À la conquête du vivant - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/06/2013 à 14h54 par kannie.


À LA CONQUÊTE DU VIVANT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
À la conquête du vivant

 

La Faculté des sciences et de génie annonce son intention de développer la recherche en biologie de synthèse en recrutant un expert du domaine

La malaria et les sites contaminés ont quelque chose en commun : on peut s'en débarrasser rapidement grâce à des techniques de biologie de synthèse. Cette nouvelle branche du génie biologique a vu le jour au début des années 2000, à la suite du séquençage du génome de diverses bactéries. Les chercheurs ont alors eu accès à une mine d'information génétique qui a permis notamment de transformer des levures et des bactéries en bio-usines de production de médicaments et de décontamination.

(...)

Quel avenir pour la biologie de synthèse ?

Cette discipline n'a de limites que l'imagination des scientifiques. On sait qu'elle peut apporter des solutions à plusieurs problèmes économiques, médicaux, technologiques. Si on prend l'exemple de la malaria, la biologie de synthèse permet de produire rapidement et à faible coût l'artémicinine, un extrait de plante chinoise qui se trouve à la base du médicament pour traiter la maladie.

Des chercheurs ont pu introduire les gènes de la plante responsables de la biosynthèse du médicament dans une levure de boulangerie qui agit comme «bio-usine» de production du traitement antimalaria.

La biologie de synthèse est aussi importante en recherche fondamentale. Car en «construisant» de nouveaux systèmes, on en apprend beaucoup sur le fonctionnement de ses divers composants, notamment les bactéries et les virus. Cela nous ouvre la porte à une meilleure compréhension du monde vivant.

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Nathalie Kinnard, publié par lefil.ulaval.ca et relayé par SOS-planete

 

 

1 robot humanoïde vaut 3 humains. L'ouvrier du futur est là Bientôt à tous les comptoirs !!!

Notre page officielle Facebook - Nos actualités sur votre mobile via Twitter

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

  Mercredi, 6377 visiteurs !!!

 





Auteur : Nathalie Kinnard

Source : www.lefil.ulaval.ca