Aix : le marché mondial du miel " en danger " - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/02/2012 à 08h40 par Tanka.


AIX : LE MARCHÉ MONDIAL DU MIEL " EN DANGER "

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Aix : le marché mondial du miel " en danger "

 
Hier s'est tenue à la Baume,l'assemblée générale des apiculteurs de Provence.Leur syndicat a engagé une réflexion sur l' arrêté de la CJUE attestant que le pollen est "un ingrédient" et non plus comme la directive l'atteste "un constituant du miel".

14h. La Baume-les-Aix. Le sujet du début d'après-midi ne manque pas d'intérêt pour les 180 apiculteurs du syndicat des miels de Provence présents dans la salle. C'est un vieux dossier qui ressort des cartons et pourtant son thème est largement d'actualité.

Il remonte à l'affaire Bablok qui avait fait la une des médias en 2011. Quatre apiculteurs " amateurs" de Bavière avaient tiré la sonnette d'alarme concernant la présence de pollen issu du maïs OGM Monsanto planté sur des champs à proximité.

Et, après avoir saisi le gouvernement de Bavière puis la Cour de Justice de l'Union Européenne qui avait reconnu la présence de pollen OGM, ils avaient été donc obligés d' incinérer leur miel devant les caméras du monde entier. Conséquence: comme l' exprime Jean-Louis Lautard, Président du syndicat des miels de Provence: " c'est depuis le grand bazar sur le marché du miel!".

Aujourd'hui, deux textes s'opposeraient fondamentalement. Comme le précise Sabine Depinet, responsable qualité et des achats Naturalim France Miel: " c'est justement toute la complexité du dossier. Dans la directive européenne qui existe depuis de nombreuses années le pollen est un constituant naturel du miel alors que l'arrêté de la Cour de Justice Européenne dit que le pollen est un ingrédient donc c'est plus du tout la même chose.

(...)

Or, selon la Cour de Justice de l'Union Européenne, même si l 'on trouve un grain dans un kilo de miel, c'est interdit. C'est fou!

Alors que le maraîcher on ne va pas l'embêter : vous avez, monsieur, une salade bio avec 0,7% d'OGM, vous êtes quand même en mesure de la vendre et en plus elle est certifiée bio!

Nous il y a un grain de pollen vous ne pouvez pas le vendre, vous êtes obligés de le détruire".

Conséquences : aujourd'hui le marché du miel mondial est fortement perturbé: "alors qu'il devrait y avoir beaucoup d'échanges il n 'y en a quasi pas". Les revendeurs de miel doivent avoir recours à des analyses qui coûtent 300€ l'échantillon sans être certain du résultat.
 

(...)

 
Pour lire la suite, cliquer ICI
 

Un article de Maritima
 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Maritima

Source : www.maritima.info