h Conception et création Yvan Marzin yvan.marzin@free.fr que nous remercions vivement pour son excellent travail bénévole.   

Claude Vorilhon cherche à cloner un humain. Le monde observe et ne réagit pas.

TOUT EN BAS! Ascenseur expressPIPEAU : La vie éternelle grâce à la science

Clonage humain : la secte des Raëliens tente les premières grossesses

 

La soucoupe volante qui a emmené Raël à son rendez-vous avec les Elohim créateurs du génome humain.

NOUS AVONS RECU de la secte raëlienne, le 20 décembre 2002 :
 
Bonjour
 
Nous vous prions de modérer vos propos concernant Raël et Clonaid
 
Pour votre information voici ci-dessous, le jugement en notre faveur, rendu par le tribunal Correctionnel de Paris du 25 juin 2002, à l'encontre de l'ADFI qui n'a pas modéré ces propos.
 
Merci de bien vouloir retirer le commentaire concernant Raël, lorsque le curseur de la sourie passe sur la photo.
 
Sans quoi nous serions en mesure de porter plainte contre vous.
 
Cordialement
Olivier Galicia pour la Religion Raëlienne
 

 

JUSTICE- JUDICIAIRE

 

Les Raeliens et la société Clonaid poursuivent des recherches sérieuses sur le clonage humain.

 

Le jugement du Tribunal Correctionnel de Paris, chambre de la presse, du 25 juin 2002, énonce :

 

« ...Le journaliste reprend l'opinion de Monsieur Cossu, interrogé au titre de ses engagements au sein de « L'Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l'Individu » qui déclare que l'objectif du projet est de « gagner de l'argent » et qu'il s'agit d' « une vaste escroquerie ».

 

Cette allégation unique, laquelle consiste à accuser les raeliens d'agir dans un but mercantile et d'abuser ainsi de la confiance du public est manifestement diffamatoire (...).

 

C'est ainsi que le paragraphe, duquel est extrait la phrase incriminée, entend critiquer vertement les pratiques de la Société Clonaid, dont le but serait de tromper les personnes intéressées par le clonage, afin de les amener à lui verser de l'argent sans offrir une contrepartie équitable.

 

....le texte litigieux (..) intéresse la Société Clonaid et les Raeliens pris dans leur ensemble ».

 

Il résulte de ce jugement que :

 

-le projet de clonage humain prédit et encouragé par RAEL est sérieux.

 

-que prétendre que le projet dans lequel des Raeliens et la Société Clonaid sont impliqués aurait un but mercantile ou constituerait une vaste escroquerie est diffamatoire.

 

Les journalistes et l'UNADFI ne pourront donc prétendre à la bonne foi s'ils colportent des rumeurs dénigrantes ou des propos dévalorisants sur les Raeliens et  la société Clonaid.

 

Autres articles : Clonage : Le mouvement raélien affirme l'avoir déjà fait - Les raéliens annoncent la naissance du premier bébé cloné

Vendredi 12 avril 2002,

WASHINGTON (Agence Française de Presse) - La course de vitesse au clonage humain s'accélère: des scientifiques de la société Clonaid, liée à la secte des raëliens, affirment avoir implanté des embryons humains clonés chez des femmes dans l'espoir de donner naissance au premier "bébé" cloné.

"Nous avons développé des embryons humains jusqu'au stade de blastocyste, c'est-à-dire plus d'une centaine de cellules. Quand ils sont bons, on implante", a affirmé le directeur général de Clonaid, la scientifique française Brigitte Boisselier, dans un entretien téléphonique avec l'Agence Française de Presse depuis la Californie.

"Le principe même du clonage humain, c'est de faire des embryons et d'implanter. Quand je dis qu'on le fait, on le fait mais je ne vous dirai pas où nous en sommes par rapport à une naissance", a-t-elle ajouté.

Elle s'est refusée également à préciser si les tentatives de grossesses avaient
réussi et combien était actuellement en cours.

"Je ne ferai l'annonce que quand l'enfant sera né, quelle que soit la date, parce
que, comme dans la fertilisation in vitro, il y a des risques de fausses couches",
a-t-elle indiqué, en poursuivant: "Tout ce que je peux vous dire, c'est que ça se
passe très bien".

Commentant des informations non confirmées selon lesquelles le gynécologue italien
Severino Antinori aurait affirmé que, grâce à lui, une femme était enceinte de huit
semaines avec un embryon humain cloné, Mme Boisselier s'est dit "très contente si
c'est vrai".

"Je ne sais pas si ça l'est. Je n'ai pas de contacts privilégiés avec lui", a-t-elle
dit. "D'une certaine façon, c'est sûr que je préférerais arriver la première. A mon
avis, je suis en bonne position", confie-t-elle, amusée. "Quand l'enfant sera né, on
fera une conférence de presse. On présentera l'enfant. C'est d'accord avec les
parents contractuellement", a-t-elle précisé.

Selon Mme Boisselier, une dizaine de candidats au clonage participent à cette
"première vague". Ils ont tous accepté que leur nom soit rendu public en cas de
réussite. Il s'agit soit de couples, soit de personnes célibataires.

L'une d'entre elles est un homme de 59 ans très riche mais atteint d'une maladie
incurable et en phase terminale et qui souhaite être cloné.

Dans au moins un cas, il s'agit de parents souhaitant "ressusciter" leur enfant mort.
"C'est plus difficile. Il faut s'assurer que les cellules sont bien préservées. Là,
il y a un gros travail", dit-elle.

"Le premier enfant mort qui sera d'une certaine façon +ressuscité+, ça, au niveau
scientifique, ce sera une vraie première parce que c'est pas facile", affirme-t-elle.

Ces premières tentatives ne sont pas facturées, a assuré la scientifique française.

Mme Boisselier a indiqué qu'elle ne procédera pas une publication scientifique avant
la finalisation de son expérience.

"Tous nos essais sont documentés", a-t-elle cependant ajouté, en précisant qu'un
universitaire de haut rang américain, un expert en génétique dont elle n'a pas
souhaité préciser le nom, avait accepté de contrôler indépendamment la véracité
scientifique de ces expériences.

Des inspecteurs de la Food and Drug Administration (FDA, Agence fédérale de contrôle
alimentaire et sanitaire) avaient perquisitionné en août dernier un premier
laboratoire clandestin de Clonaid en Virginie occidentale et saisi des documents.

Depuis, ce laboratoire a été délocalisé à l'étranger, a précisé Mme Boisselier, en se
refusant à préciser dans quel pays.

Le Mouvement raëlien est une secte ufologique et areligieuse, basée au Québec et qui
revendique 55.000 membres dans le monde.

Son fondateur est Raël, de son vrai nom Claude Vorilhon. Cet ancien journaliste
français, professe que la vie sur Terre fut établie par des extra-terrestres (les
"Elohim" de la Bible) venus en soucoupe volante il y a 25.000 ans et que les humains
sont eux-mêmes des clones.

Monde de clones
Etes-vous pour ou contre le clonage reproductif humain?
Résolument contre
Plutôt contre
Plutôt pour
Impatiemment pour
Ne sais pas

Résultats

Clonage : Le mouvement raélien affirme l'avoir déjà fait

Lundi 26 novembre 2001

par Robert Melnbardis

MONTRÉAL (Reuters) - L'annonce d'une société américaine dimanche du premier clonage d'un embryon humain ne constitue pas une première, a affirmé lundi le gourou d'une secte religieuse croyant aux extra-terrestres et liée à une société qui travaille clandestinement sur le clonage.

Claude Vorilhon, alias Raël, un ancien journaliste sportif de 54 ans et fondateur du mouvement raélien --une secte basée au Québec et qui avance l'idée que la vie sur terre a été génétiquement créée par des extra-terrestres-- a déclaré à Reuters qu'il saluait l'annonce de la firme américaine Advanced Cell Technology Inc. mais qu'elle ne constituait pas une première.

"(Nous sommes) très heureux, et un peu amusés parce qu'il y a longtemps que nous, nous l'avons fait", a-t-il soutenu.

Advanced Cell Technology a provoqué un tollé dimanche en annonçant la réussite du clonage d'un embryon humain dans le cadre de recherches sur l'amélioration des techniques d'utilisation de cellules-souches embryonnaires à des fins thérapeutiques.

Les chercheurs ont indiqué qu'ils avaient utilisé une technique de clonage classique mettant en oeuvre un ovule humain et une cellule adulte provenant de peau humaine.

Alors que certains experts ont mis en doute la véracité des résultats des recherches de la société américaine, d'autres voix, dont celles du président américain George W. Bush et du Vatican, se sont élevées pour condamner de telles recherches.

Le mouvement raélien soutient ouvertement la société Clonaid, déterminée à mettre au monde le premier bébé cloné. La firme aujourd'hui clandestine est dirigée par Brigitte Boisselier, une biochimiste française de 44 ans et membre de la secte.

Clonaid a dû mettre fin à ses recherches aux États-Unis après avoir reçu en mars dernier un avertissement de Washington que les expériences sur le clonage humain ne seraient pas tolérées. Raël assure toutefois que les recherches de Clonaid se poursuivent.

"Ils on mis sur pied un laboratoire dans un autre pays où ce n'est pas interdit et (les recherches) avancent", a-t-il affirmé.

Clonaid prétend avoir établi un laboratoire de recherche dans un pays gardé secret et ne fera pas d'annonce sur la progression de ses recherches, a indiqué Raël.

"Le premier communiqué que Clonaid fera sera pour annoncer la naissance du bébé", a-t-il indiqué.

"Vivre éternellement à travers plusieurs corps"

Clonaid disposerait déjà d'une liste d'attente de quelque 3.000 personnes souhaitant être cloné ou souhaitant cloner une autre personne, et 55 femmes, toutes membres du mouvement raélien, seraient prêtes à porter à terme les embryons clonés, a indiqué Raël.

"Bien entendu, l'objectif de Clonaid n'est pas de faire un monstre ou un enfant handicapé, ce qui serait épouvantable. Il faut que le premier enfant soit parfait, disons dans une santé reconnue comme parfaite", a expliqué le leader raélien, soutenant que les opposants au clonage craignaient en fait que le premier bébé cloné soit "beau, parfait et en bonne santé."

Dans un ordre d'idées plus proche de la science-fiction que de la réalité, la société de recherche souhaite par ailleurs aller beaucoup plus loin en clonant un être humain adulte grâce à un "procédé de croissance accélérée" qui permettrait de "télécharger la mémoire et la personnalité du donneur original", a affirmé Raël.

"C'est cela qui nous intéresse, de pouvoir vivre éternellement à travers plusieurs corps."

Bien que l'objectif principal des raéliens est de produire le premier bébé cloné au monde, le mouvement veut également développer l'utilisation de cellules souches afin de combattre plusieurs maladies comme le cancer, a précisé Raël.

Un ex-raélien révèle le vrai visage de Raël

Mouvement raélien : une secte soucoupiste et apocalyptique

Tout savoir sur Raël : http://www.rael.free.fr/

Raël, chef spirituel du Mouvement Raëlien, qui compte 55000 membres dans 84 pays la plus importante organisation du monde sur les extra-terrestres a fondé la première société offrant de cloner des êtres humains, CLONAID.Panda en voie de disparition Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

Les raéliens annoncent la naissance du premier bébé cloné

L'enfant à venir de l'Eglise Raëlienne

L'actualité des clones

Le saviez-vous? Une cuillerée de matière d'une étoile à neutron pèse un milliard de tonnes, autant que toutes les voitures, camions et autocars réunis sur la planète.

 
Aidez-nous dans ce combat pacifique pour la Vraie Vie!