Alertez les bébés : on cherche 20.000 nourissons pour suivi sur 20 ans ! - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/06/2011 à 23h20 par Tanka.


ALERTEZ LES BÉBÉS : ON CHERCHE 20.000 NOURISSONS POUR SUIVI SUR 20 ANS !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Alertez les bébés : on cherche 20.000 nourissons pour suivi sur 20 ans !

 
En 2011 on recrute... et dès le plus jeune âge. Une étude scientifique baptisée Elfe (Etude longitudinale française depuis l'enfance) et réalisée par l'Inserm (Institut national de la santé de la recherche médicale) prévoit de suivre 20 000 nourissons, de leur naissance jusqu'à leurs 20 ans. Une étude au long cours qui "pourrait coûter entre 10 et 30 millions d'euros", selon Marie-Aline Charles, directrice de l'étude.

Mercredi, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'écologie et Valérie Pécresse, ministre de la recherche, ont reçu les premières familles au ministère de l'écologie. Une génération d'enfants qui constitueront une "cohorte", comme on dit dans le jargon.

Ce type d'étude, qui existe déjà à l'étranger, est une première en France. Le but : arriver à mieux détecter l'irruption des maladies suspectées d'être liées à l'environnement (de type asthme), mais aussi analyser les conséquences de la précarité, du lieu d'habitation, des moyens de transport des familles sur la santé, etc.

Le recrutement n'est pas simple, il faut convaincre les mères d'engager leur enfant dans le processus. La première campagne de recrutement remonte à début avril et parmi les personnes démarchées, une maman sur deux a accepté de rejoindre l'étude. Et si le chiffre de 20 000 nourissons est avancé, c'est parce qu'il est déjà prévu que la moitié des "cobayes" arrêteront en cours de route.

En cas de problème, la famille, qui ne touche aucune rémunération, peut à tout moment arrêter l'étude et même demander la destruction des résultats précédemment obtenus.
Enfin, voilà quand même ce qui attend parents et enfants.

1. Dès la maternité

La maman devra répondre à des questions sur sa grossesse : ce qu'elle a fait comme activités, ce qu'elle a mangé et si tout va bien au niveau de la santé. Dans certaines maternités, quelques prélèvements biologiques - sans conséquence pour la santé, évidemment - seront effectués sur le nourrisson.

2. Deux mois après la naissance

Un entretien téléphonique sera effectué par des professionnels auprès des parents. Cette fois, il s'agit de connaître les conditions de vie des enfants, le contexte familial, l'alimentation et l'éducation exercée dans la famille.

3. Entre la première année et les six ans

Tous les ans, de nouveaux entretiens téléphoniques seront effectués. Tous les changements seront notés, comme d'éventuels déménagements. D'autres questions s'ajoutent au fur et à mesure : comment l'enfant utilise t-il la télévision, comment se passe son entrée en classe de CP, quelles sont les relations amicales développées, etc.

À l'âge de trois ans, les chercheurs rencontreront les enfants pour la première fois à la maternité. Plusieurs tests d'évaluations seront effectués sur ordinateur.

4. On enchaîne à 9 ans

Les entretiens téléphoniques seront de moins en moins fréquents. Mais à l'âge de 9 ans, les enfants seront interrogés sur leurs relations familiales, leurs jeux, ce qu'ils aiment manger, ce qu'ils pensent de l'école, ce qu'ils trouvent juste ou injuste.

L'expérience peut aller plus loin encore avec la mise en place de dispositifs à domicile de l'enfant à base de capteurs de mouvement pour mesurer l'activité quotidienne...

5. Tout se termine en 2031 (en théorie)

Dans l'hypothèse où la famille va jusqu'au bout du processus, l'étude se termine en 2031. Même si à 15 ans, il est peut-être plus dur de se confier qu'à 9 ans.

Pour l'instant, 2800 familles se sont engagées à participer et un site Internet est déjà en place pour expliquer tout le processus.

L'équipe Elfe pilotée par sa directrice Marie-Aline Charles, médecin épidémiologiste à l'Inserm, sera en charge de faire respecter le bon fonctionnement de cette lourde étude, notamment pour la confidentialité des données.

Prochaine campagne de recrutement : du 27 juin au 4 juillet.

Alors qui est prêt à inscrire son nouveau-né à un tel programme ?
 

Un article publié par Lepost

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Source : www.lepost.fr