La côte d'Adam n'a plus trop la cote ! Cependant une paire de nos chromosomes a disparu. Etrange !

A t-on besoin d'autant de technologies ? - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/06/2011 à 21h50 par Jacques.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail

 

Titre original : Quel avenir pour nos ordinateurs ?

 

Dans notre monde actuel où les nouvelles technologies s'accompagnent du prix qui va avec et d'éventuelles conséquences économiques ou écologiques, les grands fournisseurs oublient de penser humain avant le chiffre. Et pourtant ...

Smartphone, Tablettes, Ultraportables, Netbooks, PC portables, PC de bureau... Il y a 20 ans, je découvrais à peine l'informatique, et je jouais au solitaire sur un Windows 3.1, aujourd'hui, j'ai un mac, un PC sous Linux, un smartphone Android, et je fais tellement de choses avec que je n'aurais pas pu le rêver dans mes plus grands délires d'enfants. Mais que nous réserve l'avenir ?

A t-on besoin d'autant de technologies ?

Aujourd'hui, quand je regarde les avancées technologiques, et les réels besoins que nous en avons, je constate un écart, que dis-je, un fossé, un abysse entre les promesses marketing et les besoins réels de M. Dugenou ou de Kevin.

En fait, les campagnes marketing et les impératifs de chiffres imposent à marche forcée une logique d'explosion technologique qui arrive à son terme (cf. la loi de Moore ) qui ne correspond plus aujourd'hui à l'ensemble de la population, mais profite surtout aux multinationales qui polluent à tout va (cf le classement Greenpeace des société high-tech) aux dépens des fanboys et des geeks à la petite semaine.

Car c'est bien là que le bât blesse. Nous avons aujourd'hui les moyens technologiques de diminuer drastiquement cette consommation technologique tout en conservant une efficacité maximum de nos outils multimédia: Prenez linux par exemple.

Ces OS (je dis bien CES car il y a moult versions de linux, toutes différentes, cause probable de leur méconnaissance et du désintérêt du grand public) sont tous de très bons outils, gratuits et légaux, capables de fonctionner sur des "vieilles" machines avec pourtant les mêmes performances que des machines récentes qui tourneraient, par exemple avec un windows vista, mais, au nom du chiffre, on nous pond régulièrement des machines "surpuissantes" et des OS "révolutionnaires"... Pitié, assez de révolution, donnez-nous des outils efficaces !

Considérons aussi l'émergence du "Cloud Computing" qui offre un avantage phénoménal: Plus besoin de machine surpuissante chez soi, une vieille mule avec un Débian suffit alors largement pour écouter de la musique (Deezer par exemple) retoucher une photo (Sumo paints) accéder à ses mails et tout un tas d'applications divers (Google et son chrome pour ne citer que lui), bref, ce que fait le quidam en temps normal sur internet.

Une logique commerciale avant tout

Mais voila, la logique du chiffre revient alors comme un boomerang en plein écran: Qui paye ? Qui finance ? Quel modèle économique ? Sans compter que le cloud computing impose absolument une connexion, et que le gros frein à sa généralisation est et restera, sans volonté politique, les tarifs des opérateurs 3G et 4G.

Qu'on ne vienne pas ici me parler de saturation réseau, il ne s'agit que d'une politique de chiffre et de bénéfices, regardez la guéguerre que livrent les opérateurs français aux gros hébergeurs de vidéos ou encore sur la question de la fibre optique !

Quant au modèle, il devrait se baser sur une chose simple: j'utilise, je paye le prix réel que cela coûte, par habitant, par citoyen. Au vu des millions que nous sommes, je reste persuadé que le prix réel resterait modéré, et garantirait une maintenance des réseaux pour longtemps et pour tous, de façon égalitaire.

Maintenant raisonnons un instant: demain, le grand public aura adopté le tout connecté ou à défaut, le semi-connecté: une machine assez puissante pour faire tourner du multimédia en local, et ne se connecter qu'en cas de nécessité (mail ou vidéo-conférence par exemple). Qui fournit l'accès ? Les opérateurs télécoms. Le grand public payera donc très cher un service qu'il pourrait retrouver presque gratuit chez lui, grâce à l'ADSL.

 

 

Des conséquences à venir

Chute des ventes de PC portables, tablettes, smartphones et consorts. Personne n'est assez fou vraiment pour payer cher, quelque chose qu'il peut ne pas payer n'est-ce pas ? Quoique...

Alors continuons ce raisonnement: Le grand public est un âne, et paye cher pour avoir accès à son Youtube, son Facebook, son mail, son truc machin, partout, même en pleine forêt, donc:

Explosions des besoins en infrastructures, émissions d'ondes en tout genre, fin des zones blanches, et quand il y a une demande, il y a une offre: explosion de la production et donc de la pollution, des gaz à effets de serre, et donc, des dépenses à venir pour endiguer, ou simplement réparer ce qu'on pourra des catastrophes conséquentes de ce comportement stupide. Pas mieux...

Pourtant une solution existe: RATIONALISER ses besoins réels. Forcer, par la non-consommation excessive, une meilleure utilisation de nos ressources informatiques et cesser de penser au chiffre avant de penser aux humains !

La raison est toute simple: tant qu'il y aura des humains, il y aura du chiffre, l'inverse n'est pas possible. Mais cela, tant qu'il n'y aura pas de cerveau chez nos décideurs, rien ne viendra. Il faut agir à la base: le grand public.

Mesdames, messieurs, jeunes gens, et toi, le geek dans ton téléphone, regardez tous: on peut profiter de toutes ces avancés technologiques avec raison et un peu de sens, sans se priver, juste en en réfléchissant, et en vous posant une seule question: De quoi ai-je besoin, vraiment besoin ?

Répondez à cette question et vos enfants pourront eux aussi se la poser, ainsi que leurs enfants, enfin je l'espère.

 

Un article de Christopher Ramoné, publié par leplus.nouvelobs

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : Christopher Ramoné

Source : leplus.nouvelobs.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Jacques
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.