50 secondes de lecture à couper le souffle - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/11/2009 à 18h17 par Tanka.


50 SECONDES DE LECTURE À COUPER LE SOUFFLE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
50 secondes de lecture à couper le souffle

Information recueillie par Tanka.

Suivi de "argumentaires sur les régimes spéciaux"

Pour combler le déficit de la sécu, nos chers gouvernants ont trouvé que le mieux, c'était encore de nous faire payer ...

Dorénavant, sur une consultation médicale, nous allons devoir verser 1 Euro

Nous allons être hyper contrôlés lors de nos arrêts maladie,

Nous allons devoir consulter un généraliste avant de voir un spécialiste,

Pour tout traitement de plus de 91 EUR, nous en serons de 18 EUR de notre poche

Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards

Or, savez-vous que :

Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu n'est pas reversée : 7,8 milliards

Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu n'est pas reversée : 3,5 milliards

Une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu n'est pas reversée : 1,6 milliards

La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu n'est pas reversée : 1,2 milliards

La part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée : 2 milliards Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés - 2,1 milliards Retard de paiement par les entreprises - 1,9 milliards

En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d'Euro.

Conclusion, si les responsables de la Sécu et nos gouvernants avaient fait leur boulot efficacement et surtout honnêtement, les prétendus 11 milliards de trou seraient, aujourd'hui, 9 milliards d'excédent.

Ces chiffres sont issus du rapport des comptes de la Sécu Faites circuler ce message. A force de tourner, il arrivera peut-être un jour sur le bureau d'une tête pensante censée passer son temps à gérer l'argent des contribuables.

Doublement volés, jusqu'à quand ?

Juste pour le fun, une question simple en plus : dans le cadre de l'UIMM, 160 milliards ont servi à alimente rune caisse antigrève et quelques milliards de plus à trouver des syndicalistes de « bonne volonté ».

Il semble que d'autres « fédérations patronales » aient fait comme celle de la métallurgie.

Comment changer les relations de travail : pourquoi ne pas confisquer toutes ces sommes, ou l'équivalent de ces sommes et les verser aux caisses de protection sociale ?

Voilà un moyen de faire d'une pierre deux coup : cela donnerait de l'argent pendant des années, de quoi commencer à réformer le système de santé, et améliorerait aussi les possibilités de négocier dans les entreprises (avec moins de fonds de solidarité patronale, il faudrait bien écouter plus les salariés.

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

Pour en savoir plus sur la situation planétaire