A Fukushima, niveaux de radiation inquiétants détectés sur l'un des réacteurs - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/11/2011 à 09h27 par Kannie.


A FUKUSHIMA, NIVEAUX DE RADIATION INQUIÉTANTS DÉTECTÉS SUR L'UN DES RÉACTEURS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
A Fukushima, niveaux de radiation inquiétants détectés sur l'un des réacteurs

 

Près de huit mois après le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon et entraîné une catastrophe nucléaire à Fukushima, la situation ne semble toujours pas sous contrôle dans la centrale.

La semaine dernière, après avoir découvert une fission spontanée dans le réacteur 2, les hommes de Tokyo Electric Power (Tepco) ont détecté des niveaux de radiation alarmants dans un autre des réacteurs accidentés, le 3.

Les radiations atteignaient 620 millisieverts par heure au premier étage du bâtiment, le plus haut niveau enregistré sur place. C'est plus que la limite de 500 millisieverts par heure recommandée pour les sauveteurs qui interviennent dans ce genre de situation.

Une première aide accordée

Malgré ces découvertes, Tepco estime reprendre peu à peu la maîtrise des installations et pense parvenir d'ici à la fin de l'année à garantir l'arrêt à froid, c'est-à-dire le maintien de la température des réacteurs sous les 100 °C.

L'étape suivante sera la décontamination des sols, de l'air et de l'océan pollués par les fuites radioactives, ainsi que le traitement de tonnes de déchets nucléaires.

Vendredi, l'Etat japonais a de son côté accordé une première aide de plus de 8 milliards d'euros à Tepco pour indemniser les victimes. En échange, la compagnie s'engage à revoir en profondeur ses méthodes d'approvisionnement, à rationaliser son fonctionnement, à repenser son mode de facturation, à réduire sa main-d'oeuvre et à sabrer les retraites et émoluments du personnel.

Après avoir affiché pour l'année budgétaire passée une perte de 1.250 milliards de yens (11 milliards d'euros) à cause de Fukushima, Tepco a fait état vendredi d'un nouveau déficit de 627,3 milliards de yens (5,7 milliards d'euros) au titre du premier semestre 2011-2012.

La radioactivité provenant des sous-sols est très élevée. Pour essayer de stopper les flux gazeux radioactifs, Tepco bouche toutes les ouvertures (escaliers, trappes, etc) qui sont en relation avec les caves.

En effet, une casserole d'eau frémissante produit toujours, par convection, un mouvement ascendant d'air chaud.

Tous les bâtiments annexes aux bâtiments réacteurs sont ainsi concernés : bâtiments des turbines, bâtiment d'élimination des déchets radioactifs, atelier d'incinération, etc. Cette programmation de travaux démontre que TOUS les sous-sols de la centrale dégagent une radioactivité importante.

 

Un article publié par lesechos.fr

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : fukushima.over-blog

Source : www.lesechos.fr

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Nucléaire