Agent orange : Le Tribunal international condamne - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/06/2009 à 16h22 par Tanka.


AGENT ORANGE : LE TRIBUNAL INTERNATIONAL CONDAMNE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Agent orange : Le Tribunal international condamne

Information recueillie par Tanka.

Agent orange : Le Tribunal international d'opinion de Paris condamne les États-Unis et les firmes étasuniennes
.
Le Tribunal d'opinion à Paris.

Un Tribunal international d'opinion s'est réuni à Paris. Les juges venaient du monde entier. Le Président de ce tribunal était Jintendra SHARMA, juge de la Cour suprême de Delhi, Inde.

Il était assisté des juge suivant de calibre international: Juge Juan GUZMAN (Chili); Juge Claudia MORCOM (États-Unis); Juge Marjorie COHN (États-Unis); Juge Gavril Iosif CHIUZBAIAN (Roumanie, ministre de la Justice); Juge Adda BEKKAROUCH (Algérie); Juge Shoji UMEDA (Japon).

Le rapport de mission a été déposé par Maître William BOURDON (France).

Après 15 heures de déposition par 27 victimes (venues du Viêt-Nam, des États-Unis et de Corée), témoins et experts scientifiques -dont 12 membres du Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l'Agent Orange (CIS) - , 41 heures plus tard le tribunal rendra public, sur la base du droit international, le "sommaire exécutif de sa décision". (le rapport complet du Tribunal et son "sommaire exécutif" seront déposés auprès du gouvernement vietnamien dans un délai de 4 semaines)

Le Tribunal international d'opinion de Paris condamne conjointement les États-Unis d'Amérique et les firmes étasuniennes à une somme permettant la constitution d'une "commission Agent Orange" vietnamienne (pouvant comprendre des experts étrangers) chargée d'établir dans un délai d'un an la facture finale de tous les dédommagements environnementaux, physiques et psychologiques passés, présents, à venir et induits.

Le tribunal recommande de prendre pour "base proportionnelle" la somme de 1,52 billion de dollars qui correspond à la somme annuelle versée par le gouvernement des États-Unis d'Amérique aux vétérans étasuniens victimes de l'Agent Orange.

Le rapport complet du Tribunal sera publié lorsqu'il sera diffusé dans la communauté internationale.

Saluons le courage de ces Juges qui, hors de toutes pressions économiques et d'États, ont fait fi des relations diplomatiques internationales et financières pour réanimer le droit international et privilégier la justice. Une page d'Histoire vient de s'ouvrir.

Une délégation sera constituée pour remettre le rapport de ce Tribunal en main propre au Président des États-Unis d'Amérique, au Président de la République Socialiste du Viêt-Nam ainsi qu'au Secrétaire général de l'ONU.

Mondialisation.ca, Le 19 mai 2009