27 août 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

 

Tout en bas! 

nature, environnementDernières nouvelles    AVATAR, le film, avec ou sans lunettes! Un choc!

Sommaire  Info désespoir : une tribu Guarani prête à se suicider en pleine forêt Amazonienne !

nature, environnement, écologie, bio, vertL'article le plus raciste de 2009

 

"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l'argent ne se mange pas" (Proverbe indien)


Les peuples natifs vivent en communion avec leur milieu, toutes leurs cellules sont en phase avec la Terre nourricière. (Michel Tarrier)

 

Voir de nos yeux voir ceux qu'on assassine!

 

nature, environnement, écologie, bio, vert6 septembre 2009 :Silence! On tue les peuples indigènes en Colombie

 

Alberto Pizango, président de l'organisation des Indiens d'Amazonie péruvienneNous sommes tous des êtres humains,
il n'y a qu'une seule espèce humaine.

Cette espèce humaine doit maintenant s'unir. S'unir pour revenir à la vision du « bien vivre ».

Parions sur un projet de solidarité si nous voulons continuer à vivre sur cette terre, sur cette planète.

Je parle en tant qu'Indien et ce que je vois c'est que très bientôt tout ceci va s'effondrer si nous ne cessons pas d'être égoïstes.

Nous devons nous défaire de nos vaines convoitises, de nos idées d'un pouvoir qui ne fait qu'opprimer.

Si nous y parvenons, nous avons encore de bonnes années devant nous pour respirer.

C'est quand nous voulons nous approprier des biens de la planète que tout s'effondre.

Et c'est pour cela que je veux dire au monde entier, aux sages, aux intellectuels, aux politiques, qu'ils ne peuvent plus rester à se taire, qu'ils doivent faire sortir la vérité.

Ils doivent dénoncer que notre planète est à bout, qu'elle n'a plus de patience.

Je crois que nous, les êtres humains, ne pouvons pas nous haïr.

La haine ne conduit qu'à la violence.

Nous n'aspirons qu'à la paix et à la liberté, et cela n'a pas de prix.


Alberto Pizango, président de l'organisation des Indiens d'Amazonie péruvienne

 

Déclaration transmise par Gabriel

 

 

Au forum social mondial, les Indiens d'Amazonie appellent à protéger leur forêt

 

Profitant du Forum social mondial qui se tenait dans la ville brésilienne de Belem du 27 janvier au 1er février 2009, près de 2 000 indigènes se sont réunis pour solliciter une alliance mondiale contre la déforestation de la forêt Amazonienne.

Les débats se sont ouverts, dès le premier jour, sur ce sujet crucial et reconnu par les organisateurs comme "stratégique du point de vue géo-politique pour le monde".D'ailleurs, le choix de cette ville avait pour volonté affichée d'ouvrir les discussions à l'Amazonie et à ses peuples. Leur mobilisation record témoigne de leur volonté d'attirer l'attention sur le pillage de leurs régions.

Au menu des doléances également : une forte volonté de conserver leur mode de vie, leur langue, leur culture, leur spiritualité et surtout leur territoire. Ils revendiquent le droit de choisir leur "modèle de développement". S'il est un sujet à la fois lié à leur sort autant que celui de la planète, c'est l'avenir de la plus grande forêt tropicale du globe. Entre la culture intensive et l'exploitation illégale, ce réservoir essentiel de la biodiversité et garant de l'équilibre climatique s'épuise à vitesse considérable. Et les autochtones sont les premiers témoins de ce saccage, eux qui dès l'arrivée des multinationales sont sciemment chassés de leurs lieux d'habitation.

EN SAVOIR PLUS
http://www.forumsocialmundial.org 

 

 

Savoir autochtone 

 

La culture autochtone représente un véritable trésor pour le reste de l'Humanité.

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreSelon une étude, parmi les 119 plantes de base utilisées dans la fabrication de nos médicaments, 74% auraient été découvertes bien avant par les Autochtones. L'Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) a alors recensé 21 000 espèces de plantes médicinales utilisées par ces communautés, mais dont les vertus restent a démontrer par des analyses à mener dans les laboratoires occidentaux.

Les Autochtones ont découverts et développés certains savoirs sur des principes écologiques et environnementaux, comme celui de l'écosystème (interactions existantes entre faune et flore), par exemple.

De part des centaines, voire des milliers d'années de pratique, ils savent également comment gérer et exploiter les ressources forestières de manière durable. Ainsi, les populations locales utilisent des systèmes de " jardinage forestier " hautement sophistiqués pour produire leur nourriture; et cela toujours dans le plus grand respect de l'environnement.

RainforestLe savoir des populations autochtones peut ainsi représenter un caractère essentiel dans l'instauration d'une gestion et d'une exploitation plus respectueuses des forêts tropicales. Il peut également être essentiel au recouvrement des si nombreuses zones forestières à ce jour mal exploitées ou détruites.

Cependant, en terme de propriété intellectuelle, on a trop souvent abusé des compétences et des savoirs des autochtones, et certaines compagnies n'ont éprouvé aucune gêne à faire breveté des variétés de plantes seulement connues de ces populations, et utilisés par elles depuis des générations. Et malheureusement, de tels procédés sont toujours d'actualité.

La suite sur http://www.rainforestfoundationuk.org

 

Rainforest

 

Le témoignage dramatique des Hommes de la forêt. Un film tourné et réalisé par Chanee, car la forêt doit être sauvée pour les animaux, mais aussi ces hommes...

http://www.dailymotion.com/playlist/xjf5z_kalaweitprogram_Oran-rimba

 

Vient de paraitreL'Ayahuasca à la lumière de la botanique contemporaine : La télévision de la forêt

 

 S. M.

 

Help!

De tous les chamboulements climatiques, écologiques, notre civilisation industrielle est responsable.

Nous devons prendre conscience de la gravité de la situation actuelle sans perdre de temps.

Les peuples premiers ont dû subir l'invasion de leurs terres, les privations de leurs cultures, parfois le génocide.

Aujourd'hui devant l'audace de quelques gouvernements, de quelques multinationales ou entreprises illégales, ils viennent à notre rencontre pour nous dire que leur situation est grave.

Ils nous avertissent aussi que notre situation est en danger par ce que nous avons laissé faire sans rien dire, ou sans le savoir.

La Terre Mère ne peut plus supporter l'injustice et agressions dont les peuples premiers et la nature sont victimes.

L'homme moderne doit changer sa facon de vivre et regarder en face sa responsabilité dans ce qui se passe sur cette planète.


Leur message est passé par la ville de PAU,
par le 1er Forum International des Peuples Autochtones "Le F.I.P.O." en Juin 2006.

Source : http://peuplespremiers.skyblog.com/

 

S. M.

 

Dernières nouvelles

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète Terre1er avril 2009 : Voir le film 'Mine : story of a sacred mountain' (Mine : histoire
d'une montage sacrée) qui retrace le destin tragique de la tribu
Dongria kondh et sa lutte pour empêcher la mine à ciel ouvert de
détruire ses terres et son mode de vie.

http://www.survival-international.org/films/mine





environnement, nature, écologique, bioBRESIL : la Cour Suprême confirme les droits des Indiens

1er avril 2009 - La Cour Suprême du Brésil a finalement rendu son jugement : le territoire indigène de Raposa-Serra do Sol ne sera pas fractionné.

Un puissant groupe de riziculteurs qui occupe une partie du
territoire souhaitait modifier ses frontières. Mais dix juges sur
onze ont décrété que la réserve resterait intacte.

Pour en savoir plus : http://www.survivalfrance.org/actu/4358





environnement, nature, écologique, bioINTERNATIONAL : Un film produit par des missionnaires incite à "la haine des Indiens"

1er avril 2009 : A l'occasion de la journée internationale des Nations-Unies pour l'élimination de la discrimination raciale – le 21 mars –, Survival a dénoncé les auteurs d'un film controversé incitant à la haine
raciale envers les Indiens du Brésil.

Pour en savoir plus : http://www.survivalfrance.org/actu/4346

 

 

environnement, nature, écologique, bioAmazonie péruvienne : des chercheurs sauvent la mémoire des amérindiens ICRA News

Plantes des dieuxDes chercheurs ont entrepris dans la haute Amazonie du Pérou de sauver la culture orale des Yaneshas, des indiens dotés d'une prodigieuse mémoire leur permettant de raconter le monde des plantes dans lequel ils vivent et avec lequel ils communiquent.

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioAUSTRALIE : Les excuses du gouvernement aux Aborigènes

Le nouveau Premier ministre australien Kevin Rudd a présenté des excuses officielles aux Aborigènes pour toutes les injustices qu'ils ont subies durant ces deux derniers siècles.
Pour en savoir plus : http://www.survivalfrance.org/actu/3074



environnement, nature, écologique, bioPEROU : Contact probable d'Indiens isolés

Des informations non confirmées font état de la découverte d'un village d'indiens non contactés d'Amazonie péruvienne par une équipe de prospection pétrolière.
Pour en savoir plus : http://www.survivalfrance.org/actu/3068
Agissez !
http://www.survivalfrance.org/


environnement, nature, écologique, bioBANGLADESH : Des observateurs indépendants dénoncent la répression des Jumma

Suite à leur mission d'enquête dans les Chittagong Hill Tracts, des personnalités bangladeshi ont publiquement exprimé leur " grande préoccupation " quant au sort du peuple jumma qui vit dans la région.
Pour en savoir plus : http://www.survivalfrance.org/actu/3082
Agissez !
http://www.survivalfrance.org/agir


environnement, nature, écologique, bioINTERNATIONAL : Une langue indigène disparaît " toutes les deux semaines "

A l'occasion de la " Journée internationale de la langue maternelle " décrétée par l'Unesco le 21 février, Survival International rappelle qu'en moyenne une langue indigène s'éteint toutes les deux semaines.
Pour en savoir plus : http://www.survivalfrance.org/actu/3087


environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète Terre KENYA : Les Ogiek pris dans l'escalade de la violence

Des porte-parole ogiek, appartenant à l'un des derniers groupes de chasseurs-cueilleurs de l'Afrique de l'Est ont dénoncé les violences qu'ils subissent dans le conflit qui a éclaté après l'élection présidentielle du 27 décembre.
Pour en savoir plus : http://www.survivalfrance.org/actu/3060

 

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerrePérou : des Indiens isolés repérés par avion

environnement, nature, écologie, biologique21 Indiens isolés ont été repérés au cours du survol aérien de l'une des régions les plus reculées d'Amazonie péruvienne. Leur territoire est actuellement la cible de bûcherons illégaux.

 

 

environnement, nature, écologique, bioUn chamane brésilien à Londres : " Acheter la forêt tropicale ne la sauvera pas "

environnement, nature, écologie, biologiqueA l'occasion de sa venue à Londres, un leader yanomami d'Amazonie brésilienne dénonce les initiatives de certaines organisations engagées dans des campagnes de " rachat de la forêt " qu'il qualifie d'" inutiles ".

 

 

environnement, nature, écologique, bioPARAGUAY: des images satellite révèlent la destruction des terres d'Indiens isolés

environnement, nature, écologie, biologiqueDes images satellite révèlent que la déforestation illégale atteint le dernier refuge d'un groupe d'Indiens isolés.

 

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioUn groupe d'indigènes vivant jusqu'alors en isolement volontaire est apparu au monde extérieur

environnement, nature, écologie, biologiqueFin mai 2007, un groupe d'indigenes vivant jusqu'alors en isolement volontaire est apparu au monde exterieur. Cela s'est passe dans le Nord de l'état de Pará. Les membres du groupe ont marche pendant cinq jours et parcouru plus de cent kilometres a travers la dense foret amazonienne ; ils ont traverse la frontiere de Mato Grosso et sont arrives a l'improviste dans un village
des indiens Kayapó.

 

 

environnement, nature, écologique, bioLe Brésil va fournir un accès Internet gratuit à des Indiens d'Amazonie

environnement, nature, écologie, biologiqueLe gouvernement brésilien va fournir un accès Internet gratuit à des tribus indiennes d'Amazonie, dans le nord-ouest du pays, pour leur permettre de signaler les atteintes à l'environnement et à la forêt.

 

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioTPE sur les Kayapo

environnement, nature, écologie, biologiqueDe Catherine, le 24 mars 2007 : "Voilà ce qu'on écrit des élèves suite à l'article paru dans Terre sacrée sur les Kayapo ... et à leur entrée en contact avec moi sur le sujet. En leur demandant leur accord, peut-être peux-tu insérer cela dans le site ..."
 

 

 

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreCommuniqué du Collectif de soutien aux Amérindiens du Haut-Maroni

environnement, nature, écologie, biologiqueMalgré une demande officielle d'audience avec la ministre de l'écologie et du développement durable formulée deux jours à l'avance auprès de la préfecture, le collectif de soutien aux Amérindiens du Haut Maroni, pourtant enrichi de la présence de l'autorité suprême des Wayana Gran Man Aïmaïpoti Touenké en personne, ne fut reçu que par un simple attaché parlementaire, accompagné du directeur de cabinet du préfet et ceci avec une heure trente de retard sur l'horaire prévu. La seule excuse de la Préfecture étant qu'ils n'ont reçu le mail qu'aujourd'hui ... à quoi bon les nouveaux moyens technologiques !!!

 

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreLa plus grande forêt tropicale du monde écocertifiée FSC est gérée par des indiens

environnement, nature, écologie, biologiqueAu coeur de l'Amazonie, dans l'Etat du Para, où le taux de déforestation est l'un des plus élevé du monde, les indiens Kayapo viennent d'obtenir le label de gestion durable FSC (Forest Stewardship Council) pour leur forêt ancestrale. Avec près de 1,5 million d'hectares de superficie, il s'agit de la plus grande surface de forêt tropicale au monde certifiée.
 

 

 

environnement, nature, écologique, bioRéaction des Indiens Wayana et Teko du Haut Maroni, en Guyane francaise, à propos du projet de Parc national

environnement, nature, écologie, biologiqueKépétomac Tamo    Antecume Pata     Le projet de Parc national
28/12/06. Courrier posté ce jour sur le site de la Présidence de la République. Monsieur le Président de la République, Nous, Amérindiens Wayana et Teko habitants du haut maroni, fleuve de Guyane française, venons d'apprendre par voie de presse que notre zone de subsistance ne sera pas mise sous la protection du coeur du futur parc national de Guyane, contrairement à notre revendication unanime.

 

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreBolivie : les Toromona vivant en isolement volontaire sont en péril d'extinction

environnement, nature, écologie, biologiqueLe monde commence à prendre conscience du problème des peuples indigènes isolés de l'Amazonie. Pour incroyable que cela paraisse, certains animaux sont mieux protégés que les groupes humains qui cherchent à préserver leur isolement. Sans aucun doute, il s'agit là d'un droit fondamental de l'homme, que les peuples indigènes ont la faculté d'exercer et de défendre, et que nous devons respecter. Pourtant, malgré les recommandations de l'ONU, de l'OEA, de COICA, de l'UICN et d'autres institutions mondiales et régionales, la situation de ces peuples de l'Amazonie continentale (le plus grand réservoir mondial de peuples non contactés) est alarmante. Ils se retrouvent tous, sans exception, en péril de disparition forcée. Il faut promouvoir d'urgence des actions destinées à éviter que ce nouveau génocide soit consommé.

 

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreMise en garde contre le "messager" shuar Tzamarenda

environnement, nature, écologie, biologiqueNous tenons à informer les internautes que Monsieur Tzamarenda Naychapi Estalin, messager de l'association Y.A.M.I. (Yawints Arutam Mura International) et son "université" équatorienne des sciences ancestrales (UNCIA), est plus intéressé par l'argent qu'il demande pour des séjours de cinq mois que par les enseignements "spirituels" qu'il est sensé transmettre.

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioLes chefs indiens reçus en grande pompe

environnement, nature, écologie, biologiquePaillettes et diplomatie. C'est le grand écart auquel se livre la délégation de chefs indiens d'Amazonie, venus en Europe pour défendre leur culture et la forêt. Ils étaient à Paris lundi. Récit.

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioInvités à témoigner à l'ONU, quatre chefs de tribu de l'Amazonie cherchent de l'aide contre la déforestation et dénoncent l'accaparement de leur parole par les ONG

L'Amazonie s'est incarnée à Paris cette semaine. La forêt tropicale, haut lieu de la biodiversité mondiale, a soudain pris un visage, ou plutôt quatre. Ceux de chefs de tribu indienne, venus du Brésil pour chercher de l'aide contre la déforestation et la destruction de leur environnement. A l'initiative d'une jeune ethnologue, Emilie Barrucand, qui travaille avec eux depuis 2001 (1) et avec Amnesty International, ils lancent l'alerte à Paris, Bruxelles et Genève : ils participeront, la semaine prochaine, à la réunion du groupe de travail de l'ONU sur les peuples autochtones.

 

 

environnement, nature, écologique, bioLes médecines traditionnelles, entre guérison et initiation

environnement, nature, écologie, biologiqueLes guérisseurs d'Amazonie disent qu'ils ont acquis leur savoir au contact des plantes qui leur parlent. Pour accéder à cette compréhension, il est nécessaire de mettre en veilleuse transitoirement notre envahissante rationalité et un sens critique exacerbé et d'accepter de nous laisser guider. Le guérisseur lui-même passe par un processus d'initiation qui le confronte à son ombre, à sa mort ou à ses morts...

 

 

environnement, nature, écologique, bioAmazonie : Le peuple oublié des Kayapo

environnement, nature, écologie, biologiqueLes Kayapo comme toutes les communautés indigènes ont un rapport étroit avec la nature qui les entoure. Selon leur vision de l'univers, tous les êtres vivants, le cosmos, les plantes, l'eau, les animaux... sont intimement liés et forment un tout indissociable. Chaque être vivant n'existe qu'à travers le maintien de cette relation.

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioL'Amazonie, les Indiens et nous

Photo La Presse Vue aérienne de la déforestation dans le Mato Grosso au Brésil. Les entrepreneurs forestiers, les miniers, les agriculteurs sont les principaux coupables du défrichement de la forêt amazonienne.Les disputes sanguinaires autour des conflits sur la terre en Amazonie, au Brésil, semblent être sans fin. D'un côté, les entrepreneurs forestiers, les miniers, les agriculteurs - principaux coupables du défrichement de la forêt tropicale - et des paysans sans terre luttant pour des lopins de terre. De l'autre, les Indiens qui revendiquent leurs terres ancestrales.

 

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreChili: l'or qui déménage les glaciers

environnement, nature, écologie, biologiqueDéplacer des glaciers. C'est le projet que le groupe canadien Barrick Gold Corporation, le troisième plus grand exploitant d'or au monde, a soumis à l'Etat chilien. L'entreprise découperait des blocs d'une superficie totale de 20 hectares dans trois glaciers situés dans la cordillère des Andes, à 5 000 m d'altitude environ. Les blocs seraient ensuite transportés 2 à 5 km plus loin jusqu'à un autre glacier. L'opération permettrait de dégager l'emplacement pour exploiter une mine d'or, d'argent et de cuivre à ciel ouvert. Une mine parmi les plus grandes au monde, avec une production de 700 000 onces d'or (à 430 dollars l'once au cours actuel) par an sur dix-sept ans. A cheval entre le Chili et l'Argentine, ce projet, appelé Pascua-Lama, d'un investissement d'environ 1,5 milliard de dollars, pourrait voir le jour en 2006.

 

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreHuit indiens Kayapo du Brésil en France pour faire partager leur culture

environnement, nature, écologie, biologiqueLe corps orné de peintures traditionnelles mais chaussés de tongs, huit Amérindiens Kayapo, pour leur premier voyage hors du Brésil, sont venus à Choisy-le-Roi pour faire partager leur culture et oeuvrer ainsi à sa préservation.

Tumbre "est ému". Son court film-documentaire, qui fait découvrir certaines danses rituelles de sa tribu, vient d'être projeté au public du "Festival de l'Oh!", manifestation du Val-de-Marne dédiée à l'eau, et dont le Brésil était l'invité d'honneur.

Interrogé sur sa démarche, le jeune et souriant indien au visage peint de rouge et de noir, s'explique : "C'est à nous de montrer nos coutumes. Jusque là, seuls les blancs le faisaient".

 

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreAvec l'ayahuasca, le gouvernement hallucine!

Couverture de l'ouvrageL'affaire n'aura pas traîné. En janvier, la cour d'appel de Paris avait estimé que l'ayahuasca, liane originaire d'Amérique latine aux effets hallucinogènes utilisée en décoction par des guérisseurs, n'était pas interdite par la loi française et que ses adeptes pouvaient donc en importer et en consommer en toute légalité, contrairement à l'avis de la police et du parquet. Loin de s'avouer vaincues, les autorités ont donc décidé fin avril de modifier la loi sur les stupéfiants afin d'y inclure l'ayahusca en raison de ses "effets psychoactifs et d'un potentiel d'abus avéré". Depuis mardi, date de publication de l'arrêté au "Journal officiel", il est donc interdit de consommer en France toute préparation contenant de l'ayahuasca.

 

 

environnement, nature, écologique, bioKogi, un combat contre l'oubli

environnement, nature, écologie, biologiqueDerniers représentants d'une civilisation précolombienne, les Indiens Kogi sont menacés de disparition.

 

 

 

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreA la recherche de nos parents perdus

environnement, nature, écologie, biologiqueLe programme américain Genographic a l'ambition de reconstituer la manière dont les populations humaines se sont mélangées depuis qu'" Homo sapiens " est sorti d'Afrique

Le projet peut paraître fou: collecter, puis analyser, classifier, comparer des échantillons d'ADN prélevés aux quatre coins du monde sur au moins 100000 êtres humains choisis parmi les "populations premières", celles qui "sont restées relativement isolées depuis de nombreuses générations".

 

 

environnement, nature, écologique, bioLa leçon des Yahi

 

environnement, nature, écologique, bioSeattle

 

environnement, nature, écologique, bioPrière indienne

environnement, nature, écologie, biologique"Nous rendons grâces à notre mère, la terre, qui nous soutient. Nous rendons grâces aux rivières et aux ruisseaux qui nous donnent l'eau. Nous rendons grâces à toutes les plantes qui nous donnent les remèdes contre nos maladies. Nous rendons grâces au maïs et à ses soeurs les fèves et les courges, qui nous donnent la vie. "

 

environnement, nature, écologique, bioLutter contre les idées reçues

 

environnement, nature, écologique, bioL'autre regard de Bras Long

 

 

environnement, nature, écologique, bioVoleurs de plantes

Geo n° 43A la recherche de nouvelles molécules, des scientifiques étrangers n'hésitent pas à soutirer aux chamans leurs secrets ancestraux de guérisseurs pour ensuite déposer des brevets pharmaceutiques.

tiques.

 

environnement, nature, écologique, bioConfédération Iroquoise

Guerrier Mohawk 1750 - Les indiens d'Amerique du nord - Solar.Les Haudenosaunees, ou Confédération des Six Nations iroquoises, forment un des plus anciens gouvernements du monde toujours en action. Bien avant l'arrivée des Européens en Amérique du Nord, notre peuple se réunissait en conseil pour décréter les principes d'une coexistence paisible entre les nations et la reconnaissance du droit des peuples à une existence continue et ininterrompue. Les Européens ont quitté les feux de nos conseils et voyagé dans le monde pour diffuser les principes de justice et de démocratie qu'ils avaient appris de nous et qui ont eu des effets profonds sur l'évolution du Monde Moderne...

 

 

environnement, nature, écologique, bioPeuples indigènes, gardiens de toute vie (Hopis)

Danseur Katchina Hopi - L'univers de l'indien d'amerique NGS Flammarion (communiquée par Bras Long)Tout ce qui a été créé et nous a été donné est très précieux. Nous devons protéger ces dons et les utiliser avec sagesse, les partager afin de préserver l'harmonie entre tous. Mais nous oublions ces dons, ce qui rend la recherche de la paix extrêmement difficile. Nous craignons que l'humanité ne soit allée trop loin, et qu'elle ait trop oublié pour jamais trouver cette paix.

 

 

environnement, nature, écologique, bioSitting Bull et Elan Noir, anciens chefs sioux

Sitting Bull"Voyez, mes frères, le printemps est venu; la Terre a reçu l'étreinte de Soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour.

Chaque graine s'éveille et de même chaque animal prend vie. C'est à ce mystérieux pouvoir que nous devons aussi notre existence; c'est pourquoi nous concédons à nos voisins, même à nos voisins animaux, le même droit qu'à nous d'habiter cette terre.

 

 

environnement, nature, écologique, bioLes Wintus : "La Terre est un seul organisme"

Magnificence de la vannerie des indiens wintus de Californie - La grande aventure des indiens d'Amerique du Nord - Reader's DigestQuand une société considère la nature imprégnée d'intégrité et de perfection, avec de surcroît la conviction de l'histoire partagée et de l'unité spirituelle qu'on rencontre dans les relations humaines, il n'y a rien de surprenant à ce que ses membres éprouvent une empathie profonde pour les souffrances de la Terre quand elle est surexploitée ou maltraitée. 

 

 

environnement, nature, écologique, bioUn Shuar d'Amazonie parle des OGM

http://arutam.free.fr/Actions"Nous autres les Indiens avons toujours aimé et respecté la nature. Que des hommes tentent de la modifier, nous préoccupe énormément. Sachez qu'il est toujours plus difficile de rétablir l'équilibre naturel que de produire un déséquilibre. L'homme n'est pas né sur Terre pour corriger la nature, mais pour en être le fidèle gardien.

 

 

environnement, nature, écologique, bioDon Hilario Chiriap

 Don Hilario Chiriap. Photo O.T.U."Nous sommes, pourrait-on dire, la prophétie de nos ancêtres. A notre tour, nous voulons transmettre le meilleur aux générations à venir. Je crois que beaucoup de gens partagent ce rêve, aujourd'hui, et qu'il peut transformer le monde. Nombreux sont ceux qui recherchent la paix, la tranquillité, un meilleur quotidien... Mais, souvent, ils ne savent pas comment s'y prendre. (...) On voudrait aller au-delà, plus vite, plus loin. C'est très difficile. Mais essayer vaut la peine. Considérant par exemple l'histoire de l'Amérique et des souffrances qui y ont été vécues par nos ancêtres depuis l'arrivée des Européens, nous pourrions vite nous trouver engloutis... Il est très important de placer le but beaucoup plus haut que tout ce qui nous limite maintenant.

 

environnement, nature, écologique, bioDéfenseurs des Peuples Premiers

 

environnement, nature, écologique, bioPeuples Premiers

 

environnement, nature, écologique, bioRéseau

 

environnement, nature, écologique, bioDossier Amazonie

 

environnement, nature, écologique, bioChamanisme

 

environnement, nature, écologique, bioLe chant du maïs

 

environnement, nature, écologique, bioDossiers brûlants

 

environnement, nature, écologique, bioSacrée "croisade" contre les OGM!

 

environnement, nature, écologique, bioGroupes anti OGM

 

environnement, nature, écologique, bioDroit des peuples à garder leurs cultures!

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreBioprospection : un recyclage des savoirs ancestraux ?

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreProspecter la biodiversité (ou bioprospecter), c'est rechercher parmi le patrimoine biologique existant les ressources génétiques et biochimiques pouvant avoir une valeur commerciale. Cette activité est surtout menée par les secteurs de la pharmacologie, de la biotechnologie et de l'agriculture. Grâce aux immenses progrès techniques des dernières décennies, il est beaucoup plus facile pour les scientifiques d'étudier les possibilités commerciales des espèces. C'est ce qui explique que de nombreuses sociétés ont commencé à étudier le monde naturel, en particulier les forêts tropicales. à cette fin, les scientifiques s'appuient souvent sur les conseils des communautés locales qui connaissent très bien les plantes et les animaux de leur environnement.

C'est ainsi que des 119 médicaments (dont la structure chimique connue est encore extraite de plantes plus complexes et qui sont utilisés dans les pays industriels), plus de 74 % ont été découverts par des chimistes qui cherchaient à identifier des substances chimiques présentes dans les plantes utilisées par la médecine traditionnelle (Farnsworth, 1988). Pour la recherche de matériel utile à la médecine occidentale, les sociétés pharmaceutiques étudient non seulement les végétaux mais aussi les animaux, les insectes et les micro-organismes (comme les champignons et les bactéries).

http://www.aaces.org/article.php3?id_article=117

 

 

environnement, nature, écologique, bioUN JARDIN BOTANIQUE EN AMAZONIE  Sarayaku, la communauté Kichwa (Amazonie équatorienne) province de Pastaza, développe entre autre, un projet Tayak sous trois aspects : - SASI WASI, un lieu sacré pour le maintient des pratiques médicinales.  - TAYAK WASI, un centre d'enseignement, d'apprentissage et de revalorisation des connaissances ancestrales.   - SACHA RUYA, un jardin botanique pédagogique. (Contact:

parolesdenature@wanadoo.fr / Corinne Arnould).

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète Terre

 

En Amazonie, certains chamanes ont choisi de créer des " Jardins du Savoir ", afin de protéger leur milieu naturel et de sauvegarder leur identité culturelle. Ces lieux vivants sont de véritables :* conservatoires de la biodiversité amazonienne et des plantes médicinales, parfois en voie de disparition.

* espaces de rencontre et de valorisation des savoir-faire indiens : accueil et soins des populations locales,

* écoles du respect de la nature et de transmission vers les enfants

Pourquoi ont-ils été créés ?

Autrefois, les chamanes vivaient dans les communautés indiennes, aujourd'hui disloquées par l'exode rural et la déforestation. Les indiens perdent l'essentiel : la conscience de leur identité culturelle. Certains chamanes ont décidé de réagir en créant les jardins du savoir. La culture chamanique est un moyen d'action efficace et durable en raison de son rayonnement et de son ancienneté.

Quel est le rôle de paroles de nature ?

Paroles de Nature est une aide :

• à l'achat de terres, au financement de structures d‘accueil de la population
• à la fédération de ces différents jardins pour les sortir de leur isolement
• à l‘établissement de liens avec notre culture occidentale

http://www.parolesdenature.org/Pages/jardins.html

 

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreBio-piraterie. Au Brésil, la communauté milite pour protéger son patrimoine thérapeutique.


Les Indiens plaident pour leurs savoirs

Par Chantal RAYES

Mercredi 01 septembre 2004 (Liberation)

São Paulo de notre correspondante

Les Indiens du Brésil se mobilisent contre la biopiraterie. Réunis le week-end dernier à Brasilia, une trentaine de "pajés", les sorciers amérindiens, ont appelé à la protection de leurs connaissances traditionnelles, portant sur les vertus thérapeutiques des espèces d'Amazonie et la composition de préparations naturelles tropicales.

Pragmatisme. Il s'agit, selon la déclaration finale, de mettre fin à l'"usurpation" de ces savoirs ancestraux qui se poursuit malgré l'adoption, en 1992, de la convention sur la diversité biologique (CDB). Ce texte, qui établit la souveraineté des pays sur leurs ressources biologiques et le partage équitable des fruits de la biodiversité, est resté lettre morte. Résultat, des espèces végétales et animales sont pillées par des chercheurs ou des entreprises, le plus souvent des pays riches, et leurs principes actifs brevetés sans aucune contrepartie financière pour le pays d'où vient l'espèce, ni pour la communauté indigène qui en connaît les propriétés. Idem pour les composés naturels tropicaux comme le curare, un poison utilisé par les chasseurs d'Amazonie sur les pointes de leurs flèches et dont les vertus anesthésiques sont exploitées par les labos américains Squibb et Glaxo.

Lors de leur première rencontre, en 2001, les pajés s'étaient dits opposés au brevetage de produits élaborés à partir des savoirs traditionnels. Plus aujourd'hui. Pragmatisme oblige, explique Daniel Munduruku, président de l'Institut indigène brésilien pour la propriété intellectuelle, coorganisateur de la rencontre. "Nous réclamons une répartition des bénéfices, y compris sur les produits déjà sur le marché et sur l'usage des ressources biologiques se trouvant sur nos terres, ressources que nous seuls pouvons exploiter (sauf le sous-sol), selon la Constitution. Mais nous revendiquons aussi le droit de refuser de partager nos ressources ou nos savoirs traditionnels."

Contrats. Le ministère de l'Environnement a pris en compte une partie de ces revendications dans son projet de loi réglementant l'accès au patrimoine génétique national. Un conseil de gestion du patrimoine génétique a également été créé en 2001. Les contrats de répartition des bénéfices, récemment approuvés par ce conseil, sont jusqu'ici la seule protection des savoirs traditionnels. "C'est un début, admet Daniel Munduruku, mais nous voulons un régime juridique spécial, reconnaissant la propriété intellectuelle des communautés indigènes sur ces connaissances. Un tel régime instituerait la notion nouvelle de droits d'auteur collectifs, qui bénéficieraient à toute la communauté, ces savoirs n'étant pas détenus par une seule personne. Ce régime devrait être adopté par le Brésil mais aussi dans les accords internationaux de propriété intellectuelle." Car toute mesure prise par le pays pour lutter contre la bio-piraterie sera sans effet ou presque tant que la CDB ne s'appliquera pas à l'échelle internationale. Or les Etats-Unis, qui ont refusé de la ratifier, ne veulent pas en entendre parler. Les 350 000 Indiens du Brésil (0,3 % de la population) le savent mais, pour eux, la gauche, au pouvoir depuis un an et demi au Brésil, pourrait mieux faire.

Décevant. Ils lui demandent de hâter la reconnaissance des terres indigènes (12 % du territoire du pays) "car, sans la terre, nos savoirs se perdront". Un dossier sur lequel le président Lula s'est montré jusqu'ici très décevant. Pourtant, les peuples indigènes jouent un rôle capital dans la protection de la forêt, selon un récent rapport de l'association Forest Trends.

 

 

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerrePeuples autochtones

Mardi 17 août 2004 : La décennie des Nations Unies sur les Peuples Autochtones touche à sa fin.

C'est le moment de prendre le temps en ce début de 21ème siècle pour voir où en est la situation des peuples autochtones qu'on évalue à plus de 300 millions de personnes dans le monde. Indiens, Pygmées, Aborigènes, Lapons, Inuïts, ils sont présents dans les 5 continents et dans plus de 70 pays. Marginalisées, ces populations vivent dans une grande pauvreté.

Depuis quelques années, ils relèvent la tête et on assiste à un réveil de ces peuples. Ils commencent par revendiquer de meilleures conditions sociales. Car l'histoire de ces peuples est d'abord celle d'une domination et d'une exploitation. Mais la dimension culturelle n'est pas oubliée : ils désirent que leur identité soit enfin reconnues. On a ainsi vu apparaître un certain nombre de mouvements indigènes qui mettent au devant de la scène politique leurs revendications : droit à la terre, droit à de meilleures conditions de vie, participation politique, reconnaissance de leur identité culturelle et de leur savoirs ancestraux.

Le Rêve volé

Les Aborigènes d'Australie sont le plus vieux peuple autochtone. Plus de 40 000 ans d'existence. Mais en deux siècles, depuis l'arrivée, en 1788, de colons britanniques sur leur continent qui ont déclaré leur territoire "terra nullius" càd terre vide, ils furent chassés de leur habitat, privé de leurs ressources naturelles et obligés d'assister à la dislocation de leur société. Aujourd'hui, la majorité des Aborigènes vit dans les villes. Malgré tout, les Aborigènes ont préservé leur identité notamment à travers l'Art.

Un reportage d'Anne REMICHE-MARTYNOW et Jacques DOCHAMPS

Le Réveil Indien

Miguel Palacin est le Président de la Conacami, la Coordination Nationale des Communautés affectées par l'exploitation des mines. Depuis de nombreuses années, ils ont commencé une lutte contre la manière dont les mines exploitent et contaminent les terres des communautés indiennes.

Aujourd'hui, ce combat est lié à une revendication identitaire : culte à la Pachamama, retour aux croyances ancestrales...

Un reportage d'Anne REMICHE-MARTYNOW


Le Cercle des Peuples disparus

Depuis plusieurs années déjà, des représentants des Peuples Autochtones du monde entier se réunissent régulièrement aux Nations-Unies à Genève. Ils sont issus de plus de 5000 nations dispersées sur les continents. Nations presque toujours opprimées, blessées, colonisées, en péril...
Un reportage de Jacques DOCHAMPS

Pour poursuivre :
Il y a de la place dans le monde pour bien des mondes, Revue Ethnies (Survival France)

Delphine MORRIS et Michel BOCCARA, Rêve et Politique des premiers Australiens, L'Harmattan

Barbara GLOWCZEWSKI, Les Rêveurs du Désert, Actes Sud, collection Babel
Source : http://www.la1.be/

 

Réponse du Chef Seattle en 1854 au gouvernement américain qui lui proposait d'abandonner sa terre aux blancs et promettait une "réserve" pour le peuple indien :

"...Cette eau scintillante qui coule dans les ruisseaux et les rivières n'est pas seulement de l'eau mais le sang de nos ancêtres. Si nous vous vendons de la terre, vous devez vous rappeler qu'elle est sacrée et que chaque reflet spectral dans l'eau claire des lacs parle d'événements et de souvenirs de la vie de mon peuple. Le murmure de l'eau est la voix du père de mon père.

Les rivières sont nos frères, elles étanchent notre soif. Les rivières portent nos canoës et nourrissent nos enfants. Si nous vous vendons notre terre, vous devez désormais vous rappeler, et l'enseigner à vos enfants, que les rivières sont nos frères et les vôtres, et vous devez désormais montrer pour les rivières la tendresse que vous montreriez pour un frère..."

S'inscrire gratuitementTexte intégral

 

 

 

"Quand une connexion s'établit de coeur à coeur, d'esprit à esprit, le rapport est toujours puissant et juste. Le désir de s'accepter chacun tel que l'on est en constitue le fondement."

Don Hilario Chiriap (Shuars).
___________

"Voici qu'une seule version de la réalité s'étend sur la planète entière. (...) Le nombre d'hommes et de femmes totalement affranchis de toute influence occidentale ne dépasse pas aujourd'hui dans le monde les vingt mille dont un bon tiers se trouverait en Amazonie." Jean Patrick Costa

(L'Homme-Nature aux éditions Sang de la Terre 2000.)
___________

"Que ce troisième millénaire soit celui de la paix, de l'amour et de la fraternité. Que la terre sacrée de nos ancêtres soit, un jour, de nouveau foulée par les bisons. Que l'aigle blanc plane, sans crainte du Yankee, au dessus des collines fécondes. Que le soleil de l'Est chasse l'ombre de l'Ouest, pour que notre terre mère retrouve enfin la liberté."

Michel chrétien dit Cheval blanc.

___________

Voici deux textes d'Indiens pris au hasard dans le recueil de texte Indiens "Pieds nus sur la terre sacrée" fait par T.C. Mc Luhan.

(Il faut absolument le lire si ce n'est déjà fait, c'est superbe!)

"Les blancs se moquent de la terre, du daim ou de l'ours. Lorsque nous, Indiens, chassons le gibier, nous mangeons toute la viande. Lorsque nous cherchons les racines, nous faisons de petits trous.

Lorsque nous construisons nos maisons, nous faisons de petits trous.

Lorsque nous brûlons l'herbe à cause des sauterelles nous ne ruinons pas tout.

Nous secouons les glands et les pommes de pin des arbres. Nous n'utilisons que le bois mort.

L'homme blanc, lui, retourne le sol, abat les arbres, détruit tout.

L'arbre dit :"Arrête, je suis blessé, ne me fais pas mal."

Mais il l'abat et le débite. L'esprit de la terre le hait.

Il arrache les arbres et ébranle jusqu'à leurs racines. Il scie les arbres. Cela leur fait mal. Les indiens ne font jamais de mal, alors que l'homme blanc démolit tout. Il fait exploser des rochers et les laissent épars sur le sol. La roche dit: "Arrete, tu me fais mal."

Mais l'homme blanc n'y fait pas attention. Quand les Indiens utilisent les pierres, ils les prennent petites et rondes pour y faire leur feu... Comment l'esprit de la terre pourrait-il aimer l'homme blanc?... Partout où il la touche, il laisse une plaie.

Je me demande si la terre a quelque chose à dire. Je me demande si le sol écoute ce qui se dit. Je me demande si la terre est venue à la vie et ce qu'il y a en dessous. J'entends pourtant ce que dit la terre.

La terre dit : "C'est le Grand Esprit qui m'a placée ici. Le Grand Esprit me demande de prendre soin des Indiens, de bien les nourrir. Le Grand Esprit a chargé les racines de nourrir les Indiens."

L'eau dit la même chose: "Le Grand Esprit me dirige. Nourris bien les Indiens." L'herbe dit la même chose: "Nourris bien les Indiens." La terre, l'eau, l'herbe disent: "Le Grand Esprit m'a placée ici pour produire tout ce qui pousse sur moi, arbres et fruits."

De même la terre dit: "C'est de moi que l'homme a été fait." Le Grand Esprit, en plaçant les hommes sur terre, a voulu qu'ils en prissent bien soin, et qu'ils ne fissent point de tord l'un à l'autre..."

Accès rapide au site de Terre sacréeLe site de Terre sacréeDossier Amazonie

Seattle est avant tout le nom d'un grand chef indien de la tribu des Suquamish. Il est connu en particulier pour son discours de 1854 lors de négociations avec le gouvernement des Etats Unis, dans lequel il exprimait son refus de vendre les territoires indiens. http://membres.tripod.fr/seattle1854/- "ça m'interesse", Nov 2000, n°237 : Selon des chercheurs chinois, cultiver sur la même parcelle des variétés de riz différentes augmente leur résistance aux parasites.

____________

Dans le monde, il n'existe plus que 25 lieux où la vie est encore luxuriante. L'île de la Réunion en est un exemple.

http://www.ac-reunion.fr/pedagogie/svt/endemism.htm

 

 

alimentation, et mangeaient la viande des bovins importé par les conquistadors, un grand malheur surviendrait ainsi que la maladie. A l'époque où les ranchs peuplés de bétails se construisaient ça et là, les Indiens se mirent à faire de l'élevage, acceptant les cadeaux empoisonnés des Espagnols. Ce qui arriva, arriva! Beaucoup moururent de troubles digestifs et de maladies diverses. Seules les tribus Yahi furent épargnées. Malheureusement la ruée vers l'or qui suit cet épisode, comme on le sait, va troubler la sérénité des Yana. Ce peuple pour les 3/4 sera massacré...

Tumeur induite à l'apex de la plante-test, Datura stramonium, par inoculation de la bactérie Agrobacterium tumefaciens. La taille de la tumeur est d'environ 5 cm, 6 semaines environ après inoculation. Photographe MEUR Daniel Département Scientifique Sciences de la Vie Laboratoire - Ville UPR0040 - INSTITUT DES SCIENCES VEGETALES (ISV), GIF-SUR-YVETTE. Thèmes Biologie végétale, Phytopathologie, Génie génétique, Microbiologie, Biotechnologie. Mots-clés : Agrobacterium, Plante transgénique, Datura, Tumeur végétale."Ecologistes au plus profond de leur âme, les hommes-nature prient la terre comme s'ils conversaient avec leur mère. Celle-ci leur répond dans son langage, la caresse d'une brise sur la joue, le clin d'oeil d'un soleil jouant à cache-cache avec les nuages ou encore les remontrances d'un éclair venant s'abattre sur la cime d'un arbre. Dans tout cela, ils reconnaîtront de subtils messages pour leur vie intime et non pas les simples colères ou caprices d'un monde extérieur à eux..." Jean Patrick Costa (L'Homme-Nature aux éditions Sang de la Terre 2000.) - Haut de page

 

"Vous êtes déjà si misérables que vous ne pouvez le devenir plus. Quels genre d'homme doivent être les Européens? Quelle espèce de créature choisissent-ils d'être, forcés de faire le bien et n'ayant pour éviter le mal d'autre inspiration que la peur de la punition? (...) L'homme n'est pas seulement celui qui marche debout sur ses jambes, qui sait la lecture et l'écriture et montrer mille exemples de son industrie...

En vérité mon cher frère, je te plains du plus profond de mon âme. Suis mon conseil et devient Huron. Je vois clairement la profonde différence entre ma condition et la tienne. Je suis le maître de ma condition. Je suis le maître de mon corps, j'ai l'entière disposition de moi-même, je fais ce qui me plaît, je suis le premier et le dernier de ma nation, je ne crains absolument aucun homme, je dépends seulement du Grand Esprit.

Il n'en est pas de même pour toi. Ton corps aussi bien que ton âme sont condamnés à dépendre de ton grand capitaine, ton vice-roi dispose de toi. Tu n'as pas la liberté de faire ce que tu as dans l'esprit. Tu as peur des voleurs, des assassins, des faux-témoins, etc. Et tu dépends d'une infinité de personne dont la place est située au-dessus de la tienne. N'est-ce pas vrai ?"

Kondiarionk, chef Huron

Extrait sélectionné par Tanka, lanceuses d'alertes pour Terre sacrée

 

Des Indiens isolés photographiés près de la frontière entre le Pérou et le Brésil

Indiens isolés au Brésil, mai 2008, © Gleison M./FUNAI

30 Mai 2008

Des Indiens parmi les derniers groupes isolés au monde ont été repérés et photographiés par avion près de la frontière entre le Pérou et le Brésil. Ces photos ont été prises au cours de plusieurs survols d'une zone très reculée de la forêt amazonienne dans l'Etat d'Acre au Brésil.

"Nous avons effectué ces survols pour montrer leurs maisons, pour montrer qu'ils sont là, pour montrer qu'ils existent" a déclaré José Carlos dos Reis Meirelles Júnior, un expert chargé des Indiens isolés pour la FUNAI, la Fondation nationale de l'Indien au Brésil. "Cela est très important car certains doutent de leur existence".

M. Meirelles explique que la population de ce groupe augmente. Mais d'autres groupes isolés de la région, dont les maisons ont été photographiées par avion, sont gravement menacés par l'exploitation illégale de la forêt péruvienne. Ces activités poussent les Indiens isolés à passer la frontière et pourraient déclencher des conflits avec les quelque 500 Indiens isolés qui vivent déjà du côté brésilien.

"Ce qui se passe actuellement dans la région [au Pérou] est un immense crime contre le monde naturel, les Indiens, la faune; c'est un témoignage de plus sur la manière complètement irrationnelle selon laquelle nous, les "civilisés", nous gérons le monde" dénonce M. Meirelles.

On estime que plus d'une centaine de peuples vivent de manière isolée dans le monde dont plus de la moitié au Brésil ou au Pérou. Tous sont gravement menacés par la spoliation de leurs terres et les maladies allogènes qui peuvent les décimer. Survival a lancé une campagne urgente en faveur de la protection de leur territoire ainsi qu'un film avec la participation de l'actrice Julie Christie.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : "Ces photos sont une nouvelle preuve de l'existence des Indiens isolés. Le monde doit le réaliser et s'assurer de la protection de leur territoire en vertu du droit international. Dans le cas contraire, ils disparaîtront bientôt".


Pour plus d'informations
Magali Rubino 00 33 (0)1 42 41 44 10
magali@survivalfrance.org

http://www.survivalfrance.org/actu/3359

 

environnement, nature, écologique, bioA la recherche de nouvelles molécules, des scientifiques étrangers n’hésitent pas à soutirer aux chamans leurs secrets ancestraux de guérisseurs pour ensuite déposer des brevets pharmaceutiques. Voleurs de plantes

Commerce équitable avec les peuples premiers :

http://www.commercequitable.com/

"Tu vois, je suis vivant.

Tu vois, je suis en accord avec la terre.

Tu vois je suis en accord avec les dieux.

Tu vois je suis en accord avec tout ce qui est beau.

Tu vois, je suis en accord avec toi.

Tu vois, je suis vivant, je suis vivant."

(chant indien)

environnement, nature, écologique, bioForêts tropicales : le trésor dilapidé

 

Zero-déforestation

 

nature, environnement, écologie, bio, vertBiodiversité, peuples premiers

Logo d'Helleboid camille : pastorius2000@yahoo.fr

Fil d'info RSS   nature, environnement, écologie, bio, vertJardin Porte

Retour au sommet de la page

Maisonenvironnement, nature, écologique, bio    Entrez dans le jardin de la base