement
à la
version PREMIUM particulière

 

 

 

 

 

 

 

 

.....

 

 

Le site Demain l'Homme respecte les droits d'auteur et a même signé une convention avec l'AFP.

Lorsque les articles ne sont pas rédigés par nos propres rédacteurs, seuls des extraits courts en sont publiés (moins de 20% comme l'exige la loi). La source est toujours citée avec son lien et nos visiteurs sont vivement encouragés à lire la suite sur le site d'origine, ce qui revient en fait à une publicité gratuite de la part de notre Association.

Quant aux photos, si vous en possédez les droits d'auteur, merci de nous contacter. Nous trouverons ensemble un terrain d'entente (suppression de l'oeuvre digitalisée, règlement des droits d'auteur demandés, alternatives)

 






 

 

 





Auteur : Laurence Caramel; lemonde.fr