43 millions d'enfants de moins de cinq ans sont trop gros - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/01/2011 à 14h26 par Tanka.


43 MILLIONS D'ENFANTS DE MOINS DE CINQ ANS SONT TROP GROS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
43 millions d'enfants de moins de cinq ans sont trop gros

Titre original : 43 millions d'enfants de moins de cinq ans sont trop gros dans le monde selon l'OMS

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de publier sur son site douze recommandations en vue de combattre l'épidémie de surpoids et d'obésité qui touche de plus en plus de jeunes enfants dans le monde.

L'idée est de mettre le plus possible à l'abri les enfants soumis à un marketing intensif, en particulier télévisé, des producteurs de produits gras ou sucrés.

Une véritable épidémie mondiale

L'OMS a ainsi chiffré à près de 43 millions d'enfants de moins de cinq ans en surpoids ou obèses.

Près de 35 millions de ces enfants vivent dans des pays en développement, en particulier dans les zones urbaines.

"Les enfants en surpoids et obèses risquent de rester obèses une fois adultes et sont plus susceptibles de contracter des maladies non transmissibles telles que diabète et maladies cardiovasculaires à un âge plus précoce", indique l'OMS.

L'ennemie principale, la publicité à la télévision

Cette situation pourrait être évitée si un certain nombre de recommandations, adoptées en mai 2010 par l'OMS, étaient appliquées.

Le point commun entre tous les enfants en surpoids est qu'ils sont "sont exposés à un marketing intensif de produits trop riches en graisse, en sucre ou en sel : or, il est démontré que la publicité à la télévision influe sur les préférences alimentaires et les modes de consommation des enfants".

D'où la recommandation de préserver le plus possible les jeunes enfants de l'exposition à ces produits néfastes.

"Les lieux accueillant des rassemblements d'enfants devraient être à l'abri de toutes formes de commercialisation d'aliments à haute teneur en graisses saturées, en acides gras, en sucres libres ou en sel", propose l'OMS dans sa recommandation 5.

Sont visés les crèches, les écoles, les cours de récréation et les centres d'accueil préscolaire, les terrains de jeux, les dispensaires recevant des familles et des enfants et les services de pédiatrie.

Ces recommandations ne sont pas contraignantes mais certains pays scandinaves envisagent de les mettre en application.

Devenez lanceur d'alertes

Combat pacifique pour la Vie





Auteur : lesinfosvertes

Source : lesinfosvertes.hautetfort.com