Allègre a falsifié mon travail, dénonce un climatologue - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/03/2010 à 21h57 par Jacques.


ALLÈGRE A FALSIFIÉ MON TRAVAIL, DÉNONCE UN CLIMATOLOGUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Allègre a falsifié mon travail, dénonce un climatologue

Pour étayer ses thèses climato-sceptiques, l'ancien ministre a utilisé un graphique du scientifique suédois Håkan Grudd dans son dernier ouvrage. Problème : celui-ci ne reconnaît plus sa courbe... et ne mâche pas ses mots.

La barque du dernier livre de Claude Allègre [1] est déjà chargée. Le journaliste de Libération Sylvestre Huet, qui s'est livré à un « débuggage » en série de ses affirmations, en sait quelque chose. Intrigué par un graphique page 48, il en a soumis un copie à son présumé auteur, Håkan Grudd, paléo-climatologue suédois à l'Université de Stockholm.

Et surprise, celui-ci n'est pas des plus ravis, nous apprend-il sur son blog Sciences2. Grudd accuse l'ancien ministre d'avoir trompé les lecteurs « par un acte contraire à l'éthique ». Pourquoi ? Parce qu'il a manipulé de façon conséquente ses travaux [2] !

La légende du graphique dans le livre d'Allègre annonce : « Voici la courbe de température en fonction du temps, établie pour les périodes historiques par Grudd en 2008,et, en regard, la courbe d'augmentation du CO2 atmosphérique ».

Problème : « A partir de 1900, il y a une différence notable entre sa courbe de température et la reconstruction que j'ai publiée, s'indigne le climatologue. De plus, la sienne semble être extrapolée jusqu'à 2100, alors que mes données s'arrêtent en 2004 ».

Bref, Allègre a tout simplement redessiné le graphique à sa sauce. Deuxième souci : la courbe « ne correspond qu'à la Fennoscandie (l'ensemble formé par la Norvège, la Suède et la Finlande, ndlr) du Nord .

Elle ne doit donc pas être prise pour une représentation des températures moyennes mondiales, prévient Håkan Grudd. Qui plus est, les relevés concernent la période estivale », conclut-il.

Selon Sylvestre Huet, « la colère de Håkan Grudd s'explique. Falsifier des données constitue une fraude que le monde scientifique combat vigoureusement. Un chercheur du CNRS risquerait le licenciement pour faute s'il s'y adonnait dans une publication scientifique. »

Seulement l'ouvrage de Claude Allègre n'en est pas une et, contacté à son tour par le journaliste de Libération, l'ancien ministre s'en tire par une grossière pirouette : « il ne vous a pas échappé que toutes les courbes de l'ouvrage sont redessinées.

Il y a donc des inexactitudes ou même des exagérations par rapport aux originaux. C'est un choix éditorial. » Avant de contre-attaquer : « si vous vous contentez de corriger les virgules, les fautes d'impression, d'orthographe des noms propres ou de dessin, vous ne comprendrez rien au sens général du livre qui est un livre politique avant tout ! » il faudrait peut-être prévenir les lecteurs de ce détail, non ?

Source : Terra-economica

Info sélectionnée par Jacques

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........