Afrique : le président congolais dénonce la biopiraterie - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/03/2014 à 21h27 par Jacky.


AFRIQUE : LE PRÉSIDENT CONGOLAIS DÉNONCE LA BIOPIRATERIE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Afrique : le président congolais dénonce la biopiraterie

 

Le président congolais, Denis Sassou N'Guesso, a dénoncé vendredi à Impfondo, chef-lieu du département de la Likouala, à 1000 km au nord-est de Brazzaville, la "biopiraterie" en Afrique, par certaines entreprises, a constaté Xinhua sur place.

"La biopiraterie, il s'agit en réalité d'un véritable scandale. En effet, certains chercheurs et certaines entreprises accaparent les droits sur le matériel biogénétique, les techniques et les savoirs traditionnels.

 

 

Ils privent ainsi les communautés détentrices de ces ressources ou de ces savoirs, de leur droit légitime. C'est le cas, hélas, des peuples autochtones et des Etats concernés ; il est temps que soit mis un terme à cette immoralité", a dénoncé le président Sassou N'Guesso, à l'ouverture du "Segment de Haut niveau" de la 3ème édition du Forum international sur les Peuples autochtones d'Afrique centrale (FIPAC).

Il a appelé les participants au FIPAC à "intensifier la lutte contre la biopiraterie" et à apporter "une attention particulière sur les problématiques telles l'enjeu des savoir-faire traditionnels dans le cadre des droits de la propriété intellectuelle ; l'évaluation du processus de mise en oeuvre de la convention sur la diversité biologique et le protocole de Maboya de 2010 ; deux instruments qui accordent aux savoir-faire traditionnels une part libre et équitable des bénéficies directs de l'exploitation des ressources biologiques".

Le FIPAC, qui a pour thème "Populations autochtones, savoir-faire traditionnel et économie verte", regroupe plus d'un millier de délégués, des experts internationaux et des ministres venus des 10 pays de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC). La cérémonie s'est déroulée en présence des présidents Sassou N'Guesso, Idriss Déby Itno du Tchad et Yayi Boni du Bénin.

 

 

Initié en 2004 par le gouvernement congolais, le FIPAC a tenu sa première édition en avril 2007, avec l'appui technique, financier et matériel de la Banque Mondiale. Il s'est fixé l'objectif de répondre au souci d'intégration de la communauté autochtone dans le processus de développement des pays de la région d'Afrique centrale, et de valoriser leurs riches connaissances et savoir-faire traditionnels, en vue de promouvoir leurs droits et d'assurer leur émancipation économique.

Le FIPAC, dont le siège est installé dans la ville d'Impfondo, a été transféré jeudi dernier par le gouvernement congolais au secrétariat exécutif de la CEEAC, qui en assurera désormais la gestion.

 

Un article de news.abidjan.net, relayé par SOS-planete

 

Un drone filme un banc de centaines de dauphins (vidéo)

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Rédaction news.abidjan.net

Source : news.abidjan.net