A méditer : Certains volcans plus dangereux que Tchernobyl??? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/06/2010 à 01h38 par Michel.


A MÉDITER : CERTAINS VOLCANS PLUS DANGEREUX QUE TCHERNOBYL???

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
A méditer : Certains volcans plus dangereux que Tchernobyl???

Mais que font les Médias, la CRIIRAD etc (...), alors qu'une catastrophe nucléaire équivalente à Tchernobyl vient de toucher l'EUROPE ?

Depuis 15 jours, environ 10000 tonnes d'uranium et 30000 tonnes de thorium se sont retrouvés dans l'atmosphère.

A titre de comparaison, la consommation annuelle d'uranium naturel par tous les réacteurs du monde est d'environ 50000 tonnes. Pour l'uranium (et ses descendants) le nombre de désintégrations est de l'ordre de 2 milliards de milliards par seconde soit 2000 Téta-Becquerels, soit 66000 Curies.

(...)

La radiotoxicité des cendres de l'éruption qui vont se déposer doucement sur le sol européen est donc de l'ordre de celle due aux retombées de Cs137 du nuage de Tchernobyl.

Et oui c'est bien du volcan islandais dont je vous parle ; vous trouverez sur le site du syndicat UNSA de la centrale nucléaire de Civaux, cette information qui est tout à fait crédible.

Volcan et radioactivité

L'éruption du volcan Eyjafjöll a projeté dans l'atmosphère des milliards de tonnes de poussières. Sur le site de l'Institut de Physique du Globe on trouve un débit de lave d'environ 700 m3/s. On supposant une densité de la lave de 3 et une durée d'éruption de 15 jours on arrive à presque 3 milliards de tonnes expulsées.

Mauvais esprit, sans doute, je me suis demandé combien d'uranium et de thorium était inclus dans ces rejets. Je ne connais pas précisément la composition de la lave et je retiens donc la concentration moyenne de l'uranium dans la croûte terrestre soit 3 grammes par tonne. La concentration en thorium est environ 3 fois plus grande.

On trouve alors qu'environ 10000 tonnes d'uranium et 30000 tonnes de thorium se sont retrouvés dans l'atmosphère grâce à la générosité de Dame Nature. A titre de comparaison, la consommation annuelle d'uranium naturel par tous les réacteurs du monde est d'environ 50000 tonnes.

Pour l'uranium (et ses descendants) le nombre de désintégrations est de l'ordre de 2 milliards de milliards par seconde soit 2000 Téta-Becquerels, soit 66000 Curies. En ajoutant une contribution équivalente, on arrive à près de 150000 Curies. Les rejets de Cs137 au moment de Tchernobyl ont été estimés à 2 millions de Curies.

La radiotoxicité des gammas émis par le Cs137 est environ 20 fois plus faible que celle des rayonnements alpha résultant de la désintégration de l'uranium et du thorium.

La radiotoxicité des cendres de l'éruption qui vont se déposer doucement sur le sol européen est donc de l'ordre de celle due aux retombées de Cs137 du nuage de Tchernobyl.

Ajoutons que la radiotoxicité de l'uranium et du thorium ne décroit pas vite dans le temps, contrairement à celle du Cs137 qui est divisée par 2 au bout de 30 ans.

Que pèsent les 40 kg d'uranium rejetés dans le Rhône lors de l'incident de la SOCATRI ? Et le bruit médiatique fait autour de ces rejets est plus qu'inversement proportionnel à leur dangerosité.


Eh oui cette info recueillie par Jacques et Mich interpelle!!!

Sous toutes réserves cependant.

Cette info demande en effet qu'une enquête poussée soit menée. Il y a des dizaines d'éruptions volcaniques chaque année sur Terre, dont la plupart ont lieu au plus profond des océans; jamais on n'a entendu parler de la moindre radioactivité, de la moindre déformation génétique dûe à l'irradiation des poissons ou des oiseaux.

Il peut donc s'agir d'un HOAX.

Affaire à suivre!

SOS-planete





Auteur : WONUC FRANCE

Source : wonuc-france.blogspot.com