2050 : le changement climatique aggravera la situation déjà critique des pauvres - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/01/2010 à 22h41 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
2050 : le changement climatique aggravera la situation déjà critique des pauvres

Information recueillie par Michel95

Les régions les plus pauvres déplorant les niveaux les plus élevés de faim chronique seront vraisemblablement les plus touchées par le changement climatique, selon un document de synthèse de la FAO publié le 30 septembre 2009.

De nombreux pays en développement, en particulier d'Afrique, sont susceptibles d'accroître leur dépendance à l'égard des importations alimentaires.

Si l'impact du changement climatique sur la production vivrière est limité à l'échelle globale, tout du moins jusqu'en 2050, la distribution de la production aura de graves conséquences sur la sécurité alimentaire : les pays en développement pourraient connaître un déclin de 9 à 21 pour cent de leur productivité agricole potentielle totale à cause du réchauffement de la planète, estime le rapport.

Le changement climatique est l'un des principaux défis que devra relever l'agriculture pour nourrir la population mondiale, laquelle devrait atteindre 9,1 milliards de personnes en 2050.

Parallèlement, plusieurs options de mitigation basées sur l'agriculture pourraient améliorer sensiblement la sécurité alimentaire et l'adaptation au changement climatique.

Accroitre le piégeage du carbone dans le sol grâce aux initiatives de foresterie et d'agroforesterie et aux pratiques de travail du sol, améliorer l'efficacité de la gestion des substances nutritives et remettre en état les terres dégradées sont des exemples de mesures ayant un vaste potentiel d'atténuation et présentant de gros avantages annexes.

Le changement climatique est susceptible d'affecter les systèmes agricoles et forestiers par la hausse des températures, les concentrations élevées de dioxyde de carbone, une modification des régimes de précipitations ou la recrudescence d'adventices, de ravageurs et de maladies.

A court terme, la fréquence de phénomènes extrêmes tels que sécheresses, vagues de chaleur, inondations et violentes tempêtes devrait augmenter.

L'agriculture compte pour environ 14 pour cent des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Les pays en développement sont responsables de 74 pour cent des émissions dues à l'agriculture et représentent aussi l'essentiel (quelque 70 pour cent) du potentiel technique et économique de mitigation par l'agriculture.

.../...

Source : Notre-Planete.info

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr