Air France vole plus light - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/01/2010 à 17h36 par Tanka.


AIR FRANCE VOLE PLUS LIGHT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Air France vole plus light

Information recueillie par Tanka

La compagnie nationale présente ce matin le nouveau siège de ses avions court-courriers, non inclinable et allégé de plus de 5 kg. À tester dès le 30 janvier.

Faire perdre du poids à ses avions pour diminuer les émissions de CO2 et, surtout, la facture de carburant, c'est, par les temps qui courent, l'objectif de toute compagnie aérienne. Aussi Air France va-t-elle reconfigurer sa flotte court-courrier avec des sièges quasiment deux fois plus légers. Son nouveau fauteuil light ne pèse en effet que 9,1 kg, soit 5,4 kg de moins qu'un siège classique. Et son installation se traduira par un allégement global de 750 kg par avion.

Au départ, seuls les vols intérieurs en seront équipés. Les passagers de la «navette» (les lignes qui relient Paris à Toulouse, Bordeaux, Marseille et Nice) en auront la primeur le 30 janvier. Puis, le réaménagement des 37 Airbus A 319, A 320 et A 321 affectés aux liaisons hexagonales durera jusqu'à la fin 2011. À terme, l'ensemble des moyen-courriers sera concerné. Intérêt de l'opération : une réduction d'émission de CO2 de 5 200 tonnes par an, doublée d'une économie de carburant de 1 700 tonnes. Autrement dit, l'équivalent de plus de 560 vols ­Paris-Nice en Airbus A 320.

«Tarifs à la baisse»

La légèreté du nouveau siège vient essentiellement de la suppression du système mécanique permettant d'incliner le dossier. Celui-ci sera donc désormais fixe. Selon Air France, il garantira néanmoins «un confort optimal» grâce à une inclinaison établie une fois pour toutes à 15° par les ergonomes d'après des études menées dans l'industrie automobile. Les passagers seront seuls juges.

À apprécier également : l'assise en mousse plus épaisse et plus moelleuse, l'espace supplémentaire pour les jambes (5 à 7,5 cm selon les types d'avion), au niveau des tibias et des genoux ; la tablette et le repose-verre séparés. Et les accoudoirs totalement relevables, afin de faciliter l'installation des personnes à mobilité réduite ou le rapprochement parents-enfants.

Mais à l'heure où, sur des distances de moins de trois heures et demie, la concurrence fait rage entre le train et l'avion, ce n'est pas un nouveau siège, qui plus est sur des vols d'en moyenne une heure en classe économique, qui fera pencher la balance en faveur du transport aérien. Le seul argument massue pour le consommateur, c'est le prix.

Air France avait baissé ses tarifs court-courriers en février dernier (de 2 à 60 € par aller-retour selon le délai de réservation et la ligne). Elle va de nouveau les baisser le 1er avril, pour la France et l'Europe. Cette opération « NEO » (New European Offer) sera présentée le mois prochain.

Malgré l'érosion de son trafic intérieur (11,3 millions de passagers en 2009 contre 12 millions l'année précédente), la compagnie ne s'avoue pas vaincue par le TGV. «La France reste pour nous un marché très important, affirme un porte-parole de la compagnie. Pas question de baisser les bras.»

Annie Barbaccia - Source : lefigaro.fr

Pour en savoir plus sur la situation planétaire