Abeilles : une situation qui donne le bourdon - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 31/10/2010 à 20h52 par Fred.


ABEILLES : UNE SITUATION QUI DONNE LE BOURDON

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Abeilles : une situation qui donne le bourdon


La mortalité des abeilles augmente dramatiquement en Europe.

Les députés souhaitent la mise en place d'un plan d'action et une augmentation des fonds européens pour le secteur apicole.

La population d'abeilles diminue de façon inquiétante en Europe et l'hiver est toujours une période délicate.

Faut-il, à la suite d'Einstein, craindre pour la survie de l'espèce humaine si ces petits insectes venaient à disparaître ?

Vecteur de pollinisation, ils sont indispensables aux deux tiers des plantes que nous mangeons.

Inquiets, les députés européens souhaitent que l'Union européenne prenne des mesures d'urgence.

Autour de Namur, en Belgique, la mortalité des abeilles est montée à 80 % lors du dernier hiver.

Une situation extrêmement inquiétante tant elle a tendance à se répéter dans diverses régions en Europe.

En 2008 déjà, dans le département du Rhône (France), on avait observé une mortalité de 60 % - alors qu'elle ne devrait pas dépasser 5 %.

Les causes peuvent être multiples : parasites, changement climatique, champs magnétiques à proximité des antennes de téléphonie mobile ou des pylônes électriques...

« Les abeilles sont de moins en moins résistantes du fait de la pollution », ajoute Alojz Peterle (Parti populaire européen), ancien président de l'association apicole slovène et apiculteur lui-même :

« Il faut diminuer l'utilisation des pesticides et des biocides et responsabiliser les agriculteurs en ce sens ».

Réagir dard-dard

Mercredi 27 octobre, les députés européens de la commission parlementaire de l'agriculture ont proposé un certain nombre d'actions pour contrer cette inquiétante tendance.

Ils souhaitent que soit mis en place un plan d'action européen pour sauver les abeilles, notamment en incitant les agriculteurs à adopter des conduites plus responsables.

Par ailleurs, ils demandent une augmentation des fonds destinés aux apiculteurs et aux projets de recherche sur le varroa (un parasite accusé de 10 % des cas de mortalité) et les autres menaces.

Enfin, l'étiquetage du miel vendu en Europe devrait être plus clair et renseigner sur l'origine et le contenu des pots...

Il ne devrait ainsi pas y avoir moins de 50 % de miel pur dans un pot de miel !

L'Europe descend dans la ruche

La Commission européenne soutient déjà des programmes nationaux d'aide au secteur apicole.

Vingt-six millions d'euros ont été débloqués pour la période 2008-2010 et 32 millions devraient s'y ajouter entre 2011 et 2013.

Les députés espèrent que ces montants seront revus à la hausse après 2013.

Les programmes nationaux se sont avérés efficaces mais « l'augmentation de la mortalité des abeilles nécessite le renforcement des politiques apicoles dans le cadre de la réforme de la Politique agricole commune après 2013 », estime l'Italien Paolo De Castro (Socialistes et démocrates), auteur de la résolution parlementaire et président de la commission de l'agriculture.

La résolution devra encore être adoptée en séance plénière en novembre pour devenir la position officielle du Parlement européen.

Découvrez Une nouvelle Humanité!
 
 
Devenez lanceur d'alertes
 
 
SOS-planete, le site géant! ... Etat de santé réel de la planète






Source : www.europarl.europa.eu