3e conférence mondiale sur le climat - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 31/08/2009 à 09h09 par Tanka.


3E CONFÉRENCE MONDIALE SUR LE CLIMAT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
3e conférence mondiale sur le climat

Information sélectionnée par Tanka

La troisième Conférence mondiale sur le climat (CMC-3) aura lieu du 31 août au 4 septembre 2009 à Genève (Suisse)

Cette conférence, organisée par l'Organisation Météorologique mondiale, a pour thème général «La prévision et l'information climatologiques au service de la prise de décisions : les progrès enregistrés à l'échelle saisonnière à interannuelle et la prise en compte des prévisions à l'échelle pluridécennale»

Ce thème englobe en particulier l'usage que nos sociétés doivent faire de ces prévisions et informations pour s'adapter à la variabilité du climat et aux changements climatiques dans des secteurs comme :

l'agriculture et la sécurité alimentaire, la foresterie, l'énergie, l'eau, la santé, les établissements urbains et ruraux, l'infrastructure, le tourisme, les espèces sauvages, le commerce et les transports, qui tous contribuent au développement socioéconomique durable.

Cette troisième Conférence mondiale sur le climat vise à créer un Cadre mondial pour les services climatologiques afin renforcer le potentiel des mesures d'adaptation au climat. Un lien sera fait entre :

- les activités proprement scientifiques d'information et de prévision climatologiques et

- la gestion des risques climatiques ainsi que l'adaptation à la variabilité et à l'évolution du climat à l'échelle du globe.

En effet, la vocation de l'Organisation météorologique mondiale a toujours été de renforcer les capacités des pays dans les domaines de la météorologie, de l'hydrologie et des sciences de la Terre, afin de fournir des services permettant à l'humanité de faire face aux conditions climatiques (prévisions climatiques, cartes de risques indiquant la périodicité des phénomènes extrêmes, etc.).

Certes, les capacités des centres nationaux, régionaux et mondiaux de prévision du climat varient d'une région et d'un pays à l'autre. Dans les pays en développement et les pays les moins avancés, elles ont besoin d'être renforcées pour que les centres puissent fournir des produits et des services de qualité qui soient utiles à la société.

Par ailleurs, la CMC-3 débouchera sur un cadre international permettant d'élaborer, à partir du constat qui ressort des rapports d'évaluation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC/IPCC), les services requis pour faciliter l'adaptation à la variabilité du climat et aux changements climatiques, tant à l'échelle régionale qu'au niveau des secteurs d'activité.

Enfin, la CMC-3 est censée aussi indiquer la marche à suivre pour faire face aux risques d'origine climatique tels que les sécheresses, les inondations, les vagues de froid ou de chaleur, les famines et certaines épidémies, risques qui menacent la vie, la santé et les moyens de subsistance ainsi que l'accès à des biens essentiels – vivres, eau, énergie, etc.

Il est évident que lors de cette conférence, les gouvernements seront appelés à prendre des mesures décisives en terme d'adaptation au climat, actuel et futur. Quelque 1500 responsables politiques et décideurs (chefs d'Etat et/ou de gouvernement et de ministres) en provenance de plus de 150 pays travailleront de concert avec des scientifiques à l'élaboration de stratégies concrètes d'adaptation à la variabilité du climat et au changement climatique.

Par ailleurs, pour planifier l'avenir et prendre des décisions qui tiennent compte du changement climatique, le public a de plus en plus besoin d'informations qui débordent du cadre des bulletins météorologiques habituels. Afin de répondre à cette préoccupation, des présentateurs météo de toutes les régions du globe participeront au Forum mondial sur la diffusion d'émissions consacrées au climat, organisé dans le cadre de cette troisième Conférence, le 2 septembre 2009 par l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Les présentateurs météo participant au Forum mondial sur la diffusion d'émissions consacrées au climat débattront des meilleures pratiques à appliquer en vue de la formulation de recommandations concernant les moyens les plus appropriés d'informer le grand public des perspectives d'évolution du climat.