1000 vaches : Lettre ouverte au Président de la République - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/04/2013 à 20h17 par mich.


1000 VACHES : LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
1000 vaches : Lettre ouverte au Président de la République

 

Lettre ouverte à François Hollande, Président de la République

 

Monsieur le Président,

Suite aux derniers évènements concernant « l'affaire Cahuzac » vous appelez notre pays à un sursaut et à l'instauration d'une république exemplaire et irréprochable.

Notre association « Novissen » vous appuie entièrement dans cette démarche et lutte depuis 2 ans, forte de ses 1900 membres et des 40 associations qui la soutiennent, contre l'opacité et le lobbying qui entourent les décisions prises concernant le projet dit des « mille vaches » à Drucat, Le Plessiel et Buigny St Maclou dans la Somme.

Les mots ne suffisent plus, il nous faut des actes.

Vous demandez aujourd'hui notre soutien à votre cause, qui est une cause juste.

Nous demandons aujourd'hui votre soutien à notre cause parce qu'une république exemplaire et irréprochable doit non seulement être exigée au plus haut niveau mais doit être la règle jusqu'au niveau local.

Or nos questions restent sans réponse.

Le dossier est d'importance – il s'agit tout de même de l'orientation que doit prendre la politique agricole de la France- et suite à nos nombreuses manifestations, il est remonté aux Ministères de l'Ecologie et de l'Agriculture. Nous avons demandé de nombreuses fois à être reçus, sans succès.

Des centaines de lettres sont restées sans réponse sauf récemment des services de Mme Batho qui prennent acte de notre opposition à ce projet et transmettent notre intervention au préfet de la région Picardie...

Nous avons posé des questions précises au sous préfet d'Abbeville, M.Dieudonné, qui a soutenu le projet de M.Ramery dès le début, participant même à un voyage promotionnel organisé par ce dernier en Allemagne.

Aucune réponse à nos questions sinon la poursuite de notre président pour outrage ! C'est inacceptable !

Est-ce cela la république exemplaire et irréprochable ?

Aucun dialogue possible avec des responsables au niveau des ministères, des représentants de l'Etat outrés qui se sentent diffamés dès que l'on ose poser des questions précises !

Nous ne sommes pas entendus malgré un très large soutien de la population et de nombreuses personnalités au niveau national ( Yann Artus Bertrand, José Bové, Allain Bougrain Dubourg, Pierre Laurent, Corinne Lepage...), nous nous sentons méprisés et cela pose un grave problème de démocratie.

Aujourd'hui, malgré les recours en justice, l'entreprise de BTP Ramery a commencé les travaux sur le site après l'autorisation donnée pour 500 vaches par le préfet de Picardie ( en fait pour 1000 puisque les bâtiments et la puissance du méthaniseur restent les mêmes). M. Ramery tente de faire passer son projet en force et cela est proprement insupportable pour la population.

(...)

Cette autorisation du préfet de Picardie est choquante et c'est pourquoi nous la combattons au tribunal administratif . Elle a été donnée alors que de nombreuses zones d'ombre subsistent dans ce dossier : pas de plan carbone global, un plan de financement qui n'est pas rendu public alors que le projet bénéficie de subventions publiques notamment par le rachat d'électricité par EDF, un conflit d'intérêt potentiel, le maire de Buigny St Maclou étant aussi architecte du projet....

La préfecture refuse même de donner le dossier complet à notre avocat pour établir notre défense. Nous sommes obligés de faire appel à la justice (CADA) pour l'y contraindre !

Est-ce cela la république exemplaire et irréprochable ?

 

 

Ce projet de ferme industrielle des 1000 vaches (et 750 génisses) est pour notre pays un projet hors normes dont les conséquences en termes de santé, de risques technologiques avec un méthaniseur de puissance industrielle près des habitations, de destruction d'emplois, d'impact sur l'environnement, la sécurité routière... sont très graves et inquiètent fortement et légitimement la population locale d'autant plus que le porteur du projet, M. Ramery, entrepreneur BTP du Nord Pas de Calais est maintes fois cité dans la presse (...) et dans des publications diverses pour différentes affaires, alimentant ainsi de nombreuses rumeurs...fondées ou non.

Nous sommes loin, très loin en tout cas de la transparence et de la république irréprochable que vous souhaitez.

La législation actuelle est complètement inadaptée à ce genre de projet agro-industriel et M. Ramery sait qu'il bénéficie d'un vide juridique. Or, dans une démocratie exemplaire le législateur, garant de l'intérêt général, doit avoir son mot à dire.

Une loi cadre concernant l'agriculture doit être débattue en septembre. Pourquoi donne-t-on une autorisation à ce projet avant que des règles précises, au niveau national soient établies ? La république irréprochable exige le débat, l'intervention d'experts, l'écoute de tous les arguments et vous comprenez, Monsieur le Président, la frustration immense qui est la nôtre aujourd'hui.

Nous demandons donc solennellement votre intervention pour encadrer au niveau législatif ces projets agro-industriels qui sacrifient des territoires entiers pour des intérêts privés et un moratoire les interdisant tant qu'une nouvelle législation adaptée ne sera pas mise en place.

Votre volonté politique doit être entière et balayer toute forme de lobbying.

Nous soutenons une agriculture génératrice d'emploi, de lien social, respectueuse de l'environnement et des animaux, productrice d'aliments de qualité et de services à la population locale.

Exactement l'inverse de ce qu'implique le projet de M. Ramery, entrepreneur de BTP et nous nous étonnons encore du silence assourdissant du ministère de M. Le Foll que nous pensions à nos côtés dans ce combat que nous menons contre une agro-industrie dévorante et nuisible.

Comptant sur votre intervention décisive concernant ce dossier, veuillez croire, Monsieur le Président de la République, dans nos sentiments les plus respectueux mais aussi les plus déterminés pour lutter en faveur de cette république exemplaire que nous appelons aussi de nos voeux,

(...)

 

Pour en savoir plus

 

Une lettre de Michel Kfoury, président de l'association Novissen, relayée par SOS-planete

 

Notre association défend la Vie et toutes ses espèces, dont l'Homme. Elle est APOLITIQUE. QUOIQUE !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Michel Kfoury, président de l'association Novissen

Source : www.novissen.com