Alexander Zehnder: «Les leaders politiques sont lâches sur la question du climat» - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/12/2009 à 12h02 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Alexander Zehnder: «Les leaders politiques sont lâches sur la question du climat»

Information recueillie par Michel95

Le Saint-Gallois est l'un des pères fondateurs de la société à 2000 watts.

Un ambitieux concept pour diviser par trois notre consommation d'énergie.

Il exprime son scepticisme sur le Sommet de Copenhague

Alexandre Haederli - Le Matin Dimanche

Vous revenez tout juste d'Alberta au Canada en avion. Vous avez dépassé votre quota de 2000 watts, non?

Oui, largement.

Mais pour faire de grands trajets on n'a pas trouvé mieux, et mon travail m'oblige à beaucoup voyager.

Ma société, que j'ai fondée avec deux de mes fils, travaille à optimiser la consommation d'énergie et l'approvisionnement en eau des grandes villes. Nous sommes actifs au Canada, à Dubaï et à Singapour notamment, donc je fais beaucoup de kilomètres par an.

Par contre, je compense mes déplacements en achetant des certificats auprès de fondations comme Myclimate.

Cela me donne un petit peu meilleure conscience.

Et puis j'habite un petit appartement à Zurich, je n'ai pas de voiture, et ma femme compense mes excès!

Combien de watts consommez-vous par jour?

Actuellement, je ne suis pas loin de 8000 watts.

C'est plus que la moyenne suisse, qui est d'environ 6500, mais c'est moins qu'un Américain, qui en consomme 12 000.

A l'époque où j'étais président des Ecoles polytechniques, j'étais plutôt aux alentours de 3700 watts.

Je me déplaçais la plupart du temps en train puisque je travaillais principalement en Suisse.

D'où vient l'idée de limiter la consommation de chaque être humain à 2000 watts par jour?

Je me suis intéressé dès 1978 au problème du réchauffement climatique, lors d'un séjour dans une université américaine.

Cela m'a passionné, et depuis je n'ai pas décroché.

En cherchant des solutions pour le combattre, j'en suis arrivé à la conclusion qu'il fallait limiter notre consommation.

Dans un premier rapport, en 1997, mes collègues de l'EPFZ et moi avons imaginé une société à 1000 watts!

Après avoir fait tous les calculs, nous avons revu notre objectif à la hausse: limiter la consommation à l'équivalent de 20 ampoules de 100watts allumées en permanence.

Cela implique que les pays riches doivent diminuer leur consommation, tandis que les pays émergents doivent maîtriser leur développement.

En étant optimiste, cela pourrait être pour 2050 déjà.

Les petits gestes du quotidien, comme ne pas laisser des appareils en stand-by, ont-ils un impact significatif?

Lorsqu'on regarde les chiffres globaux de la consommation mondiale, cela peut paraître dérisoire, mais ça compte.

En faisant attention, on peut économiser 10% de sa consommation.

Mais ces efforts ont surtout un effet psychologique: celui de sensibiliser le grand public à l'écologie.

Grâce à cela, la prochaine fois que vous choisirez une voiture, vous serez plus attentif à sa consommation.

Cela permet aussi d'éduquer les enfants à agir de manière responsable par rapport à l'environnement, même si actuellement ce sont souvent eux qui éduquent leurs parents sur ce sujet...

.../...

 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

........

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr