6ème Forum International de la Météo : La ville face aux changements climatiques - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/10/2009 à 10h13 par Tanka.


6ÈME FORUM INTERNATIONAL DE LA MÉTÉO : LA VILLE FACE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
6ème Forum International de la Météo : La ville face aux changements climatiques

Information recueillie par Tanka.

6ème Forum International de la Météo : La ville face aux changements climatiques. Selon Chantal Jouanno, « face à la catastrophe climatique qui s'annonce », l'un des chantiers climatique de maintenant ce sont les villes « car c'est là que se trouvent les noeuds structurels des changements climatiques. »

Pour l'ouverture du 6ème Forum International de la Météo sur le thème « La ville face aux changements climatiques », Chantal Jouanno a déclaré que les météorologues et les climatologues ont été de ceux « qui ont été les premiers à alerter le monde sur les dangers de la catastrophe climatique qui s'annonçait » ... prêchant « alors dans le désert ».

Chantal Jouanno estime que si « nos concitoyens ont pris conscience des enjeux des changements climatiques », la question reste de savoir si nous avons encore le temps face au travail qu'il reste à faire, car « tout semble indiquer, aujourd'hui, que le pire des scénarios se dessine : celui d'une augmentation globale des températures de 5°. Et ce n'est pas à vous que j'apprendrai les conséquences dramatiques qui s'ensuivront. »

Pour Chantal Jouanno, l'un des chantiers climatique de maintenant ce sont les villes, « car c'est là que se trouvent les noeuds structurels des changements climatiques... Ironique paradoxe : alors qu'elles ne représentent que 2% de la surface de la planète, nos métropoles concentrent 80% des rejets de CO2. »

« Autant dire que la lutte contre les changements climatiques se déroulera tout d'abord sur le terrain urbain. Et notre victoire dépendra de notre capacité à fonder les conditions d'une ville durable. »

Sans vouloir « prétendre détenir les clefs de la ville durable », Chantal Jouanno que les principes de la ville durable sont : « Une ville sans carbone ; Une ville plus efficiente économiquement, adaptée à l'évolution de la structure des activités et des emplois ; La ville durable doit être au coeur de la croissance verte ; Relocalisation des activités ; Une ville du bien-être et la qualité de vie dont la mixité est au coeur de la politique urbaine ; Repenser les services. »

Et s'agissant, plus particulièrement, des enjeux climatiques, la ville durable, pour Chantal Jouanno, c'est : « Une ville qui revisite les briques élémentaires qui la composent comme les bâtiments, les véhicules ou encore les réseaux de transport collectif ; Surtout l'enjeu central est sa conception globale : urbanisme. »

La secrétaire d'Etat précise aussi qu'il « revient aux politiques publiques de tendre vers cet idéal que représente la ville durable, et plus particulièrement en tant qu'outil contre les changements climatiques (car) la civilisation urbaine, dans son mode d'organisation et de fonctionnement actuel est incompatible avec les ressources de la planète et les changements climatiques. »

« De ce constat, nous avons élaboré une stratégie afin de repenser la ville en agissant sur tous les leviers dont le levier du bâtiment, le levier des transports, et celui environnemental, en réintroduisant la nature en ville », car « les végétaux en ville limitent le risque de création d'un « dôme de pollution » et donc ils contribuent à la dispersion des polluants (...) et parce que la nature en ville ne doit pas se concevoir uniquement horizontalement mais aussi verticalement et en hauteur, elle est stratégique en matière d'efficacité énergétique. Il est en effet largement admis et démontré que la mise en place de toits végétalisés et de jardins filtrants jouent un rôle significatif dans la régulation thermique des bâtiments en absorbant la chaleur l'été et en agissant comme un isolant l'hiver. »

« Cette dimension de la nature en ville est la démonstration parfaite de combien l'écologie urbaine doit faire appel à la capacité de l'Homme pour trouver puis mettre en oeuvre des solutions innovantes. Et ici j'attends beaucoup des groupes de travail que j'ai installé en juin dernier afin d'engager une réflexion sur la nature en ville puis l'élaboration d'un plan avec l'ensemble des acteurs concernés.

Le processus de réflexion se déroule en ce moment même au travers de 4 ateliers spécifiques. L'un d'eux est tout particulièrement dédié aux fonctions écologiques de la nature et qui traitera à ce titre de l'adaptation aux enjeux climatiques. Le plan « nature en ville » devrait être prêt pour le début de l'année prochaine », a ajouté Chantal Jouanno.