2012, une année douce - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/01/2012 à 20h08 par Mich.


2012, UNE ANNÉE DOUCE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
2012, une année douce

 

Pendant que l'actualité tourne 24h sur 24 sur la question de la dette - due aux cadeaux fiscaux, à la fraude fiscale, et aux transferts des profits vers les actionnaires + la balance déficitaire du commerce extérieure et l'imbécillité de l'idéologie libérale -, pendant que les dirigeants européens nous entraînent vers la pauvreté, la précarité et la crise, les problèmes essentiels, les véritables problèmes de notre vie ne sont pas traités.

La terrifiante destruction de la biodiversité et le dérèglement climatique s'accélèrent de jour en jour. Alors que l'agenda Mondial devrait être focalisé sur ses deux urgences prioritaires et vitales, et s'occuper – en prime - des personnes qui meurent de faim, les dirigeants politiques, liés aux possédants, font perdre à l'humanité la chance de survivre.

Nos vies sont plus importantes que leurs profits, ce slogan gauchiste n'a jamais été aussi actuel.

La rigueur économique, présentée comme la seule solution possible est juste une stupidité de plus, un suicide imbécile. Certes nous en payons tous le prix, mais tous ceux qui sont aujourd'hui au sommet des banques ou du pouvoir, seront bientôt comme les dictateurs déchus du monde arabe, pauvres, embastillés et seuls.

La condamnation de Jacques Chirac, même minime, démontre qu'en France aussi, la justice suivra son cours ! Suivez mon regard ! Les dictateurs, politiques ou financiers, peuvent jouir encore pendant quelques heures ou quelques décennies de leurs pouvoirs, ils savent tous, et ils en tremblent, que cela aura une fin. Il nous suffit d'être patient. La nécessité de survie, poussera les peuples à balayer tous ces pantins.

Aujourd'hui, Le monde libéral s'écroule de lui-même. La rapacité, la gloutonnerie imbécile, infiniment abjecte, va bientôt les entraîner à se bouffer entre eux. Le monde global, est totalement rétréci, si l'un tombe l'autre le suit comme dans la parabole des aveugles de Peter Brueghel

Il nous faudra vite se débarrasser des libéraux – facile à dire, et pourtant – pour s'occuper des vraies questions.

 

 

Avec 12,3 degrés, la nuit dernière a été la plus douce à Paris depuis 1883. Le record national de chaleur a été battu à Nîmes avec 19,8 degrés à 16h.

2011 a été l'année la plus chaude en France depuis qu'on mesure les températures globalement. Du 1er janvier au 26 décembre, la température moyenne a été de 13,6° C, soit 1,5° C de plus que la moyenne de référence observée sur la période allant de 1971 à 2000.

Le réchauffement climatique entraîne la montée des eaux de la mer par dilatation. Une étude scientifique publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences montre que le niveau des océans sur la côte atlantique des Etats-Unis n'a jamais augmenté aussi rapidement que pendant ces dernières années et cela en comparant à 2100 ans de mesure du niveau de la mer. (http://www.rtflash.fr/niveau-mers-n-jamais-augmente-aussi-rapidement/article).

À Copenhague, la discussion tournait autour de la possibilité ou non de pouvoir contenir le réchauffement autour d'une moyenne de 2 degrés. On peut oublier l'objectif, puisque les moyens disponibles ont servis à sauver les banques plutôt que notre planète. Une compilation d'études sur plus de 2 000 espèces animales et végétales montre que le réchauffement entraîne des migrations accélérées en latitude ou en altitude.

C'est près d'1 milliard de personnes qui vivent dans des régions à haut risque où la situation pourrait empirer à cause du changement climatique, selon une étude de la Banque mondiale diffusée, le mardi 31 mai 2011, à Sao Paulo. Le coût du dérèglement climatique, pour parler comme un banquier est évidemment supérieur aux problèmes de dettes actuels.

Moins la communauté internationale se mobilise sur la question climatique, plus lourde sera la facture... plus nombreux seront les victimes...

Le journal télévisé célébrait la douceur de la nuit du réveillon, alors qu'ils auraient dû sonner le tocsin. Les journalistes qui commentent l'actualité, à ces places, font parti de la nomenklatura dirigeante, il ne faut rien attendre d'eux que du mépris à notre égard.

Ils savent tous qu'ils passeront à la trappe, bientôt, alors comme si les prévisions Mayas étaient justes, ils essayent de jouir de leurs privilèges jusqu'à la dernière seconde. 2012 comme la dernière année de ces stupidités ?

En tout cas l'année sera douce, chaude, les manifestants préfèrent !

 

Un article de pol, publié par blogs.mediapart.fr

 

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : pol

Source : blogs.mediapart.fr