Agriculture industrielle et biodiversité - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/10/2010 à 23h02 par Jacques.


AGRICULTURE INDUSTRIELLE ET BIODIVERSITÉ

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Agriculture industrielle et biodiversité

La souveraineté alimentaire est une thématique de plus en plus populaire sur la scène internationale.

Elle est définie comme le droit des peuples d'élaborer leurs propres politiques agricoles. De ce fait, ils gèrent de manière autonome leurs moyens de subsistance et, du même coup, ils apprennent à tenir tête aux gouvernements contre l'établissement de politiques pouvant nuire à leur niveau de vie et à leur indépendance.

La biodiversité est un élément de revendication essentiel dans le cadre de la souveraineté alimentaire.

Des fermiers de partout dans le monde reconnaissent l'importance d'une grande variété d'espèces végétales et animales, tant au niveau de l'équilibre écologique que pour la sécurité alimentaire.

.../...

L'objectif de cet essai est d'abord d'expliquer comment on en est venu à adopter le système agricole industriel comme modèle pour le développement agricole et comment il contribue à la dégradation de la biodiversité alimentaire

.../...

Ressources naturelles et développement

L'appropriation des ressources naturelles est au coeur des relations humaines, qu'il s'agisse de collaboration ou de guerre, ou encore du développement de sociétés de plus en plus complexes. Tous ces comportements ont comme point commun qu'ils permettent de satisfaire les besoins vitaux des individus, mieux pour certains que pour d'autres, mais toujours dans la limite du supportable.

Les inégalités de puissance peuvent mener à des accrochages dans lesquels chacun se bat pour conserver son rang en utilisant tous les moyens à sa portée. Quand le poids de la domination fait déborder les limites des classes inférieures, en menaçant par exemple leur survie, il arrive que la lutte s'intensifie et bouleverse les structures en place.

.../...

L'érosion génétique des plantes

La simplification de l'agriculture ne se résume pas à la substitution forcée de la biodiversité par l'expansion des terres agricoles. Un de ses effets à long terme est l'érosion génétique. Il y a de nombreux avantages à avoir plusieurs variétés d'aliments à portée de main. Les plantes ont évolué des milliers d'années durant pour développer des particularités génétiques propres à chaque variété d'une même espèce.

C'est parce que chaque écosystème est différent que ces variétés se distinguent. Ainsi, une sorte de blé peut mieux se cultiver dans des sols infertiles, tandis qu'une autre a développé un insecticide naturel.

Ces processus évolutifs sont lents et c'est par la pollinisation que les végétaux transfèrent leurs gènes. En temps normal, ce sont les espèces qui survivent le mieux dans un milieu naturel qui se reproduisent en plus grande quantité et donc leurs gènes dominent.

.../...

La monoculture et ses techniques de soutien

L'équilibre écologique a été à la base des techniques agricoles comme la polyculture, les engrais verts, la rotation des cultures et la sélection rationnelle des semences à cultiver selon les circonstances. Avantager la monoculture plutôt que la polyculture, par exemple, mène inévitablement à un appauvrissement des sols parce que la terre n'a pas le temps de régénérer ses nutriments et s'érode.

Les monocultures sont aussi plus sensibles aux maladies et aux infestations de parasites. Pour remédier à ces défauts, on utilise des produits chimiques dont les effets sur l'environnement tout comme sur notre santé sont dévastateurs.

Mais ceux-ci améliorent le rendement des récoltes, ce qui donne une impression de réussite technologique. Or, ce succès n'est que provisoire, car ces produits ne conviennent pas à un développement à long terme.

.../...

L'élevage intensif

Le cycle de vie des animaux d'élevage n'a rien de normal. De la naissance à la mort, leurs moindres déplacements sont contrôlés par les hommes.

Dans son empressement à produire plus de viande pour les échanges commerciaux, l'être humain en a réduit la qualité. En 40 ans, la population mondiale de porcs a presque doublé, tandis que celle des volailles a quadruplé.

.../...

La valeur de la biodiversité

L'incapacité d'estimer correctement la valeur des ressources naturelles provient entre autres du fait qu'on pense le développement à court terme.

On évalue mal les effets à long terme des techniques utilisées. La dégradation de la biodiversité vient de l'écart qu'il y a entre les intérêts d'un individu et ceux de la société, dans un contexte où il faut choisir entre développement et conservation.

L'homme est impatient et, dans son empressement à accumuler des richesses, il saute les étapes, surtout s'il sait qu'il y a d'autres richesses à exploiter ailleurs lorsqu'il aura épuisé celles dont il tire profit.

.../...

Pour lire l'article en entier, cliquez sur "source de l'actualité"

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 
.
.





Auteur : Vanessa Cotineau

Source : redtac.org