L'Alphabet du confinement - Mieux vaut en rire ! Merci aux dessinateurs qui donnent la pêche...

Alerte générale : la solution globale nous crève les yeux, c'est pourquoi nous ne la voyons pas ! - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/05/2018 à 00h00 par colibrix.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Alerte générale : la solution globale nous crève les yeux, c'est pourquoi nous ne la voyons pas !

 

Mise en garde de TS : avant de se lancer dans la lecture de cet article, il est vivement recommandé de se munir de lunettes de Soleil haut de gamme;o)

 

 

Le saviez-vous ?

 

En six heures, les déserts reçoivent plus d'énergie solaire que ce que consomme l'ensemble du genre humain en une année. (1)

 

Chaque km2 de désert reçoit annuellement l'équivalent d'un million et demi de barils de pétrole.

 

Ainsi, la surface totale des déserts est capable de fournir plusieurs centaines de fois l'énergie utilisée actuellement dans le monde.

 

Couvrir seulement 0,3 % des 40 millions de km2 de déserts de la planète en centrales solaires thermiques permettrait d'assouvir les besoins électriques de la planète entière. (2)

 

Ces chiffres hallucinants laissent songeurs

 

 

On se dit mais alors : pourquoi donc mettre la planète à feu et à sang, s'il est possible d'obtenir, sur une si petite surface, toute l'énergie dont notre civilisation a besoin, et ce sans le moindre impact sur la biosphère ?

L'Homme, le soi-disant fleuron de l'Evolution terrestre, serait-il devenu bête à ce point ?

On a du mal à y croire.

On se dit : « Mais alors, on se fout carrément de nous. On nous ment. On nous prend pour des billes. Il y a bel et bien une volonté globale de nuire. »

Et on devrait rester là à maudire -sans mot dire- à suivre en direct, sur toutes les chaînes de télévision, l'effondrement exponentiel du monde ?

On savait que quelque chose ne tournait pas rond. Mais à ce point !

Cela dépasse carrément l'entendement...

 

Le Soleil, c'est tout de même pas pour des prunes !!!
Sinon autant tourner en rond autour d'un baril de pétrole, non ;o)

 

D'autant plus qu'aucun obstacle technologique n'existe à la réalisation d'un tel projet.

Pour transformer l'énergie de notre naine jaune, il suffirait d'utiliser, non pas des panneaux solaires complexes et onéreux, mais de simples réflecteurs solaires thermiques reliés à un banal pipeline... d'eau de mer.

La vapeur d'eau générée alimenterait de vulgaires turbines. Des cuves de sel fondu serviraient, de leur côté, à restituer la nuit la chaleur stockée durant la journée.

 

 

Cerise sur le gâteau : l'énergie excédentaire pourrait servir à puiser les gisements d'eau douce fossile et à faire reverdir tous les déserts de la planète.

 

Mais ce n'est pas tout !

Cette idée ne vient pas de nous.

Elle a été initiée en 1928 par Hassan Kamel Al-Sabbah, l'inventeur en personne du panneau solaire photovoltaïque

Oui, vous avez bien lu, ce n'est pas un virus qui a subitement altéré votre vision ou déréglé votre bel écran LED.

En 1928 !!!

 

 

Non ! Pensez-vous. Cela n'est pas possible ! Vous racontez n'importe quoi.

Et ben si ! La Vérité est toute nue et incroyable !!! Elle dépasse l'entendement.

 

Vérifiez par vous-même.

Vous êtes l'heureux propriétaire d'un ordinateur, non ?

En un clic, vous avez accès à l'ensemble des bibliothèques mondiales. Pas vrai ?

Hop ! Trois minutes plus tard (merci Google !) : ah ben oui c'est exact !

Nous autres, humanoïdes, on s'est tout simplement laissé berner.

 

 

Bon ! Alors, maintenant, que faisons-nouje ?

 

On va se coucher et faire dodo. Craché, juré, on ne le répète à personne ? Ou on fait tout ce qui est possible pour arrêter le massacre généralisé, méticuleusement organisé par les indignes qui ont préféré faire du profit, du profit, du profit avec le pétrole, le pétrole, le gaz, l'uranium et le charbon, quitte à détruire toute trace de vie sur cette jadis belle planète, qui est la nôtre et pas la leur ?

Tel est donc le choix

Dormir et mourir comme des idiots ou rendre à tous ces pourris la monnaie de leur pièce et vivre, enfin vivre, vivre jusqu'à ce qu'aucune mort ne s'en suive...

Et faire cadeau à tous nos enfants et petits-enfants, aux millions de générations futures, cadeau d'une belle Terre, verte, bleue, riche, où il fera forcément bon vivre pour des milliards d'années...

 

 

Que ceux qui hésitent lèvent la main !

Que ceux qui sont responsables de cette situation lamentable, ou la perpétuent, se la coupent !

Que les autres la mettent à la pâte !

Ou au porte-monnaie, c'est pareil, puisque de nos jours les seules nourritures comestibles qu'il nous reste sont
le blé,
l'oseille
et les cacahuètes ;o)

Mais attention, choisissez bien la bonne case.

 

 

Pas celle qui est indiquée,
signalée,
marquée,
fléchée,
obligée,
commandée,
contrainte...

mais l'autre !

 

Inutile de demander comment faire exactement : les solutions sont criées sur tous les toits par les lanceurs d'alerte qui sont en nous, et ce depuis la nuit des temps...

Et ils ne s'arrêteront jamais.

Pour eux c'est IMPOSSIBLE !!!

Tant qu'ils pourront crier, ils crieront ! Ils crieront !

 

 

Chacun peut hurler de son côté et ameuter tous les quartiers.

Chanter, chanter à tue-tête, comme des esclaves modernes, qui croient en eux et honorent le Vivant !

 

C'est en fait une question de Vie ou de mort !

 

Il y a 10000 ans, le Sahara était une forêt luxuriante...
Demain matin à l'aube, il peut non seulement reverdir,
mais alimenter la Terre entière en énergie

 

Un article exclusif des unités carbone )at(ssociées (Ann'M, Cèdre et Mich), publié par l'association terresacree.org et relayé par  

SOS-planete

 

(1) GEO N° 403 de septembre 2012
(2) Actu-Environnement du 24 août 2009

 

Note de TS : cet article n'est qu'une simple mise en bouche. L'ensemble des points abordés seront développés au fur et à mesure dans le présent fil d'info. N'hésitez pas à déposer vos commentaires. Merci

 

Pour en savoir plus, cliquer ICI

L'Europe renonce à importer l'électricité produite par Desertec

La fin programmée de la civilisation du gâchis

Si après ça, le lanceur d'alerte qui dort en toi ne se réveille pas, c'est que tu es MORT et c'est en sable que tu finiras ;o)

 

 

Au sens propre, comme au figuré, peut-être prêche-t-on dans le désert ? Notre Association compte en effet environ 75 adhérents en 2013. Ce qui est loin d'être suffisant pour maintenir en ligne une base de données de 32000 pages et développer nos projets. Surtout ne mettez rien dans cette case-là !!!

 

 

Soleil vert : le saviez-vous ?

Retrouvez toute l'actualité sur votre mobile

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Vendredi, 6075 visiteurs

Auteur : Unités carbone @ssociées (Ann'M, Cèdre et Mich)

Source : www.terresacree.org

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter colibrix
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (9) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par PhD le 03/04/2015 à 11h27

Certes que le solaire "peut" répondre aux besoins, mais il existe désormais d'autres solutions autonomes qui répondent à l'endroit même des besoins ou que vous soyez.

Commentaire laissé par Marc le 26/02/2014 à 14h00

"D'autant plus qu'aucun obstacle technologique n'existe à la réalisation d'un tel projet."
Heu, et quid des million de km de câbles qu'il va falloir pour relier les différents continents ? Qui aura le contrôle des installations ? Et donc du monde énergétique ?

"Cerise sur le gâteau : l'énergie excédentaire pourrait servir à puiser les gisements d'eau douce fossile et à faire reverdir tous les déserts de la planète."
Débile ; Ces gisement sont justement FOSSILES : Y puiser revient à les épuiser, étant donné leur très faible taux de renouvellement. Il ne faut surtout pas y toucher à grande échelle, et les laisser à disposition des locaux qui en ferons un usage résonné.

"Il y a 10000 ans, le Sahara était une forêt luxuriante...
Demain matin à l'aube, il peut non seulement reverdir,
mais alimenter la Terre entière en énergie"
L'homme n'est en rien responsable de ces changements

No comment .............................

Commentaire laissé par isaure pierre le 25/01/2014 à 22h07

oui c'est fabuleux mais nos chers " dominants" " gouvernants" nous concocteront de nouvelles taxes qui leur permettraient de s'enrichir néanmoins au détriment du peuple ...... là dessus au moins on peut leur faire confiance!!!
l'énergie sera au moins moins polluante, il n'est pas sûr qu'elle profitera à tous. Je suis toujours indignée quand je reçois ma facture de gaz ou d'électricité et je vois les taxes, TVA et autres qui représentent presque 50% du total.....produit de luxe n'est-ce pas? pour les " gouvernants" sans doute!!!!!

Commentaire laissé par sixieme-continent le 30/11/2013 à 05h41

Pour monter un volume d'air d'1 bar (pression relative) on fait en même temps monter sa température de 30°c (c'est de la physique)... donc tu dois utiliser des refroidisseurs qu'il faut aussi alimenter ;)

Commentaire laissé par Tipy de Rhéa le 22/08/2013 à 15h39

La compression/décompression de l'air est en fait une réelle solution aux problèmes énergétiques et de déplacement : mdi.lu (s'ils existent encore)
On peut créer des auto-générateur à air comprimé capable de s'auto-alimenter tout en développant de l'énergie capable d'alimenter une habitation et voir plus. Comment ?
un compresseur à vis alimentant un réservoir à air comprimé de plusieurs centaines de litres à 8 ou 9 bars qui alimentera à son tour une turbine à air comprimé et entraînera des moteurs électriques. Un des moteurs réalimentera le compresseur à vis !
La première charge peut-être donnée à l'aide de panneau solaires en support.
En ce qui concerne les véhicules, même principe pouvant entraîner des roues en direct ou des moteurs électriques. La recharge pouvant être faite pendant la période où le véhicule est à l'arrêt (peinture à capteur solaire) ou via un garage (regonflage des pneus). Capacité 300 Km à 105Km/h. Consommation 1 litre d'huile tous les 50 000 Km (Recherches Tata mobile )
Plusieurs avantages. Gratuit, non polluant et surtout lutte contre le réchauffement climatique. (Air à 15°C en dessous de la température ambiante en sortie d'échappement)
Désavantage fondamental: (ne pollue pas et ne donne pas de maladie, ne coûte rien, air conditionné non polluant et ne consomme pas de batteries) Donc aucuns intérêts pour les pouvoirs publics et les 4 banques internationales (Fitch, Goldman Sach etc), dont la cupidité est connue de tous !
Voilà donc pourquoi j'aimerai trouver des gens intéressés pour développer ce concept.
Merci

Commentaire laissé par Invité le 12/08/2013 à 12h54

J'ai fait mes études en électrotechnique, le sujet est bien connu. On peut très facilement produire des quantité phénoménale d'électricité par ces principes mais c'est le transport des énergies qui pèche. On ne peut pas transporter l'eau de mer en pipeline car le sec endommagerait bien trop les tuyaux, le rendement serait donc trop faible. Et déplacer par du filaire c'est juste impossible, pour que le Sahara envoi de l'électricité en chine par exemple il faudrait des câble de plus d'1m de diamètre et encore je suis même pas sur. Nous n'avons pas assez de cuivre sur terre pour alimenter ce genre de projet...
Une solution locale pour un désordre global. C'est la seule solution. Aller dans le sens de la surproduction n'est pas la solution, nous allons dans ce sens depuis le siècle dernier et c'est ça qui fait que nous en sommes là aujourd'hui.

Ne faisons plus un pas en avant, faisons un pas sur le coté.

Commentaire laissé par libellule le 24/07/2013 à 11h46

Vous parlez de problème de transport de l'énergie, il n'y a pas que de désert en Afrique, et il n'y a pas qu'en Afrique qu'il existe des taux d'ensoleillement puissant, il suffit pour chaque pays de trouver la zone optimale.
Je ne suis pas ingénieur, un peu de bon sens fait l'affaire.
Reste la question de la consommation d'eau

ps: il serait de bon ton d'alléger la présentation du site qui est franchement trop lourde et d'éviter tout un processus d'enregistrement qui implique de donner toute une série d'infos persos, si vous voulez contrôler les commentaires mettez un module de validation par des administrateurs.

Commentaire laissé par Mich le 22/07/2013 à 02h38

Non le transport d'énergie ne présente AUCUN obstacle !!!

Un simple pipeline d'eau de mer ferait l'affaire. On sait quand même construire des tuyaux non ?

De quelle "industrie énergivore sur place" parlez-vous ?

Bien amicalement

Mich

Commentaire laissé par Sangadi le 22/07/2013 à 01h41

Sympa mais le gros problème c'est le transport de l'énergie. Quant à l'exploitation sur place il faut un rendement qui tienne compte de l'exergie. La transformation en électricité ne peut passer par exemple ici par la production par turbine à vapeur comme dans une centrale nucléaire ou à gaz ou au charbon. Quant à une industrie énergivore sur place, on ne fait que déplacer le problèmes sur le transport des produits.
Du vecteur exergie en thermodynamique technique. UCL.
http://sites.uclouvain.be/term/Discussion/VecteurExergie.pdf