Alcatel-Lucent primé pour ses stations de base GSM vertes - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/12/2009 à 01h19 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Alcatel-Lucent primé pour ses stations de base GSM vertes

Information recueillie par Michel95

Ceci n'est pas une pub mais un exemple à suivre !

L'équipementier a développé une station de base hybride pour réseaux cellulaires, alimentée en éolien et en solaire.

L'un des prix de la croissance verte numérique 2009.

Alimenter une station de base de réseaux cellulaires par des énergies solaire et éolienne a valu à Alcatel-Lucent le prix Entreprise du numérique et développement durable.

Ce fut l'un des cinq prix de la croissance verte numérique décernés récemment par un jury présidé par Claudie Haigneré, présidente de la Cité des sciences.

L'équipementier télécoms a développé une station de base (un relais radio) alimentée en courant par la conjonction de panneaux photovoltaïques et d'une éolienne.

Elle est issue des travaux de recherche du centre de Villarceaux en France et vise à satisfaire, dans le cadre du programme Energies alternatives du constructeur, la demande croissante des opérateurs mobiles en équipements de réseaux autonomes en énergie, et écoresponsables.

D'autres grands constructeurs télécoms (Nokia-Siemens, Ericsson) sont également engagés dans des programmes comparables privilégiant les énergies renouvelables pour alimenter les stations de base.

Première installation dans le golfe Persique

« La complémentarité du solaire et de l'éolien est efficace sur le plan énergétique, explique Frédéric Wauquiez, responsable marketing du programme énergie alternative d'Alcatel-Lucent.

Notre valeur ajoutée se situe à la fois dans l'intégration des équipements solaires et éoliens que nous avons qualifiés et dans l'interaction intelligente entre ces sources d'énergie et les batteries qui régulent l'alimentation.

Nous avons mis au point un contrôleur à cet effet », ajoute t-il.

Une première installation a eu lieu en exploitation commerciale au milieu du désert, dans le réseau cellulaire d'un émirat du golfe Persique.

Cette station de base à énergie hybride a été conçue avec les équipements standards du constructeur, créés pour fonctionner en extérieur à l'air ambiant sans système de refroidissement dédié, gourmand en énergie.

Un marché de 100 000 stations de base d'ici à 2012

Ces stations à énergies alternatives ont vocation à se substituer aux antennes-relais alimentées par des groupes électrogènes, lorsque le site est trop éloigné d'un réseau d'électricité, cas fréquent dans les pays émergents.

Outre le coût du gasoil nécessaire à ces groupes et la pollution induite, l'acheminement du carburant sur ces sites est un casse-tête logistique coûteux pour les opérateurs cellulaires de ces pays.

Le marché des stations de base autonomes à énergie alternative peut aussi intéresser des pays plus développés dotés d'un bon ensoleillement et d'un potentiel éolien comme l'Espagne ou les Etats-Unis.

« On estime le marché à plus de 100 000 stations de base vertes d'ici à 2012 » affirme Frédéric Wauquiez.

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr