La Mort de la Mort - A la découverte de l'immortalité : Une vie sans fin; ça vous dit ?

Agriculture : LA BANANE ANTILLAISE TOUJOURS PLUS DURABLE - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 31/03/2010 à 01h58 par terredezomes.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Agriculture : LA BANANE ANTILLAISE TOUJOURS PLUS DURABLE

  
Lancé fin 2008 en Martinique et en Guadeloupe, le Plan banane durable enregistre des premiers résultats. Les principaux outils permettant d'améliorer l'impact environnemental de la production et la diffusion des bonnes pratiques ont été mis en place. Objectif : réduire de moitié la quantité de pesticides utilisés dans la filière.

Quinze mois après le lancement du Plan banane durable 2008-2013, l'Union des groupements de producteurs de banane de Guadeloupe et de Martinique (UGPBAN) dressait hier à Paris un premier bilan de sa mise en oeuvre. Le plan avait fait l'objet en décembre 2008 d'une convention entre le ministère de l'agriculture alors dirigé par Michel Barnier, les groupements de producteurs des Antilles françaises fédérés au sein de l'UGPBAN et les collectivités. Le plan engageait également des organismes de recherche et notamment le Cirad (Centre de coopération internationale agronomique pour le développement) dont le siège se trouve à Montpellier mais qui possède des laboratoires et centres d'expérimentation sur les deux îles.

Un contexte défavorable aux producteurs français

L'objet du Plan était de réduire l'impact sur l'environnement de la culture de la banane, de maintenir et d'améliorer les conditions de travail des salariés du clanur et d'assurer la pérennité économique de la filière française. Le contexte n'était alors guère favorable aux planteurs locaux. Le cyclone Dean avait en août 2007 dévasté environ la moitié de la bananeraie. L'exonération des droits de douane dont bénéficient en Europe les producteurs de la zone Afrique, Caraïbes, Pacifique faisaient l'objet d'un conflit commercial ouvert à l'OMC par les producteurs de « banane dollar » d'Amérique du Sud où les prix de revient n'ont rien à voir en raison de la quasi inexistence de droits sociaux et de pratiques culturales largement intensives.

Le contexte concurrentiel n'a pas évolué dans un sens favorable à la banane française puisqu'en décembre dernier l'UE a décidé de réduire progressivement les droits de douane acquittés par les producteurs de banane dollar.

L'usage des pesticides réduit de 70%

En 2008, les planteurs des Antilles ne partaient pas non plus de rien sur le plan environnemental. Depuis l'interdiction en 1993 de la Chlordécone, un insecticide toxique permettant de lutter contre le charançon, ils avaient engagé une politique de réduction des pesticides. Entre 1996 et 2006 ils ont ainsi réduit de près 70% le volume des fongicides, herbicides et autres insecticides, atteignant une moyenne de 4,3 kilos à l'hectare quand les pays les plus pollueurs se situent à des niveaux pouvant atteindre 75 kilos comme au Belize.

Ces résultats reposent sur l'implication des scientifiques dont les travaux ont porté sur les recherches variétales, sur l'élaboration de systèmes de production limitant le recours aux pesticides ou sur la gestion des sols. C'est ainsi par exemple que pour lutter contre la contamination des sols la pratique de la jachère a été remise au goût du jour et que les nouvelles plantations sont réalisées à partir de vitro plants, des plans sains cultivé in vitro.

La recherche au coeur du dispositif

L'implication des producteurs, permettant la diffusion des informations et des bonnes pratiques et des allers-retours rapides entre chercheurs et planteurs, explique aussi ces évolutions. En 2009, les fondations du Plan banane durable ont été posées sur cette base avec la création de l'Institut technique de la banane auquel participe outre le Cirad, l'INRA et le Cemagref. Travaillant en lien avec les producteurs il intéresse d'autres filières, comme celles de l'ananas ou du melon.

Du coup, le 7 avril prochain l'ITBAN changera de dénomination pour prendre celle d'Institut technique tropical (IT2). Autre réalisation, celle du cahier des charges d'un référentiel de production, le Banalgap dont le respect permettra d'obtenir une certification banane durable. Il devrait entrer en vigueur avant la fin de l'année. L'institut a également mis en oeuvre les procédures d'homologation de 13 produits de lutte biologique contre les parasites du bananier.

Il s'agit de produits déjà certifiés dans la culture de la canne à sucre. L'objectif fixé dans le Plan banane durable est de réduire de moitié d'ici à 2016 et par raport à 2006 la quantité de pesticides utilisée dans la filière.Les producteurs locaux sont persuadés que la production d'une banane propre et respectueuse des droits sociaux est appelé à leur fournir des avantages concurrentiels sur un marché mondial évalué à 14 millions de tonnes dans lequel ils pèsent bien peu avec leur 270 000 tonnes annuelles de bananes.

Par Pierre Magnetto-Source : développement durable le journal

 
Information recueillie par Terre de Zomes
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

Avant de propager des sottises, le Grand philosophe Grec Socrate conseille le test des 3 passoires ! - Le Vrai d'UFO's ;o) - EndinGues à donfff !!! (02:00)

 

 

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

 

Manipulation de l'opinion : Quelle vérité fondamentale est dissimulée par la "théorie" du complot ? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Le grand remplacement est une théorie du complot, xénophobe et raciste, instillée en France en 2010 - Le Vrai d'UFO's ;o)

 

 

La composition exacte des CHEMTRAILS enfin dévoilée. Quels vrais danGers pour la santé des citoyens? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Aux antennes E.L.F. hautes fréquences du réseau HAARP en Alaska, s'en joignent 144 autres en Russie! - Le Vrai d'UFO's ;o)

Philosophie, architecture cosmique et bâtisseurs : Les neuf piliers de l'Evidence - Le Vrai d'UFO's ;o)

 

Les 3 Amis fondateurs de l'Association (en 1999)

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

 

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter terredezomes
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.