Actualités Gentech-News 344/2016 - OGM, Monsanto et brevetage du vivant - WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/06/2016 à 20h30 par Jacky.


ACTUALITÉS GENTECH-NEWS 344/2016 - OGM, MONSANTO ET BREVETAGE DU VIVANT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
Actualités Gentech-News 344/2016 - OGM, Monsanto et brevetage du vivant

 

Note : pour lire la totalité de l'article, cliquer sur son titre

 

349.1 - La Suisse deviendra-t-elle un terrain
de jeux pour les essais en plein champ ?

L'établissement de recherche Agroscope a adressé une demande à l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) pour effectuer des essais de culture en plein champ sur du blé d'automne. Cette variété de blé a été développée par l'Institut allemand Leibniz de génétique végétale et de recherche sur les plantes (IPK). Des essais de terrain devraient être effectués sur le site protégé «Protected site» de Zurich Reckenholz pendant 6 ans. Aucun essai de cultures en plein champ n'a été réalisé en Allemagne depuis 2013.

En 2016, dans toute l'Union européenne, seuls sept nouveaux essais ont été annoncés. Ce qui permet de se demander si la Suisse deviendrait le centre européen pour les essais en plein champ, par le biais du Protected site financé par des fonds publics ? (SAG, 07.06.16)

 

 

349.2 - Organisations et populations critiquent
les autorités pour le rapport sur les moustiques GM

Diverses organisations exigent de l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) un nouveau rapport, plus détaillé, sur les risques liés à la dissémination des moustiques génétiquement modifiés. L'entreprise de biotechnologie Oxitec harcèle la FDA afin d'obtenir rapidement l'autorisation de démarrer un essai de culture en plein champ à Key Haven, en Floride.

Selon la demande d'Oxitec, cet essai n'est pas destiné à prévenir l'apparition de maladies telles que la dengue ou le Zika. La population de Key Haven est révoltée par cet éventuel essai et ne désire pas être l'objet d'une expérimentation dont on ignore les conséquences. (centerforfoodsafety, 15.5.16)

 

 

349.3 - Monsanto veut lutter contre la
sénescence des fleurs

Aux États-Unis, Monsanto a déposé un brevet permettant aux fleurs coupées de se faner plus lentement. Selon ce brevet, Monsanto voudrait modifier génétiquement les variétés de fleurs coupées afin de ralentir leur fanaison. Le Groupe GM entend combler ici une lacune sur le marché de l'industrie florale. Ce marché, qui pèse quelque 20 milliards de dollars, accuse d'énormes pertes financières en raison du flétrissement trop rapide des fleurs. Le ralentissement du processus de vieillissement permettrait de minimiser ces pertes. (Morgenpost, 06.06.16)

 

 

349.4 - Un spécialiste des médias du MIT
lance un défi aux chercheurs «gene drive»

Kevin Esvelt, professeur au Media Lab de l'Universitaire américain du MIT, demande aux chercheurs actifs dans la technique du forçage génétique (gene drive) d'agir avec plus de transparence. Esvelt fut l'un des premiers à réaliser que les scientifiques étaient en mesure de modifier l'ADN d'espèces entières d'animaux sauvages grâce aux nouvelles technologies d'édition du gène telles que CRISPR/Cas.

Il demande à la recherche de faire preuve de davantage de transparence et d'informer les populations avant que les animaux dont le génome a été modifié ne soient testés lors d'essais de terrain ou même développés. Cette méthode de forçage génétique serait irréversible et peut avoir des conséquences écologiques qu'il est encore impossibles d'évaluer. (Technologyreview, 07.06.16)

 

 

349.5 - On devrait à nouveau cultiver davantage
les pois et les haricots

Les pois et les haricots sont d'importants éléments lorsqu'il s'agit d'une alimentation des animaux domestiques, qui soit durable, riche en protéines et locale. Il en est de même pour la consommation humaine, où l'on redécouvre les légumineuses domestiques. Pourtant, les connaissances en termes de culture ou d'exploitation des cultures de sa propre ferme sont souvent déficientes.

Dans 75 fermes de démonstration, le «réseau pois/haricot» veut mettre en évidence des approches novatrices et pratiques pour la culture et l'utilisation des pois et des haricots. Des journées sur le terrain et des visites de fermes devraient être organisées. Le projet est accompagné par l'Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL), qui est responsable du transfert des connaissances. (FiBL, 31.05.16)

 

Les Gentech-news sont rédigées par Paul Scherer, SAG. Une vue d'ensemble de toutes les informations, les références ainsi que tous les articles de fond peuvent être consultés sur notre page d'accueil : Gentech-news. Les éditions 1- 293 sont toujours disponibles sur la page d'accueil du «Blauen-Institut»

 

Une actualité de Paul Scherer, SAG,
publiée par gentechfrei.ch
et relayée par Demain l'Homme
ex SOS-planete

 

 

Coup de gueule et de coeur du Mich :
des nanoparticules dans les 22
cafés des capsules Nespresso

#CGTais-toipas - 7/10 contre 49-3 :
la CGT, un CONTRE-POUVOIR,
garant de la Démocratie en France

Pour que pousse la petite graine

 

 

 

 

 

 





Auteur : Paul Scherer, SAG - gentechfrei.ch